Maladies du Laurier rose : la liste complète

0
605
Le Laurier rose reste une plante typiquement ornementale qui se trouve assez souvent dans les jardins de maison, dans les parcs ou à proximité des édifices publics. Comme pour toutes les autres plantes, le laurier-rose peut contracter certaines maladies capables de détériorer sa beauté ou de le détruire complètement. Avez-vous planté du laurier-rose dans votre jardin ? À travers cet article, découvrez les différentes maladies que votre plante pourrait bien contracter ainsi que les mesures qu’il faut prendre pour les prévenir.

La septoriose

La septoriose est une maladie hautement nuisible qui affecte les feuilles du laurier-rose. Elle peut être engendrée par deux champignons : le Septoria tritici et le Stagonospora nodorum. Des deux champignons cités précédemment, le premier (Septoria tritici) s’avère assez fréquent sur toute l’étendue du territoire français, ainsi que dans l’hexagone. Néanmoins, il reste beaucoup moins présent au sud-est de la France. Dans cette région, le Stagonospora nodorum est le champignon qui sévit le plus.

Symptômes

On arrive à remarquer plus facilement la septoriose due aux champignons « triticis » que la septoriose provoquée par le champignon Stagonospora nodorum. Ces deux natures de champignons apparaissent sous forme de petits points de couleur noire et répandent rapidement l’infection.

Lorsque la maladie se développe sur un le laurier-rose, des taches de formes ovales et de couleur jaunâtres se propagent sur les feuilles. Ensuite, ces tâches cèdent la place à de grandes surfaces mortifiées qui entraînent la diminution nette de la longueur et de la taille des feuilles du laurier-rose.

Il convient de noter qu’il existe de simples taches physiologiques sans nuisance et sans évolution que l’on peut facilement confondre avec les marques de la septoriose. À chaque fois que vous remarquez des taches sur votre laurier-rose, vérifiez et rassurez-vous donc que ce n’est pas ces simples taches, parfois naturelles.

Traitement

Même s’il n’existe pas de méthode de traitement de la septoriose du laurier-rose, des moyens existent pour en lutter contre. Il s’agit essentiellement de 2 moyens de lutte que sont la prévention agronomique et celle qui est phytosanitaire. La première manière de combattre la septoriose du laurier-rose consiste à prendre des mesures de prévention telle que le choix de la variété la plus résistante aux champignons « Septoria tritici » et « Stagonospora nodorum ».

La gale

Gale des plantes
La gale est une maladie bactérienne qui atteint souvent le laurier-rose. Elle désigne toutes les altérations (même celles lilliputiennes) causées par un être vivant dont l’origine n’est pas de la plante.

À l’origine de cette maladie du laurier-rose, on note principalement la bactérie « Pseudomonas syringae », les champignons de la famille des rouilles ou des charbons, et des nématodes. Cette maladie bactérienne se transmet essentiellement par les accessoires de jardinage mal aseptisés, et quelques fois par des insectes qui la portent.

Symptômes

La maladie de la gale bactérienne du laurier-rose se révèle notamment par des genres de gonflements de couleur noire sur les tiges et sur l’écorce de l’arbre. La plus importante partie de ces boursouflures se développe au plus près des vaisseaux du liquide vital qui circule dans la plante.

Traitement

Aucun traitement officiel n’existe réellement pour guérir le laurier-rose de la gale bactérienne. Lorsque vous la remarquez sur votre plante, contentez-vous de les supprimer. Néanmoins, il est possible de la prévenir. Pour y parvenir, veuillez planter des lauriers-roses qui proviennent des pépinières exemptes de maladies.

Par-dessus tout, en achetant vos plants de lauriers-roses entre la fin du printemps et l’automne (période pluvieuse), voyez s’ils sont galeux. En effet, les plantes acquises pendant la saison des pluies peuvent être infectées sans pour autant développer aussitôt des symptômes de galles.

Si vos plants de lauriers-roses ne révèlent pas des traits de galle, alors, plantez-les en toute confiance et offrez-leur un arrosage modéré (l’excès d’arrosage du laurier-rose où son insuffisance entraîne peut favoriser le développement de la galle). Seulement, évitez d’appliquer les arrosages aériens. Cela pourrait propager la bactérie plus rapidement.

Une autre manière de combattre la gale chez les lauriers-roses, c’est de leur offrir une surveillance régulière et de tailler convenablement les parties qui paraissent galeuses (taille à réaliser pendant la saison sèche, lorsque la bactérie est inactive). Ensuite, éliminez les tissus infectés. Cela aide à contrôler la maladie.

