Home Société Que fait l’aide humanitaire en Syrie ?

Que fait l’aide humanitaire en Syrie ?

0
Que fait l’aide humanitaire en Syrie ?

Depuis mars 2011, la Syrie est confrontée à une crise humanitaire qui a coûté la vie à près de 380 000 personnes, dont 22 000 enfants. Face à cette situation, la grande majorité de la population a dû migrer vers les pays voisins afin d’y trouver refuge. Malheureusement, la vie demeure très difficile pour les millions de Syriens qui doivent nourrir leurs enfants, affronter la pauvreté extrême, se soigner et trouver des toits au-dessus de leur tête. L’aide humanitaire a été d’un grand soutien pour ce peuple et continue de l’être à travers ses multiples actions. Cependant, des efforts restent à faire.

Les types d’aides humanitaires fournies

La crise en Syrie a engendré de nombreux dégâts. Outre les pertes en vies humaines, la population est distillée à travers le monde, les familles sont disloquées et les enfants doivent vivre avec d’atroces souvenirs durant toute leur existence. Pour soutenir ces personnes qui traversent des moments très difficiles, les organisations internationales ont déployé différentes actions.

L’assistance matérielle en Syrie

De 2011 à aujourd’hui, les institutions internationales ont mis à la disposition des Syriens de nombreuses ressources matérielles. L’objectif est de fournir des moyens de subsistance, en l’occurrence :

  • des abris,
  • des couvertures thermiques,
  • du combustible pour se chauffer,
  • des vêtements d’hiver,
  • des matériaux d’isolation,
  • des réchauds.

Depuis le début de la crise, à l’instar du HCR en Syrie, les organisations des réfugiés sont présentes sur le terrain afin d’apporter leur aide aux Syriens. Aux personnes les plus vulnérables, elles donnent de l’argent pour qu’elles puissent se procurer des produits de première nécessité. À ce jour, plusieurs millions d’euros ont été déboursés par ces organisations. En ce qui concerne les victimes de la crise qui sont restées dans le pays, elles leur fournissent des kits d’abri et des services de protection. L’action de ces organismes reste à ce jour très louable. Ils se sont beaucoup investis pour apporter un soulagement à ce peuple qui souffre depuis plus d’une décennie. Néanmoins, beaucoup d’efforts restent à faire.

L’assistance alimentaire

Pour survivre à la crise, le peuple syrien a pu compter sur l’aide humanitaire. Plusieurs organismes ont convoyé à Damas une grande quantité de produits alimentaires pour soutenir les victimes. Les habitants qui se sont réfugiés en Turquie, en Jordanie, au Liban et en Irak ont également bénéficié de l’assistance alimentaire des organisations humanitaires.

Crise humanitaire en Syrie et l’assistance technique

Durant la crise, les habitants de la Syrie ont bénéficié d’un accompagnement technique. Par exemple, de 2011 à aujourd’hui, des milliers de bénévoles ont été déployés sur le terrain pour apporter différents types de soutiens. Certains ont participé à la reconstruction des bâtiments, alors que d’autres ont aidé dans les tâches du quotidien. L’organisation Caritas Syrie s’est par exemple démarquée par les différentes actions techniques qu’elle a menées au profit de la population. Elle a mis en place un projet d’éducation afin de contribuer à l’instruction des enfants et un autre projet pour les séniors (Alep). En 2013, l’OIM, l’organisation internationale pour les migrations, a mis à la disposition de 12 000 Syriens un moyen de transport pour leurs déplacements.

L’assistance médicale

La crise humanitaire en Syrie a fait beaucoup de blessés. Fort heureusement, grâce à une assistance médicale apportée par plusieurs organisations internationales et les bénévoles, de nombreuses vies ont été sauvées.

Aide humanitaire Syrie

Les difficultés rencontrées par les travailleurs humanitaires pour acheminer l’aide

Travailler dans une zone hostile est très compliqué, aussi bien pour les médecins, les cadres des organisations humanitaires, que les bénévoles. Avec les attaques armées et l’État qui considère parfois l’aide humanitaire comme un ennemi, personne n’est en sécurité. N’importe qui peut se faire bombarder à tout moment. Il n’est pas rare que des bénévoles soient blessés dans le cadre d’échanges de tirs entre les protagonistes. Des acteurs humanitaires sont accusés, arrêtés et même condamnés. Des espaces neutres où des soins sont apportés aux victimes peuvent également être ciblés par les attaques militaires.

