Quels sont les symptômes du cancer du sein ?

0
204

Les femmes et les hommes sont tous les deux pourvus de seins. Certes, chez les hommes, les seins sont moins développés, mais le tissu mammaire est présent chez eux comme chez les femmes. Ainsi, les deux sexes ne sont pas à l’abri du cancer du sein. Ce cancer se manifeste de la même manière chez les hommes que chez les femmes, et cela, à quelques différences près.

Cette différence de manifestation notée chez les deux sexes s’explique par le niveau de production de l’œstrogène.

De nos jours, on entend de plus en plus parler de cancer, notamment du cancer du sein et de sa dangerosité. Mais comment le reconnaitre ? Existe-t-il des signes distinctifs selon le sexe ?

1- Les différents symptômes

Les personnes atteintes peuvent ne présenter aucun signe. En effet, le cancer du sein peut se développer pendant plusieurs années sans qu’aucun signe ne se manifeste. Cependant, voici quelques éléments qui peuvent permettre de l’identifier.

Le symptôme le plus courant, observé chez les deux sexes est la bosse mobile ou fixe qui apparait au niveau du sein. Vous remarquerez également un changement au niveau de la grosseur ou de la forme de votre sein.

Dans certains cas, vous remarquerez que votre mamelon est tourné vers l’intérieur. Il peut s’épaissir ou commencer à se raffermir. Cela est souvent accompagné de rougeur et d’écoulement spontané. Des ganglions durs peuvent apparaitre au niveau des aisselles.

Dans des cas extrêmes, la tumeur grossit de plus en plus et provoque :

  • des maux de tête ;
  • des douleurs osseuses ;
  • des troubles de la vision ;
  • un essoufflement ;
  • une toux accompagnée d’une accumulation de liquide au niveau des poumons ;
  • une jaunisse ;
  • une perte d’appétit accompagnée d’une perte de poids ;
  • des nausées et une faiblesse musculaire.

1-1- Signes particuliers chez les femmes

Afin de remarquer les changements intervenant au niveau de leurs seins, les femmes doivent redoubler d’attention. Une enflure ou une bosse apparait souvent au niveau du sein en cas de cancer chez les femmes. Ce n’est pas évident de tout de suite la remarquer parce qu’elle n’occasionne aucune douleur.

En dehors de ce signe, on peut remarquer l’apparition de fossettes ou de plis au niveau de la peau du sein. Le sein peut changer de forme et de taille. En général, les femmes ressentent des bouffées de chaleur et des rougeurs apparaissent sur les seins. Ces rougeurs s’accompagnent de démangeaisons.

La texture ou la pigmentation de la peau du sein ou de l’aréole se modifie. Le fibroadénome qui est une petite masse de tissus durs est fréquent au niveau du sein chez les femmes atteintes de moins de 25 ans.

Chez les femmes de 35 à 50 ans, c’est souvent la présence de kyste du sein qui est notée. Il s’agit d’une poche remplie de liquide assimilable à une masse molle dans le sein. Il apparait également des lésions du mamelon ressemblant à de l’eczéma, qui ont du mal à guérir. Pour les cas les plus rares, le sein devient chaud, rouge et s’enfle.

1-2- Signes particuliers chez les hommes

Le diagnostic chez l’homme est souvent plus tardif que chez la femme. On note également l’apparition d’une boule. Cela signifie que le cancer est à un stade suffisamment avancé.

Une fatigue et des pertes de cheveux sont notées. Cela s’accentue après avoir subi des thérapies pour lutter contre le cancer. On remarque également la présence d’ulcère qui ne guérit pas, sur la peau du sein. De plus, il arrive de faire face à une douleur au sein et des organes qui deviennent plus gros que la normale. Dans les cas extrêmes, le cancer se propage vers le foie.

2- Les causes et les facteurs de risque

C’est un cancer qui touche la plupart des femmes dans le monde (une femme sur huit). Il apparait très rarement chez les hommes, car il s’agit d’une pathologie liée à l’estrogène qui est très présente chez la femme.