L’autre mesure à prendre contre la maladie de la galle du laurier-rose est le nettoyage des lames de taille ainsi que leur désinfection dans une solution d’eau de Javel, avant chaque coupe. L’observance de cette mesure est d’une grande importance, particulièrement pour les tailles de laurier-rose pendant la saison des pluies.

La brûlure des feuilles du laurier-rose

La brûlure des feuilles est une maladie du laurier-rose qui se transmet et se propage par des insectes tels que les tireurs d’élite, les cicadelles ou les punaises, qui se nourrissent du xylème, essentiellement pendant des temps chaud et sec.

Cette maladie assez embêtante est causée par la bactérie Xylella fastidiosa. En effet, ladite bactérie se loge dans les vaisseaux (canaux conduisant la sève brute) du xylème de la plante, où elle se multiplie. Ensuite, elle bloque les canaux par lesquels l’eau circule dans la plante pour finir par l’affaiblir.

Symptômes

Les symptômes de la brûlure foliaire (brûlure des feuilles) du laurier-rose apparaissent d’abord sur une ou plusieurs branches, sous la forme d’un jaunissement et d’une chute des feuilles. Ensuite, le bord des feuilles devient jaune ou brun foncé. Au fur et à mesure que la maladie se développe, d’autres branches sont touchées et la plante finit par mourir.

Il est remarqué que les symptômes de la maladie de la brûlure foliaire sont souvent confondus avec ceux causés par la sécheresse. La différence entre ces deux types de brûlures foliaires est ce qui suit.

Dans des conditions de sécheresse, de façon uniforme, les feuilles des branches d’une plante saine jaunissent le long de leurs nervures centrales et tombent toutes ensemble. De plus, à moins que la sécheresse ne soit sévère, la plante saine se rétablit lorsqu’elle est bien arrosée.

Contrairement au cas de la brûlure foliaire par simple sécheresse, la brûlure des feuilles du laurier-rose causée par une bactérie se manifeste par un jaunissement des feuilles qui progresse des bords des feuilles vers leurs intérieurs.

Traitement

Au jour actuel, il n’existe aucun remède concret connu contre la brûlure des feuilles du laurier-rose. Lorsque vous constatez des symptômes de brûlure des feuilles sur votre laurier-rose, vous n’aurez qu’à élaguer les parties symptomatiques pour améliorer l’aspect de l’arbre ou de l’arbuste.

Cependant, sachez que cette action ne guérira pas la plante de sa maladie de brûlure foliaire et ne pourra empêcher la propagation de cette dernière. C’est là tout l’intérêt d’éliminer complètement les lauriers-roses manifestement symptomatiques et mourants, présents dans votre jardin. C’est vrai que cette opération entraînera la perte systématique de vos beaux arbres, mais cela réduira tout de même la propagation de la bactérie aux autres plantes de votre jardin.

La maladie de la décomposition du laurier-rose

La maladie de décomposition du laurier-rose est généralement causée par le Schizophyllum commun, une espèce de petits champignons au chapeau blancs. Appartenant à la famille des Schizophyllacées, précisément dans l’ordre des Agaricales, ce champignon provoque la pourriture blanche des lauriers-roses qu’il attaque.

Symptômes

La maladie de la décomposition du laurier-rose produit des sortes de champignons qui poussent en grappes près de la base des tiges de l’arbre ou de l’arbuste. Elle se manifeste par des développements anormaux des plantes qui y sont atteintes. Lorsqu’un arbre en est atteint, ses zones ligneuses deviennent molles et spongieuses.

Traitement

Officiellement, il n’existe pas de traitement concret de cette maladie. Mais en général, les lauriers-roses en bonne santé (qui disposent d’une bonne capacité de résistance aux maladies) peuvent souvent s’en remettre sans grande aide de votre part. De plus, certains fongicides d’usage général ou indiqué pour une utilisation sur les lauriers-roses peuvent vous être d’une grande utilité. Il faudra juste les pulvériser sur votre arbre ou votre arbuste pour le protéger des agressions de la maladie de la décomposition.

Une autre façon de prévenir cette maladie est de fournir un arrosage raisonnable et adapté à votre plante. En d’autres termes, évitez de trop arroser ou d’arroser le laurier-rose par le haut. Privilégiez plutôt le drainage, pour éviter l’eau stagnante dans laquelle les spores fongiques peuvent se déplacer.

