Top 15 des avantages et inconvénients du clonage 

0
17

Le clonage est l’une des preuves vivantes de l’essor scientifique. Cette opération présente des avantages aussi bien que quelques inconvénients. Dans cet article, nous allons vous présenter une dizaine des avantages et une demi-dizaine des inconvénients du clonage.

10 avantages du clonage

Voici de façon brève et succincte dix des avantages que présente le clonage.

10. Développer des immunités contre des maladies

L’immunité, c’est l’ensemble des moyens que détient l’organisme pour lutter efficacement contre les agressions extérieures. Ceux-ci regroupent les différentes cellules qui empêchent l’action des microbes nocifs de façon immédiate et aussi les cellules mémoires.

 Il existe des personnes possédant une immunité naturelle contre certaines maladies. Alors, au moment où la multitude se trouve affectée, celles-là se trouvent à l’abri du mal. C’est la solidité et la résistance des cellules particulières dont elles sont dotées qui leur donnent cet atout. Le clonage pourrait procéder à la culture de ces cellules défensives pour qu’on les injecte aux patients ou à la population. Tout le monde pourrait alors être prévenu de certaines maladies sans l’intervention d’un vaccin.

9. La fabrication d’organes humains

Exposé aux différentes pollutions, aux mauvaises alimentations et au non-respect des règles d’hygiène, l’organisme devient défaillant. Cette défaillance est d’ailleurs la conséquence des différents inconforts des différents organes qui le constituent. La fabrication d’organes artificiels reste une obsession pour les tenants de la médecine. Mais cette initiative reste très coûteuse et longue puisqu’il faut s’y mettre à fond.

En plus, la concordance et la cohésion entre les différentes branches médicales sont indispensables. Mais le clonage peut faciliter la tâche aux soignants et aux patients. En effet, il s’agira de prélever le gène responsable du développement d’un organe donné. On pourra l’élever dans un laboratoire et le préserver jusqu’à obtenir le résultat escompté.

8. Réduire les dons d’organes

Allez-vous laisser un proche croupir lorsque vous êtes bien capable de lui donner un coup de main si vous en avez la possibilité ? Ce n’est pas une évidence si vous avez un cœur sensible et compatissant. De nombreux patients attendent un don d’organe salvateur pour quitter leurs atmosphères infernales.

Alors, en faisant usage du clonage, on aura des organes humains dont on pourrait bien faire usage en plein temps. D’un côté, les donneurs seront soulagés pour maintenir leur état de santé. Et d’un autre, les patients ne seront plus dans l’attente de la grâce d’un donneur pour leurs saluts. Il aura moins de dons d’organes.

7. Protection des espèces animales menacées

Il est bien possible de parvenir à sauver des espèces animales menacées grâce au clonage. Mais comment cela est-il possible ? D’abord, ces animaux sont en petit nombre, ce qui augmente la probabilité qu’ils disparaissent totalement au fil du temps. Ensuite, des épidémies ravageuses peuvent survenir à tout moment pour laisser des séquelles indélébiles. Enfin, œuvrer pour la survie d’un être agonisant pour sauver sa descendance est problématique.

Le clonage peut permettre de créer une espèce résistante aux épidémies et aux maladies dévastatrices. Il sera question de multiplier les espèces survivantes pour les prémunir contre l’arrivée d’un désagrément probable. De même, ce processus peut aussi faciliter la procréation et la multiplication des animaux qui sont les seuls survivants de leurs espèces. Il sera juste question d’une fécondation basée sur le prélèvement et la fusion des gamètes.

6. La création des graines nouvelles

Il est indéniable que la récolte est le fruit de ce que l’on sème. Sur ce, une agriculture florissante franchissant les barrières d’une agriculture de subsistance mérite un grand intérêt. Il s’agit non seulement des entretiens minutieux qu’il faut prendre en compte, mais aussi de la qualité de la semence. Il y a des semences très appréciables.

 De même, il y en a d’autres qui sont dotées d’une résistance et des vertus qu’on peut convoiter. Que faire donc pour assouvir cette soif ? Ce n’est plus une utopie. Il sera question de prélever et combiner des gènes impliqués dans l’expression de tel ou tel caractère au niveau de la graine. Cette combinaison donnera lieu à une nouvelle semence recherchée. Voilà en quoi le clonage pourrait amener à la création de nouvelles semences.

5. La réduction de l’usage des intrants agricoles

Depuis plusieurs décennies, les avancées scientifiques participent au développement agricole grâce aux différents produits chimiques. Ils regroupent les insecticides, les pesticides, les herbicides et les engrais chimiques. C’est dans le seul but de renforcer la qualité des sols pauvres et d’augmenter la production agricole que ces œuvres ont vu le jour. Cette dépendance qui s’accroît au fil du temps devient inévitable pour les producteurs. Leur seul et unique salut, c’est le clonage. Il leur permet d’avoir de nouvelles semences ayant des qualités spécifiques.

Elles peuvent se défendre contre les insectes, les champignons et les bactéries. De même, ces œuvres biotechnologiques pourraient non seulement résister aux aléas climatiques, mais pourront s’accroître sans les engrais chimiques. Qu’est-ce qui motivera les uns et les autres à utiliser les intrants agricoles si l’on peut s’en passer et avoir les résultats escomptés ? Aucun prétexte. À l’aide du clonage, il est probant que l’usage des intrants agricoles sera moindre.