Dans une zone de guerre comme la Syrie, l’insécurité est la principale difficulté rencontrée par l’aide humanitaire. L’accès au territoire est par ailleurs difficile en raison du harcèlement bureaucratique. Par exemple, les convois déployés sur le terrain sont bloqués aux frontières pour des raisons fantaisistes. Les visas sont régulièrement refusés aux acteurs humanitaires internationaux, ce qui ralentit évidemment l’acheminement de l’aide. Le matériel, les aliments et les ressources humaines prennent plus longtemps pour atteindre la zone ciblée.

Le coût de l’aide aux personnes dans le besoin en Syrie

Depuis 2011, plusieurs milliards de dollars ont été dépensés par les aides humanitaires afin de soulager les besoins du peuple syrien. Malheureusement, 11 ans après, la situation demeure chaotique :

  • la population vit dans une extrême pauvreté,
  • la monnaie a connu une importante dépréciation,
  • 1 enfant sur 2 est scolarisé,
  • les petites filles sont mariées précocement,
  • les mineurs rejoignent l’armée contre leur gré.

Pendant ce temps, la guerre s’intensifie et la faim touche davantage de monde. En bref, les Syriens ont plus que jamais besoin d’aide humanitaire pour sortir de cette crise. En 2022, un envoyé spécial de l’ONU rapporte que près de 26,5 millions de personnes ont besoin d’assistance dans la région, dont 14,6 millions à l’intérieur de la Syrie. Pour venir correctement en aide à toutes ces personnes, l’ONU a besoin de 10,5 milliards d’euros.

L’impact de l’aide humanitaire sur la vie des Syriens

Aujourd’hui, 7 Syriens sur 10 ont besoin d’aide humanitaire. Cette statistique démontre l’ampleur de la crise, malgré les nombreuses années qui sont passées. Si beaucoup de choses restent encore à faire, il est important de louer les efforts des organisations internationales. Le HCR, Médecins du monde, Caritas, l’ONU, la banque mondiale, l’OIM, l’UE, toutes ces institutions ont déployé leurs forces pour venir en aide au peuple syrien depuis maintenant 13 ans.

Grâce à leur soutien, la situation est beaucoup moins criarde sur le territoire, de nombreuses familles ont trouvé refuge dans les pays voisins et sont prises en charge. Des milliers d’enfants ont retrouvé le chemin de l’école et plusieurs centres hospitaliers sont aujourd’hui fonctionnels dans le pays. De plus, la famine n’est plus véritablement un sujet d’actualité, même si le seuil de pauvreté reste très élevé. Toutes ces avancées sont l’œuvre de l’aide humanitaire qui mérite d’être saluée.

Comment contribuer aux efforts d’aide à l’étranger ?

Que vous soyez un particulier ou une entreprise, vous pouvez également contribuer aux efforts d’aide à l’étranger. Voici quelques façons dont vous pouvez le faire.

Devenez bénévole

En raison des risques du terrain, de nombreuses personnes ont peur d’apporter leur soutien dans les zones de conflits. Les populations, victimes de différentes atrocités, ont toutefois plus que jamais besoin d’aide pour reconstruire leurs quartiers, se soigner, etc. Votre apport peut être significatif sur le terrain en tant que bénévole, surtout si vous avez des compétences spécifiques. Les organisations internationales font souvent des recrutements. Postulez et participez à l’amélioration des conditions de vie de milliers de personnes.

Faites des dons financiers

Les organismes d’aide humanitaire n’ont pas les ressources nécessaires pour prendre en charge toutes les victimes à travers le monde. Leur soutien est malheureusement limité. Pour contribuer aux efforts, vous pouvez donner une participation financière et inviter votre entourage à en faire autant. Si le tiers des habitants de la planète faisaient de petits dons financiers pour ces causes, le monde se porterait beaucoup mieux.

Faites des dons matériels

Au lieu de jeter aux ordures les vêtements que vous ne portez plus, vous pouvez en faire don aux réfugiés ou aux victimes de guerre. N’hésitez pas à envoyer aux organismes spécialisés des biens matériels de votre choix (jouets, couvertures, livres, chaussures, etc.). Ils se chargeront de les répartir aux personnes qui en ont réellement besoin, comme en Syrie.