Par ailleurs, songez à garder l’environnement du laurier-rose exempt de mauvaises herbes et de boutures pour éloigner les champignons. Pensez également à contrôler les insectes suceurs de sève et à empêcher les fourmis de grimper sur le laurier-rose pour le protéger des moisissures fuligineuses.

Enfin, veillez à couper les parties mortes ou malades du laurier-rose et à utiliser les bonnes techniques de taille, pour limiter les dégâts.

La fumagine

La fumagine des plantes
À l’origine de la fumagine, on dénote diverses sortes de champignons qui se forment en voile sur le miellat qu’élaborent les insectes suceurs ou piqueurs à partir de la sève des végétaux.

Symptômes

La fumagine du laurier-rose se manifeste par des concentrations de suie de couleur noire qui se forment sur les tiges ainsi que sur les feuilles des arbres ou arbustes. Couverte par des suies et incapable de se développer de ce fait, le laurier-rose atteint de la fumagine finit par perdre toute sa beauté visuelle.

Traitement

La fumagine est souvent favorisée par les périodes chaudes et humides. Elle reste en surface et ne s’introduit pas dans les feuilles de l’arbre qu’elle attaque. Il est alors possible et facile de le traiter.

Pour soigner votre petit laurier-rose atteint de la fumagine, commencez par effectuer un traitement à base de savon noir, contre les insectes piqueurs ou suceurs, et reprenez l’opération en cas de besoin pour empêcher les rechutes. Ensuite, appliquez un nettoyage manuel de qualité sur l’arbuste. Effectuez ledit nettoyage à l’aide d’une lavette immergée dans de l’eau savonneuse.

Pour prévenir la fumagine, pulvérisez votre plante d’une solution à base de savon noir ou de savon de Marseille, et ce, dès que vous voyez des insectes traîner sur ses feuilles.

La rouille des lauriers-roses

La rouille des lauriers-roses réunit la plupart des maladies ayant pour caractéristiques communes l’apparition des tachetures jaune-orangé sur les feuilles infectées. Elle est causée par des champignons qui émettent des spores sur l’arbuste, par l’humidité, de même que par l’abus d’arrosage.

Symptômes

Maladie du laurier-rose se manifestant par des taches brunes ou jaunes sur les tiges et les feuilles, la rouille reste très facile à déceler.
Comme dit précédemment, elle se manifeste par l’apparition de traces circulaires de couleurs jaune ou orange sur les feuilles. Au derrière des feuilles d’un laurier-rose atteint de la rouille, vous remarquerez un grand nombre de petites vésicules de couleur beige, brune ou orange.

Les feuilles atteintes de la rouille synthétisent moins bien la chlorophylle et tombent.

Traitement

Il est possible de traiter la rouille de laurier-rose. Mais pour se faciliter la tâche, rien de tel qu’une bonne prévention.

Pour prévenir la rouille du laurier-rose, pensez à choisir les variétés de lauriers-roses les plus résistantes, surtout si vous souhaitez ériger votre plante dans une région au climat humide. Ensuite, observez votre plante avec attention, de manière à être en mesure d’intervenir à l’apparition des premiers symptômes.

Enfin, réduisez l’arrosage foliaire de la plante en été et offrez un bon soin à vos outils de jardinage à l’aide d’une solution de fongicide.

Il peut arriver que votre laurier-rose soit atteint de la rouille malgré sa prévention de ladite maladie.
Dans ce cas précis, il vous faut vite traiter la plante avant qu’elle ne soit irrécupérable. Alors, coupez d’abord les feuilles atteintes et brûlez-les. Après cela, vous pouvez traiter votre plante en y appliquant une pulvérisation de purin d’ortie, de prêle ou encore de toute autre solution antifongique comme celle de soufre mouillable ou de bouillie bordelaise.

La chlorose des lauriers-roses

la chlorose

La chlorose est une maladie (organique et physique) dont souffre parfois le laurier-rose. Elle se caractérise par l’étiolement ainsi que par la décoloration foliaire due à des difficultés de production de chlorophylle (pigment des végétaux jouant un rôle essentiel dans la photosynthèse).

Cette maladie est causée par une insuffisance en éléments nutritionnels. Les faits à l’origine de cette carence sont divers. Il peut s’agir d’un sol inapproprié à la plante (sol assez calcaire, sol exagérément compact ou sol excessivement humide), d’une insuffisance du sol en sels minéraux ou en azote.

