Ramadan : à quelle heure doit-on arrêter de manger 

0
386

Le ramadan est pour le croyant musulman un mois dédié à la purification du corps et de l’esprit. C’est une période où l’attention de tous les croyants se porte sur la spiritualité, l’entraide, la générosité, mais surtout le jeûne.

Justement à ce propos, il n’est pas rare que le jeûne de la période de ramadan fasse l’objet de nombreuses questions qui taraudent l’esprit et la quiétude des fidèles croyants. Nombreux sont ceux qui se demandent à quelle heure faut-il cesser de manger pendant la période du ramadan.

En effet, beaucoup craignent au cours de cette période d’étendre leur jeûne au-delà des horaires prévus pour la cause. Pour ne pas le faire, cet article que vous allez lire se propose de vous faire la lumière sur l’heure à laquelle il faut arrêter de manger en période de ramadan.

Le ramadan : un des piliers de l’islam

Le ramadan est une période toute particulière pour les croyants musulmans. À l’origine, le mot ramadan signifie le neuvième mois du calendrier musulman. C’est en effet le mois au cours duquel le coran a été révélé à Mahomet au cours de la fameuse « Nuit du destin ». Par extension, il désigne désormais ce mois de jeûne auquel doivent se plier les fidèles musulmans.

Pour aller plus loin, le ramadan constitue l’un des cinq (5) piliers de l’islam. Il s’ajoute à :

  • la profession de foi (j’atteste qu’il n’y a pas d’autre Dieu qu’Allah et que Mahomet est son messager) ;
  • la prière ;
  • l’aumône ;
  • le pèlerinage à la Mecque.

Le ramadan commence précisément lorsque le premier croissant de la nouvelle lune est visible dans le ciel. Le but de cette période de jeûne est d’amener le fidèle croyant à comprendre le sort des plus pauvres et par l’occasion de se purifier le corps et l’esprit. Partant de cette vision, la tradition recommande aux personnes en bonne santé de jeûner.

Toutefois, des exceptions sont permises aux enfants n’ayant pas encore atteint l’âge de la puberté, les femmes enceintes ainsi que les personnes âgées. Il est également permis de reporter cette période de jeûne à un moment ultérieur en cas d’indisponibilité dans la période convenable.

Quelle est l’importance du jeûne pendant la période du ramadan ?

Le ramadan est une période où les fidèles musulmans sont appelés à retrouver la communion avec Allah, le tout miséricordieux et leurs frères. En ce sens, ils doivent adopter durant toute cette période une attitude exemplaire en évitant les médisances, les conflits et surtout en appliquant l’aumône. C’est aussi une période de jeûne.

En effet, dans sa vision d’origine, le jeûne du ramadan est destiné à permettre aux croyants de se défaire des choses matérielles pour s’attacher plus à leur spiritualité. Autrement dit, il s’agit de s’affamer durant un certain temps dans la journée afin de prendre conscience que les besoins les plus essentiels sont spirituels.

Ainsi, par des moments de prière et de méditation du coran, les musulmans commémorent les moments les plus importants de l’histoire de l’islam. C’est l’exemple de la nuit du destin. Si cette privation de nourriture n’effraie pas la grande majorité, elle donne lieu parfois à de nombreuses questions. Parmi les plus fréquentes se retrouve celle-ci : à quelle heure doit-on arrêter de manger en période de ramadan ?

À quelle heure doit-on arrêter de manger en période de ramadan ?

Dans la tradition musulmane, celui qui pratique le jeûne pendant la période de ramadan ou encore en dehors du ramadan doit cesser tout ce qui le rompt dès l’entrée de l’aube authentique jusqu’au coucher du soleil. À ce propos, Allah Très haut dit : « Mangez et buvez jusqu’à ce que se distingue, pour vous, le fil blanc de l’aube du fil noir de la nuit. Puis accomplissez le jeûne jusqu’à la nuit. »

Autrement dit, le jeûne débute pour le croyant musulman à l’aube (et surtout pas au lever du soleil) et s’achève au coucher du soleil. Durant cette période de purification, toutes les personnes en capacité de jeûner doivent s’abstenir de manger entre la première prière du matin (Fejr) et celle du crépuscule (Maghreb). Du 13 avril au 12 mai 2021, les fidèles croyants se sont donc consacrés à cette pénitence.

Pour cette année, l’iftar qui correspond au moment quotidien de rupture du jeûne des croyants a été observé à 20 h 44, heure de Paris. La première prière de la journée y était dite très souvent entre 4h 30 et 5h 30. Cependant, selon la localisation géographique, ces horaires ont connu un décalage par région, car l’apparition de l’aube et le coucher du soleil n’ont pas lieu à la même heure partout dans l’hexagone.  

Notons qu’en période de ramadan, dès qu’on entend l’appel à la prière et qu’on sait qu’il s’agit d’une annonce de l’aube, il est important de commencer le jeûne. Vous allez certainement demander : et si le muezzin se trompait lors de l’appel ? Vous aurez d’ailleurs tout à fait raison en y pensant. En effet, il est de constat aujourd’hui que la plupart des muezzins, pour lancer l’appel se base sur les montres et calendriers et non sur le constat visuel de l’entrée de l’aube.

Des nombreuses réflexions menées par les savants de l’islam sur le sujet, il est à retenir que si le muezzin lance son appel avant l’entrée de l’aube, on n’est pas tenu de s’abstenir de boire ou de manger. En effet, il est encore permis de le continuer jusqu’à ce que l’on constate l’entrée de l’aube. Si par ailleurs, vous ignorez l’état du muezzin ou si vous ne savez pas si le muezzin a lancé l’appel avant ou après l’aube, il est recommandé de cesser de manger ou de boire dès l’entendement de l’appel.

En tout état de cause, s’il est difficile de repérer seule l’entrée de l’aube en raison de l’électrification des grandes villes, il est préférable de respecter l’imsak prévu sur la plupart des calendriers islamiques.

L’imsak, de quoi s’agit-il ?

L’horaire du sohour ou imsak fait son apparition dans de nombreux calendriers du ramadan. Il s’agit en effet d’un horaire recommandé pour arrêter de prendre son repas du matin (en arabe sohour). Fixé à quinze minutes avant l’entrée de l’aube, il s’agit d’une mesure de précaution qui permet à chacun de ne pas étendre son sohour jusqu’au-delà de l’heure légale.

Recommandée par la tradition prophétique, l’imsak reste cependant surérogatoire. Cette mesure n’oblige à rien dans les faits. Que ce soit dans la période de ramadan ou pour exaucer un vœu, le jeûneur peut parfaitement arrêter de manger juste avant l’horaire de l’aube.

Rappelons au passage que selon les calculs astronomiques, le ramadan 2022 se tiendra du samedi 2 avril au lundi 2 mai. Selon ces prévisions, la date théorique de l’Aïd al-Fitr, fête de rupture du jeûne, correspond au mardi 3 mai (premier jour du mois de chawwal 1442, le mois suivant celui de ramadan). Toutefois, ces dates restent à être confirmées.

En résumé, le croyant musulman se doit d’arrêter de manger et de boire au cours de la période de ramadan dès l’entrée de l’aube. S’il n’a pas la certitude de détecter l’entrée de l’aube, il est possible de respecter l’imsak afin de ne pas invalider de facto son jeûne. Cependant, cet horaire de précaution n’est en rien une obligation pour le jeûneur.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here