9 raisons qui peuvent causer des irritations de la peau

0
127

Les irritations cutanées se manifestent par des rougeurs, de l’eczéma et diverses inflammations. Certaines parties du corps sont plus sensibles que d’autres, et certaines personnes sont plus sujettes à ce phénomène. Afin de le prévenir et de le traiter comme il se doit, il est important de connaître quelles en sont les causes.

Irritations de la peau : qui sont les personnes les plus concernées ?

D’une manière générale, la peau est plus sensible sur certaines parties du corps, notamment les aisselles, les fesses, l’entrecuisse et les parties intimes. Toutefois, certaines catégories de personnes souffrent d’irritations de la peau plus que d’autres. On cite les sportifs, les nourrissons, les patients souffrant d’incontinence et les personnes en surpoids.

Chez les sportifs, particulièrement les coureurs et les cyclistes, porter des vêtements inadaptés risque d’agresser la peau et de l’exposer aux frottements. Aussi, les zones du corps les plus irritées sont les chevilles, la poitrine et les parties intimes.

L’irritation cutanée est également fréquente chez le nourrisson et le bébé étant donné que leur peau est particulièrement fragile. Pour les enfants de plus de 30 mois, vous pouvez appliquer des crèmes et des gels, comme la pommade Homéoplasmine par exemple, qui apaisent les nez irrités, les rougeurs sur les fesses des bébés, et toutes les irritations dues aux frottements.

Les personnes souffrant d’incontinence anale ou urinaire subissent aussi des irritations de la peau, car les selles et l’urine altèrent facilement la barrière cutanée.

Quant aux individus en surpoids, ils souffrent également d’irritations cutanées à cause des frottements de la peau contre elle-même. Par ailleurs, les irritations peuvent aussi découler de la rétention de la transpiration dans les plis de la peau.

pommade homéopathique peaux irritées

Les principales causes d’une irritation cutanée

Tout le monde peut être touché par les irritations cutanées. D’autant plus que celles-ci sont variées et surviennent pour diverses raisons.

Les pathologies cutanées

Plusieurs pathologies peuvent provoquer des irritations, une inflammation ou une sécheresse de la peau. Tel est le cas de l’eczéma qui est une maladie de la peau se traduisant par une rougeur congestive ou un prurit. Le psoriasis est également une pathologie inflammatoire qui est caractérisée par d’épaisses plaques de peau desquamant sur des plaques roses. Souvent héréditaire, il est dû généralement à un niveau de stress intense qui favorise le renouvellement cellulaire et ainsi la surépaisseur de la couche cornée. La dermatite séborrhéique quant à elle qui se manifeste par des démangeaisons causées par la présence d’une levure appelée malassezia furfur ou pityrosporum ovale.

Les changements climatiques

Les variations climatiques constituent également l’une des principales causes de l’irritation cutanée, car elles altèrent l’épiderme. En effet, le froid, l’humidité et le vent fragilisent la peau. Elles provoquent des fissures, de fines coupures ainsi que des gerçures. Les parties les plus découvertes, notamment le visage et les mains, sont les plus touchées.

Par ailleurs, une forte chaleur entraîne également des irritations cutanées, car la peau devient acide et sèche. Des brûlures et des démangeaisons peuvent ainsi surgir. La chaleur provoque facilement une transpiration importante sous la poitrine et au niveau des plis (sous les aisselles par exemple).

L’érythème fessier

Les nourrissons sont particulièrement sujets aux irritations cutanées. Leur peau fine est plus fragile et réagit davantage aux substances et aux frottements des vêtements. L’humidité est aussi la cause la plus fréquente, tel est le cas d’un érythème fessier. Il s’agit d’une irritation de la peau des fesses, accompagnée d’une inflammation et d’une rougeur, causée par le non-changement d’une couche remplie d’urine. Il est ainsi très important de garder les fesses de bébé au sec. C’est la raison pour laquelle certaines couches disposent d’un indicateur d’urine afin d’éviter le débordement. Après chaque change et surtout après le bain, vous devez sécher la peau de bébé en vue de protéger l’érythème contre l’humidité.

érythème fessier peau de bébé

L’alitement

L’irritation de la peau des personnes alitées provient du manque de mouvements et du positionnement statique. Ces deux causes créent des lésions cutanées et aboutissent souvent à une escarre. Aussi, nous vous recommandons de changer régulièrement la position du patient.

L’incontinence anale ou urinaire

Il a été vu que l’humidité fragilise l’épiderme, d’où l’importance de changer régulièrement la protection anatomique utilisée par les personnes souffrant d’incontinence anale ou urinaire.

L’application d’un produit cosmétique inadapté

L’application d’un maquillage ou de n’importe quel produit cosmétique inapproprié au type de peau peut provoquer des irritations. Les irritations cutanées les plus fréquentes sont celles qui sont palpébrales, c’est-à-dire celles survenant au niveau du contour des yeux et des paupières mobiles. Quoi qu’il en soit, ces irritations peuvent encore s’aggraver avec le vent et le froid et engendrer des sensations d’inconfort, des brûlures et des picotements.