Symptômes

On reconnaît la chlorose du laurier-rose par une décoloration progressive des feuilles (adultes et jeunes) qui perdent leur chlorophylle. Lorsqu’une plante en est atteinte, elle s’affaiblit sur une longue durée.

Traitement

Le traitement de la chlorose commence par la détermination de la vraie origine de la maladie. Pour connaître cette origine, posez-vous la question de savoir si le sol est trop calcaire et compact, si l’arrosage dépasse la norme ou est réalisé avec une eau trop calcaire. En effet, le calcaire transforme le fer en une substance difficilement dissoluble et moins facile à absorber par les plantes.

Si après votre diagnostic, vous retenez que la chlorose est due à une carence en fer, vous pouvez procéder à un traitement par un apport de chélates de fer. Pour cela, diluez le chélate de fer dans votre eau d’arrosage et pulvérisez-le sur le feuillage de votre laurier-rose au coucher du soleil.

Si la cause de la chlorose ne concerne ni l’insuffisance du sol en fer ni la présence d’une trop grande quantité de calcaire au sol, alors demandez l’aide d’un expert en jardinerie pour traiter la chlorose de votre laurier-rose.

La maladie de la rosette des lauriers-roses

La Rosette est une autre maladie capable d’atteindre le laurier-rose. Elle est causée par un virus qui se prolifère par un acarien et qui s’alimente des feuilles de l’arbuste.

Symptômes

On reconnaît une maladie de la rosette du laurier-rose par une croissance anormale des feuilles et des tiges de la plante. Elle se manifeste également par le recul du développement de la plante atteinte ainsi que sa mort.

Traitement

Pour l’heure, il n’existe pas de traitement concret de la maladie de la rosette. Pour combattre cette maladie, la meilleure méthode est de la prévenir. Pour ce faire, sélectionnez la variété de lauriers-roses la plus résistante à la rosette et limitez l’utilisation des sols environnants sur la plante.

Le flétrissement des lauriers-roses

S’il existe une maladie qui dérange aussi bien le laurier-rose que beaucoup d’autres plantes, c’est bien le flétrissement.
Cette maladie des plantes a des origines de différentes natures.

La première cause du flétrissement a rapport avec l’apport en eau à la plante (le trop faible apport en eau aux racines ou même le trop grand apport en eau qui asphyxie les racines).

D’autres pathologies peuvent également causer le flétrissement du laurier-rose. Il s’agit notamment des champignons, des bactéries ou des nématodes qui se développent dans les vaisseaux transportant l’eau de la plante et qui finissent par bloquer l’approvisionnement en eau de la plante.

Enfin, le flétrissement peut être dû à une attaque des ravageurs ou des pathogènes souterrains.

Symptômes

Le flétrissement se manifeste par une diminution de la roideur des parties non ligneuses de la plante qui y est atteinte.
Il est souvent confondu au flétrissement naturel des plantes, mais il en est différent. Alors que la plante saine s’étiole naturellement pour se protéger d’une trop forte chaleur, la plante atteinte du flétrissement se fane même à l’ombre.

Traitement

Pour le moment, il n’existe pas de traitement concret qui puisse guérir le flétrissement bactérien une fois qu’une plante en est infectée. Néanmoins, il est possible de s’en protéger et de ralentir sa propagation. Pour cela, supprimez toutes les mauvaises herbes qui entourent votre plante et nettoyez vos outils de jardin après chaque utilisation.

Le virus de la mosaïque du laurier-rose

Il s’agit ici d’une maladie septique capable d’attaquer les Apocynacées (famille à laquelle appartient le laurier-rose) ainsi que de nombreuses autres familles de végétaux.
La transmission de cette maladie s’effectue par le Polymyxa graminis, un champignon du sol de l’espèce de cercozoaires et de la famille des Plasmodiophoridae.

Symptômes

Les symptômes que le virus de la mosaïque exprime sont de diverses natures. Il peut s’agir de la marbrure foliaire, du jaunissement progressif du feuillage, des anneaux nécrosés, de la déformation des fleurs ou des feuilles.

Traitement

Des méthodes culturales permettent de traiter efficacement le virus de la mosaïque sur les plantes.
Généralement, l’on vient à bout du virus de la mosaïque en limitant la présence des pucerons, puis en détruisant aussitôt les plantes qui montrent ses symptômes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here