2-1- Causes et facteurs de risque chez les femmes

Les femmes ont des seins qui se développent en abondance. Leurs seins sont pourvus de glandes mammaires et de canaux galactophores entourés de tissu graisseux et conjonctif. Le cancer chez les femmes provient principalement d’une excroissance dans les tissus.

La plupart des femmes sont très tôt exposées à ce type de cancer. Plus elles sont avancées en âge, plus elles courent le risque d’en souffrir. C’est l’un des cancers qui causent le plus de décès chez les femmes.

Comme énoncé plus haut, c’est lorsque les cellules commencent à se reconstituer de manière inhabituelle, c’est-à-dire plus vite que d’habitude, que le cancer survient.

Il faut également noter qu’il est plus fréquent chez les femmes de plus de 50 ans ainsi que chez celles qui ont des antécédents familiaux. Les femmes ayant connu très tôt les menstruations et celles ayant eu leurs premiers enfants à un âge tardif sont également exposées.

La consommation de tabac, d’alcool, l’ingestion de contraceptifs pendant plusieurs années et l’obésité sont également des facteurs de risque.

2-2- Causes et facteurs de risque chez les hommes

Avant tout, il faut savoir qu’il existe différents types de cancer du sein. La plupart de ceux qui affectent les hommes sont appelés des carcinomes canalaires. Vous avez sans doute déjà entendu parler de tumeur maligne. Il s’agit de la tumeur cancéreuse qui peut se propager à d’autres parties du corps.

Ainsi, ces tumeurs (carcinomes canalaires) qui prennent naissance dans les cellules glandulaires sont pour la plupart infiltrantes. Cela signifie qu’elles traversent la paroi du canal où elles se sont formées pour aller dans le tissu voisin. Il existe d’autres tumeurs qui sont non infiltrantes.

Les cellules cancéreuses qui affectent les hommes, se développent jusqu’à s’épaissir dans le sein. Plus les hommes grandissent en âge, plus ils courent le risque de développer ce type de cancer. Il touche beaucoup plus ceux qui ont plus de 60 ans.

En parlant des causes de ce type de cancer, il faut noter que les hommes ayant des antécédents familiaux ont plus de chances d’être atteints. Cela est aussi dû à des mutations génétiques au niveau des gènes BRCA 1 et 2. Ces mutations peuvent se transmettre de père à enfant.

Par exemple, le syndrome de Klinefelter qui augmente le taux d’estrogène chez les hommes lorsqu’il survient est un facteur à risque. Les radiations sont aujourd’hui la source de plusieurs types de cancer dans le monde. Lorsqu’elles entrent en contact avec la poitrine, le cancer du sein peut survenir.

De nombreux autres facteurs sont également à la base de ce cancer. Lorsque vous souffrez par exemple de cirrhose du foie, vous êtes une personne à risque. Tout ce qui peut favoriser la modification des taux d’estrogène et d’androgène est susceptible d’entraîner le cancer du sein chez l’homme. La gynécomastie, l’obésité, la consommation d’alcool, les troubles testiculaires sont également des facteurs de risque.

Les carcinomes canalaires n’affectent pas uniquement les hommes, mais aussi les femmes. Leurs symptômes, leur évolution et leur traitement sont pratiquement identiques pour les deux sexes.

3- Comment le prévenir ?

Il n’existe pas particulièrement de mesures pour la prévention du cancer du sein. Les mesures qui existent sont valables pour tous les types de cancer.

En général, il est recommandé d’éviter de fumer, d’adopter une alimentation équilibrée, de limiter la consommation de d’alcool et de pratiquer régulièrement d’activité physique. En outre, il ne faut surtout pas exagérer lorsqu’on a recours à l’hormonothérapie.