4. La réduction de la pollution

L’usage des intrants agricoles intensifie la pollution de diverses manières. Les insecticides et les pesticides polluent l’air et leur inhalation est toxique pour l’organisme. Les produits agricoles pour lesquels les intrants agricoles sont utilisés ont des effets néfastes sur la santé. Ils ont un effet polluant sur l’atmosphère.

Tous ces paramètres sont sous l’emprise des usagers quotidiens que nous faisons de ces produits. Le clonage permet aux uns et aux autres d’avoir des plantes autonomes et résistantes. Elles peuvent s’émanciper sans l’intervention des produits chimiques à doubles tranchants. Bien étant sans les intrants agricoles, ces plantes peuvent donner de bons rendements à coup sûr. De là, l’arrêt de l’usage des intrants réduira la pollution qu’ils entraînent.

3. La réduction des rejets lors des greffages

Le greffage est une opération consistant à insérer dans un corps un élément pour combler le vide qui y était. Il s’effectue dans plusieurs domaines comme la botanique, la médecine, en élevage et bien d’autres domaines. Le grand problème qui réduit le taux de réussite des greffages est le risque de rejet du greffon.

Il s’agit en fait d’une réaction immunitaire consistant à reconnaître ou à rejeter le nouveau corps introduit. Si l’organisme le reconnaît comme un « soi », c’est-à-dire appartenant à ses éléments, le greffage est réussi. Mais s’il le reconnaît comme « non-soi », c’est-à-dire un élément nocif, le greffage échoue.

Pour arriver à faire le greffage sans aucun problème, le clonage pourrait servir à cette fin. Il sera question de cultiver les cellules du donneur pour les injecter au receveur. De là, elles pourront être reconnues au préalable par l’organisme avant le déroulement du greffage. Il aura alors une reconnaissance réussie du greffon. Il en résulterait le bon déroulement des opérations médicales de transfert d’organes.

2. La création de nouvelles espèces

Sidérés par les merveilles de la nature, nous sommes parfois tentés de voir une créature disposant des potentialités que détient une autre. Alors, l’on se demande comment on doit parvenir à réaliser cette opération qui paraît énigmatique. Cela n’est plus une utopie. Ce sera une combinaison et un accouplement asexué des gamètes vitaux des deux espèces convoitées. Considérons qu’il s’agit d’une poule aux poils rouges et d’un coq dodu. On prélèvera les gamètes des deux animaux. Puis, on procédera à leur clonage en débarrassant un ovule de son noyau. L’introduction d’un autre et son implantation dans un utérus donneront naissance à une nouvelle créature unique.

1. Le développement

Le clonage pourrait être un levier du développement. Grâce à ce mécanisme, nous aurons la réduction de l’usage des intrants agricoles coûteux. Ceux-ci augmentent le devis destiné à l’exécution de certains travaux agricoles.

Cette opération facilite l’augmentation de la production agricole grâce à la création de nouvelles semences. La disponibilité des produits agricoles serait un atout pour les usines de transformation. Celles de fabrication de tissus pourront avoir une quantité considérable de coton. Celles de fabrication de jus de fruits pourront en faire autant. En élevage, il aura la préservation des ressources pastorales qui seront plus productives et résistantes aux diverses maladies. Il s’en suivra plus ou moins un bien-être individuel pour enclencher le développement.

05 inconvénients du clonage

En dépit de ses bienfaits, le clonage présente quelques inconvénients que nous vous laissons découvrir.

5. Un investissement coûteux

Le clonage n’est pas une opération facile à réaliser. Elle nécessite un fonds considérable pour la bonne marche des choses. Il faut l’usage des substances chimiques rares et très coûteuses ainsi que l’intervention des spécialistes. De même, cette tâche ne peut être accomplie en plein air. Il s’agira d’utiliser des machines coûteuses figurant dans de grands laboratoires. Cela réduit considérablement la fréquence et la réalisation de ces opérations. C’est un soutien financier ou une subvention qui en serait un atout.

4. Problème de santé des clones

Les individus clonés n’ont pas vraiment les mêmes potentialités que ceux dont ils sont issus. Leur état de santé est fragile. Il s’agit souvent des problèmes immunitaires et cardiaques. Cela les expose à de grands dangers au cours de leur existence. Du coup, ils ont une durée de vie très courte et indéterminée. À quoi sert-il alors de produire des êtres vivants dont on n’est pas sûr qu’ils nous serviront à long terme ?

3. Un faible taux de réussite

Minutieuse et scrupuleuse, une opération de clonage a un faible taux de réussite sur lequel l’on ne pourrait pas porter ses espérances. Souvent, la probabilité que l’opération soit menée à succès est faible. Alors, c’est un grand risque qui peut faire choir tous les efforts consentis. Il n’y a pas une espérance consistante sur laquelle on peut compter.

2. Problèmes juridiques

Tout le monde ne voit pas le clonage d’un même œil. Au moment où des gens rêvent de son ascension, d’autres voudraient voir son déclin. Dans des pays, la réalisation du clonage humain est strictement interdite. Tenter cela reviendrait à enfreindre volontairement à une norme sociale. Vous serez alors traduit en justice pour répondre à vos actes.

1. Problèmes éthiques

Nous ne devons pas toujours nourrir nos fantasmes au détriment des normes religieuses et éthiques. Tenter de créer des personnes sans le mécanisme de reproduction naturelle serait une atteinte à l’ordre divin. Il n’est pas bienséant d’effectuer ces opérations.