La-resilience-necessite-lestime-de-soi

Top 10 des faits incroyables sur la résilience

La résilience est une notion et une force inébranlable qui nous permet de faire face à des situations les plus désastreuses. Sur ce, elle mérite d’attirer la curiosité des uns et des autres. Dans cet article, vous verrez 10 faits incroyables sur la résilience.

10. Le réalisme est le mot d’ordre de la résilience

Indépendamment de la durée ou de la difficulté, être capable de faire face rapidement à ce qui se passe vous permettra de l’affronter et de le gérer. Ensuite, vous devez vous demander votre degré de liberté et d’action dans la réalité des faits. Alors, quelles mesures pouvez-vous prendre pour répondre à cette situation difficile ? Qu’il s’agisse d’agir ou de penser, nous avons toujours une certaine liberté.

Cette dernière concerne le fait de rester actif ou passif. Vous voulez rester calme sans agir ou vous voulez rester vivace en affrontant la réalité en face. D’une façon ou d’une autre, il vous faudra un réalisme absolu pour être au cœur de la résilience.

9. L’expression concise et précise de la réalité est primordiale dans la résilience

Afin de pouvoir vous munir des armes nécessaires pour affronter une réalité donnée, vous devez exprimer ce qui se passe avec des mots. Cela signifie se parler s’il est trop difficile de parler à quelqu’un d’autre. C’est pourquoi les journaux personnels ou les cahiers de bord sont utiles pour mettre nos pensées sur papier lorsqu’il est trop difficile d’en parler.

Parler de ce qui se passe l’empêchera de s’enfouir, et ainsi, vous n’en serez pas autant affecté. Il faut bien évidemment connaître une maladie afin de pouvoir la diagnostiquer. En exprimant vos pensées et vos idées, vous maîtriserez mieux ce qui se passe afin d’y trouver une solution convenable.

8. La résilience nécessite l’estime de soi

Quelles sont les compétences que vous possédez et lesquelles n’avez-vous pas encore acquises ? Pour être résilient, vous devez être content des potentialités que vous possédez afin d’œuvrer pour votre épanouissement et votre prise en charge. Le stress a tendance à avoir un effet très négatif sur la confiance en soi et l’estime de soi. Par conséquent, améliorer son estime de soi nécessite de s’appuyer sur ses forces plutôt que de se concentrer uniquement sur ses limites.

En outre, lorsque vous développez une confiance infaillible en vous-même, vous pouvez inconditionnellement vous rendre invulnérable face aux situations chaotiques qui peuvent survenir à tour instant.

7. Pour être résilient, il faut briser ses barrières psychologiques

Nous avons tendance à nous éloigner inconsciemment de ce que nous croyons être vrai lorsque nous sommes soumis à un stress intense. Au lieu de cela, il est mieux de tourner notre attention vers tout ce qui est positif et certain. Sans cette capacité, nous serions incapables de changer notre manière de voir les choses.

Toutes nos limites sont très souvent psychologiques et il est important de les briser afin de réaliser de grandes prouesses. Avec une détermination et un engagement, devenir résilient ne sera plus une utopie.

6. La résilience nécessite la quête permanente des ressources à l’externe

Les deux principales ressources externes sont l’environnement social et familial. Sur ce, il est important d’envisager de développer des relations étroites avec des personnes que vous aimez et dont vous savez qu’elles vous écouteront.

Du coup, vous devez avoir l’assurance que votre environnement immédiat vous donne une énergie positive, environnement professionnel est également crucial. La prochaine étape serait pour vous de reconnaître votre vulnérabilité et d’admettre que vous avez besoin d’aide. Souvent, ceux qui veulent tout gérer par eux-mêmes ont du mal à se sortir de situations difficiles.

Avec cette réalité et vos situations chaotiques, vous devez ouvrir vos carapaces à l’environnement immédiat. Ainsi, vous pouvez avoir les aides convenables afin de triompher.

5. L’altruisme au service de la résilience

Plus vous traversez de moments difficiles et stressants, plus votre capacité à aider les autres contribuera à votre propre rétablissement. Dans ces moments durs, vous devez penser à comment vous pouvez mettre en place un système de générosité et de soutien. Et ce dernier doit être à l’égard de ceux qui peuvent être plus vulnérables ou déprimés que vous.

Faire partie d’une organisation et donner de votre temps vous aide à traverser ces moments difficiles. La chaleur et l’énergie qui dénotent du cadeau réconfortent grandement à la fois soi-même et les autres. Vous aurez alors un sentiment de plénitude.

4. Rester dans le présent est important pour la résilience

Étrangement, au cours de ces dernières années, les gens prétendent vivre dans l’incertitude ou prétendent avoir toujours vécu ainsi. Sans aucun doute, l’avenir est plus incertain que le passé. Et il est important d’admettre que l’avenir est plus incertain, que le présent est imparfait et que le passé a subi des changements. Fixer des objectifs quotidiens et hebdomadaires peut vous aider à concentrer votre énergie sur le moment actuel et vivre avec quiétude.

3. La résilience embrasse plusieurs domaines

Dans tous les domaines d’activité, il existe toujours des moments forts et très difficiles à supporter. Dans pareil cas, il faut avoir un mental assez fort et inébranlable pour affronter la vérité, aussi choquante soit-elle. Pour y arriver, il est nécessaire d’avoir au préalable une psychologie optimiste et déterminée.

Du coup, comme ces périodes arrivent presque dans tous les secteurs, la résilience en fait de même. De là, cette notion intervient en économie, en santé, en famille, en politique et tant d’autres.

2. Le concept résilience par chaque science

Le terme résilience en science des matériaux fait référence à une mesure de la capacité d’un matériau à résister à des chocs violents et à absorber l’énergie mécanique sans se rompre. En informatique, la résilience fait référence à la capacité d’un système à continuer à fonctionner face à des anomalies causées par les défaillances de ses éléments constitutifs.

Dans les sciences humaines comme la psychologie et la sociologie, la résilience peut être vue comme un processus dynamique d’adaptation positive réussie à une adversité importante.

1. La genèse du mot « résilience »

La résilience est d’abord un mot dont les racines se trouvent dans l’illustre langue latine. Dans cette langue ancienne, elle signifiait « rebondir ». Mais cette conception vient directement de l’anglais et c’était lors d’une traduction en français qu’un savant lieu donna vie. Il voulait en effet traduire « resilient » en français et c’est le mot de là qu’est née la résilience qui définirait la résistance.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Email
Commentaires
Camping

Les meilleurs campings de France

Les vacances sont une période propice à l’épanouissement, surtout pour ceux qui adorent passer du temps ensemble. À cet effet, les français sont particulièrement friands