13.3 C
Munich
mardi, septembre 21, 2021

Qui a vraiment inventé l’école 

Conseil Lecture :

Emmanuelhttps://map24.com
Je rédige une bonne partie des articles de Map24. Je suis journaliste Freelance pour de nombreux quotidiens.

L’école est une institution pédagogique ; des apprenants y reçoivent un enseignement divulgué par des spécialistes dans un ou de nombreux domaines. L’école a une longue histoire, et il serait difficile et historiquement inexact d’attribuer véritablement son invention à une seule personne. Cependant, l’histoire de la scolarisation et de l’éducation remonte à la Grèce antique. Des groupes d’étudiants se réunissaient dans une zone d’apprentissage centrale pour apprendre auprès d’un tuteur.

Le renouveau culturel sous Charlemagne et ses successeurs


Charlemagne (vers 747-814) a été présenté comme le promoteur, voire le créateur de l’éducation médiévale et l’auteur de la renaissance carolingienne comme du renouveau de la culture occidentale. Cependant, cette renaissance s’appuyait sur des développements épiscopaux et monastiques antérieurs.

Bien que Charlemagne ait contribué à assurer la survie des traditions savantes à une époque relativement sombre et rude, il n’y a rien eu de comparable au progrès général de l’éducation qui s’est produit plus tard avec l’éveil culturel des XIe et XIIe siècles.

Néanmoins, le savoir n’eut pas d’ami plus ardent que Charlemagne. Il monta sur le trône français en 768. Affligé de constater que le niveau de latin était extrêmement faible, il ordonna que le clergé soit sévèrement éduqué, que ce soit par la persuasion ou par la contrainte.

Rappelant que, pour interpréter les Saintes Écritures, il faut maîtriser un langage correct et avoir une connaissance courante du latin, il ordonna plus tard : « Dans chaque évêché et dans chaque monastère, qu’on enseigne les psaumes, les notes, le chant, le calcul et la grammaire et qu’on dispose de livres soigneusement corrigés ».

Sa promotion de la réforme ecclésiastique et éducative a porté ses fruits à travers une génération d’hommes d’Église dont les mœurs et l’éducation étaient devenues d’un niveau plus élevé.

Le rôle de la Grèce antique

Le système d’éducation formel remonte à la Grèce, la Rome et l’Égypte antiques depuis environ 385 avant ou 500 après J.-C. Dans ce système d’éducation, les étudiants étaient rassemblés dans des lieux spécifiques pour recevoir l’instruction de la part de tuteurs.

Ces lieux étaient connus sous le nom d’académies, un terme introduit par le philosophe et érudit grec Platon qui a créé vers 387 av. J.-C. une école de philosophie sur un domaine appelé Academia.

L’Empire byzantin : l’invention de la première école

L’Empire byzantin était la continuation de l’Empire romain dans la région de la Méditerranée orientale, après la perte des provinces occidentales aux mains des royaumes germaniques au Ve siècle. Bien qu’il ait aussi perdu une partie de ses terres orientales au profit des musulmans au VIIe siècle, l’Empire byzantin a perduré, et ceci, jusqu’à ce que Constantinople tombe aux mains des Turcs ottomans en 1453.

Vers 425 après J.-C., la première école a été conçue avec la création de l’université de Constantinople. Le système éducatif et sa structure étaient beaucoup plus organisés, complets et structurés que celui des autres cultures. Cette école formelle était axée sur l’enseignement de matières spécifiques comme la médecine, la philosophie, le droit, l’arithmétique, la géométrie, etc. Voici ce qui caractérisait l’Empire byzantin au niveau scolaire :

  • Il a été le premier endroit où on dispensait un enseignement formel primaire, secondaire et de haut niveau dans des zones urbaines et rurales. Le rhétoricien (enseignant de l’époque) enseignait aux élèves comment s’exprimer avec clarté, élégance et persuasion en imitant les modèles classiques. Le style d’expression était jugé plus important que le contenu ou la pensée originale.

  • Une quatrième étape facultative était assurée par le professeur de philosophie ; ce dernier initiait les élèves à certains des sujets de la philosophie antique. La rhétorique et la philosophie constituaient le principal contenu de l’enseignement supérieur. Comparé à d’autres pays et cultures de cette époque, le peuple de l’Empire byzantin était beaucoup plus alphabétisé, instruit et civilisé.

La culture islamique    

La religion de l’Islam a également fortement contribué à l’établissement de ce qui est aujourd’hui connu sous le nom d’école. La culture islamique (780 et 1260) mettait également l’accent sur la connaissance et l’apprentissage. Cela correspond à ce que les historiens modernes appellent aujourd’hui « l’âge d’or de l’Islam ». 

Cette importance accordée à l’éducation a ouvert la voie à des méthodes d’enseignement plus systématiques. Au début, l’apprentissage avait lieu dans les mosquées ou dans les maisons. Mais vers le IXe siècle, des écoles appelées madrasas ont été créées par les élites culturelles et politiques. Ces centres d’enseignement plus formels se sont répandus dans le monde islamique.

Vers la fin de l’Empire ottoman, des établissements polyvalents ont été construits pour offrir un enseignement à tous. Ces établissements abritaient des mosquées, des madrasas, des réfectoires et des centres hospitaliers. Il existe un lien étroit entre la structure de ces écoles islamiques et celle de « l’école » moderne.

Le système scolaire de l’ère moderne

En ce qui concerne les grandes influences sur l’idée moderne d’une « école », une personne souvent créditée d’avoir inventé « l’école » est Horace Mann. On dit qu’il est à l’origine de ce qui est aujourd’hui considéré comme le système scolaire, du moins aux États-Unis.

Horace Mann, né en 1796 dans le Massachusetts, était lui-même un excellent élève. Avant sa carrière politique, il a été bibliothécaire à l’université de Brown, puis avocat et professeur de grec et de latin. Plus tard dans sa vie, il a été élu à l’Assemblée législative du Massachusetts et a été actif dans la promotion de l’éducation.

En 1837, il a été nommé secrétaire du Massachusetts Board of Education. C’est là qu’il commença à travailler à la création du système scolaire encore en vigueur de nos jours. Par son travail au Massachusetts, il a essentiellement créé le modèle dont s’inspirent aujourd’hui les systèmes scolaires publics.

Il a insisté pour que les écoles soient financées par le public et qu’elles soient non sectaires (libres de toute religion si elles sont financées par l’État). Aussi, il insista pour que les enseignants soient une catégorie de travailleurs bien formés et professionnalisés. Il préconisait également que les écoles éduquent les élèves indépendamment de leur classe et leur rang social.

Mann pensait que l’éducation était un moyen d’égaliser les chances et que les élèves de toutes les classes sociales devaient avoir une expérience d’apprentissage commune. Si vous vous posez la question de savoir qui a inventé le système scolaire moderne aux États-Unis, Horace Mann a toutes les chances d’en sortir gagnant parce qu’il en a été une figure de proue.

Cependant, n’oubliez pas que de nombreux écoles et collèges, et même des systèmes éducatifs étaient déjà en place avant Horace Mann. Il n’en reste pas moins un innovateur et un fervent défenseur de l’éducation. C’est à lui que l’on doit bon nombre des caractéristiques du système scolaire américain moderne.

Plus de lecture :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -

Vous aimerez aussi :