Chez les femmes, il existe des modes de prévention adaptés (selon qu’elles aient des antécédents familiaux ou qu’elles vivent dans des conditions particulières). Dans des cas donnés, elles peuvent en guise de précaution prendre des médicaments bloquant certaines hormones sexuelles ou procéder à l’ablation des deux seins.

Par ailleurs, les femmes et les hommes devraient connaitre la morphologie de leurs seins afin de vite remarquer les changements. Les femmes devraient fréquemment effectuer la mammographie et discuter avec un médecin à propos des options qui s’offrent à elles. 

4- Signes annonciateurs au niveau du diagnostic ?

Des tumeurs bénignes ou malignes se forment au niveau du sein. À la différence des tumeurs malignes, les tumeurs bénignes ont des contours bien délimités, ce qui permet de vite les repérer. Ce sont des tumeurs qui se développent lentement et restent logées dans le tissu où elles sont apparues.

Le fibroadénome est la tumeur bénigne qui se forme le plus souvent dans le sein. Il arrive de tomber sur des tumeurs malignes qui présentent des contours bien délimités et qui trompent souvent le diagnostic du cancer. Les cellules cancéreuses malignes envahissent souvent les tissus voisins.

C’est lors de l’examen anatomopathologique qu’on peut identifier les tumeurs comme étant cancéreuses ou pas. Cet examen permet également de connaitre l’état d’avancement du cancer. Il existe différents grades. Les trois paramètres morphologiques que le pathologiste évalue sont : l’architecture tumorale, la forme et la taille du noyau de la cellule.

En cas de cancer, le noyau de la cellule change de forme et de taille. On note le développement rapide des cellules ayant des formes indifférenciées (c’est-à-dire différentes de la normale).

Les pathologistes attribuent une note allant de 1 à 3 à chacun des trois paramètres évalués par rapport aux observations faites. La somme de ces notes permet d’identifier le grade du cancer.

 Les notes globales obtenues sont classées de I à III. I représente le grade correspondant aux tumeurs les moins agressives. II correspond aux tumeurs d’une gravité intermédiaire et III correspond tumeurs les plus agressives.

D’autres symptômes permettent d’identifier le stade du cancer. En ce qui concerne la taille et l’infiltration, la tumeur traverse la paroi où elle s’est formée et devient infiltrante. Les cellules cancéreuses peuvent se déplacer et s’installer au niveau des ganglions lymphatiques des aisselles.

On peut également noter la présence de métastases au niveau du foie, des poumons et des os. Ces symptômes sont valables pour les deux sexes.

5- Que faire en cas d’apparition des symptômes ?

En cas d’apparition des symptômes énoncés plus haut chez les femmes, il faut effectuer un certain nombre d’examens à savoir :

  • un examen clinique des seins ;
  • une mammographie des deux seins ;
  • une IRM mammaire ;
  • un examen anatomopathologique qui déterminera la présence du cancer.

Les hommes sont très rarement touchés par le cancer du sein. Cependant, en cas d’apparition des symptômes, il faut consulter un médecin et réaliser les examens qui seront recommandés pour être fixé.

En cas de confirmation du cancer, il faut recourir à la chirurgie, la radiothérapie, l’hormonothérapie, la chimiothérapie et aux thérapies ciblées. Dans certains cas, une seule de ces thérapies est suggérée. Par contre, d’autres cas nécessitent la combinaison de plusieurs d’entre elles.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer le type de traitement à privilégier. Il arrive aussi que l’opportunité vous soit donnée de choisir le traitement souhaité. Il faut noter que chez les hommes, des effets secondaires apparaissent après des traitements comme la chimiothérapie, la radiothérapie, la thérapie ciblée et l’hormonothérapie. Ainsi, on peut noter l’inflammation de certaines zones, des vomissements, une perte de cheveux, la fatigue, l’impuissance sexuelle et des bouffées de chaleur. Chez les femmes, en plus des bouffées de chaleur, on observe des règles irrégulières.

Pour finir, il faut noter que le traitement chez l’homme est le même que chez la femme postménauposée.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here