La perlèche

La perlèche est une infection survenant sur l’un ou les deux coins des lèvres. Chez les enfants, elle apparaît suite à une hypersalivation causée par les poussées dentaires. Elle est aussi provoquée par le port de sucette démunie d’une collerette aérée, ce qui humidifie constamment cette zone de la bouche.

Que ce soit chez les enfants ou les adultes, la perlèche survient aussi en cas d’exposition au vent et à un froid intense. Des squames et des rougeurs apparaissent ainsi sur les lèvres et le pourtour de la bouche. Ces symptômes pourraient s’aggraver si la personne a tendance à passer sa langue sur ses lèvres pour les hydrater. Cependant, avec l’aide du froid et du vent, ce geste favorise, au contraire, l’évaporation de l’eau se trouvant sur sa peau.

Le port de vêtements trop serrés

Si vous portez des vêtements trop serrés, le tissu se frotte constamment contre votre peau. Cela favorise la transpiration, ce qui risque de causer et/ou d’aggraver l’irritation.

Les effets secondaires de certains traitements et médicaments

Certains traitements sont à l’origine d’une irritation cutanée partielle ou complète. En cause notamment les traitements anticancéreux, dont la chimiothérapie. Cette dernière provoque souvent des rougeurs, des démangeaisons, des irritations et une sécheresse cutanée localisée, ce qui endommage les cellules de la peau. Ces symptômes peuvent toucher le visage, le cuir chevelu ainsi que d’autres parties du corps.

Certains médicaments peuvent provoquer des irritations cutanées, notamment au niveau de la zone d’injection ou de la voie intraveineuse. Des plaies sont susceptibles de s’y former en cas de fuite du médicament par exemple.

Comment prévenir et traiter les irritations cutanées ?

D’une manière générale, les irritations de la peau sont faciles à traiter et disparaissent après du repos et l’application d’un produit hydratant. Voyons tout de même quelques conseils en détail afin de vous aider à prendre soin de votre peau. N’hésitez pas à consulter votre médecin traitant si les irritations persistent.

Lubrifiez et hydratez votre peau

Si votre peau est irritée à la suite de frottements répétés, appliquez une noisette de vaseline, de l’huile de coco ou encore du beurre de karité sur la surface concernée. D’un côté, cette méthode préserve votre peau d’un nouveau frottement avec une autre surface. D’un autre côté, elle permet aussi de réparer et de protéger les pores irrités. À cet effet, la vaseline est reconnue pour sa propriété lubrifiante.

Vous avez aussi la possibilité de soigner les irritations cutanées en y appliquant une crème nourrissante ou une lotion organique à base d’oxyde de zinc. Ce composant possède des propriétés antibactériennes, ce qui le rend efficace pour protéger les pores. Il est souvent recommandé dans le traitement d’une dermatite, de l’acné, de l’eczéma, etc.

L’aloe vera est un ingrédient qui s’avère efficace pour soulager les irritations douloureuses. Que vous l’appliquiez directement sur la peau ou que vous préfériez la version gel, une noisette de cette plante suffit. Les effets se feront sentir après une ou deux heures.

Portez des accessoires, des chaussures et des vêtements aérés et adaptés

Les ceintures, les chaussures et les vêtements serrés, aux oubliettes ! Évitez les pièces moulantes et préférez des modèles amples pour éviter les frottements. Si votre peau est déjà irritée à certains endroits, le port de vêtements amples aidera à la guérison.

La matière de vos vêtements est aussi importante, particulièrement s’ils sont en contact direct avec votre peau. Privilégiez le coton autant que possible. Bien que le polyester et le jean soient tendance, ils piègent la chaleur et favorisent la transpiration. La laine et le cuir augmentent également les frottements contre la peau, ce qui provoque des irritations. En revanche, optez pour des matières synthétiques lorsque vous pratiquez du sport. Celles-ci réduisent la transpiration et sèchent plus vite.

En parlant d’exercice physique, pensez à mettre un short moulant si vous courez souvent ou si vous êtes sensible au niveau de l’entrecuisse. Certains modèles sont dotés d’un rembourrage permettant de limiter les frottements de la peau. Après vos diverses activités, lavez directement vos vêtements, car ils sont remplis de sels minéraux et d’huiles. Ces éléments risquent d’irriter davantage votre peau et de prolonger le temps de guérison.

Identifiez et jetez l’agent responsable de l’irritation

Si vous souhaitez tester un parfum, un produit cosmétique ou un quelconque maquillage, surveillez la réaction de votre corps pendant les 24 heures suivant l’application. Si des symptômes d’irritation apparaissent, il serait préférable d’arrêter l’application et de demander l’avis d’un médecin.

N’appliquez pas non plus d’autres produits sur une zone déjà irritée afin de laisser à la peau le temps de guérir.

Au quotidien, nettoyez votre peau avec des produits adaptés et non agressifs, un savon au pH neutre par exemple.