Limiter le gaspillage en eau : 19 idées à mettre en place

0
251

L’eau est une ressource indispensable à notre survie. Pourtant, nous ne cessons d’en gaspiller des litres au quotidien. Une telle attitude est contre-productive et ne conduit qu’à un épuisement plus rapide de cette précieuse source de vie. Nous vous proposons donc 19 idées pour limiter le gaspillage de l’eau.

Éviter de laisser couler l’eau

C’est la façon la plus simple et la plus efficace d’économiser l’eau. Lorsque vous vous rasez, vous vous débarbouillez ou vous brossez les dents, vous laissez probablement le robinet ouvert. Certes, cette négligence ne dure que quelques secondes. Mais, répétée quotidiennement pendant des années, elle revient à gaspiller des centaines, voire des milliers de litres d’eau.

Fermer le robinet entre deux actions ne demande pas vraiment d’effort, il vous suffit de rester attentif. Vous pouvez en faire une politique familiale. Plus les participants seront nombreux, moins il y aura de gaspillage. En plus, à force de prêter attention à ce genre de petits détails, éviter de laisser l’eau couler deviendra une habitude. Une astuce intéressante est d’installer une fontaine à eau pour les petites soifs. Cela vous évitera de devoir vous rendre vers le robinet et réduira les risques de gaspillage. Cette solution fonctionne tout particulièrement en extérieur.

Prendre une douche plutôt qu’un bain

C’est toujours agréable de prendre un bain. Vous êtes allongé, recouvert de mousse et plongé dans de l’eau chaude. Vous ne faites aucun effort et, une fois sorti, vous êtes propre comme un sou neuf. C’est clairement une façon pratique de se nettoyer après une journée fatigante. Malheureusement, le coût en eau est excessivement important.

À chaque bain, vous dépensez plus d’une centaine de litres d’eau. C’est une quantité d’eau non négligeable, particulièrement si vous vous baignez chaque jour. En comparaison, une douche de 5 minutes nécessite deux fois moins d’eau. Même si vous ne renoncez pas définitivement à votre baignoire, vous pouvez au moins prendre une douche de temps en temps.

Réglementer l’utilisation de la chasse d’eau

C’est l’une des formes de gaspillage d’eau les plus célèbres qui soient. Observer l’eau tourbillonner dans la chasse après l’avoir tirée sans aucune raison, c’est se passer de plusieurs litres d’eau potable. Pourtant, les enfants adorent s’adonner à ce petit jeu. Certains adultes sont également adeptes de cette tendance.

Vous ne devez tirer la chasse qu’à des fins utilitaires. Elle a été créée dans un but précis et vous vous devez de le respecter. En outre, les tirages frénétiques fatiguent peu à peu le mécanisme. Nous vous conseillons donc de ramener votre entourage à la raison avant que les services d’un plombier ne deviennent nécessaires.

Prendre soin de sa plomberie

L’eau que vous utilisez circule à travers un système de plomberie complexe. Il arrive que les tuyaux ne soient pas suffisamment solides et se fissurent légèrement. De minuscules fuites finissent alors par se former un peu partout dans votre installation.

La quantité perdue n’est généralement pas importante. Néanmoins, les dommages infligés peuvent ralentir la circulation de l’eau et causer des dysfonctionnements plus conséquents. C’est pourquoi il est important de faire attention à chaque détail. Si un robinet fuit, aucune négligence ne saurait être admise. Vous devez appeler un plombier afin qu’il prenne les mesures adéquates.

Effectuer une vidange d’ensemble par intervalles

Votre tuyauterie est similaire à un organisme vivant. Chaque élément a un rôle précis et participe à l’équilibre d’ensemble. Mais que se passe-t-il lorsqu’une partie de la machine devient trop vieille ou défectueuse ? C’est l’ensemble du système qui se retrouve paralysé. Pour éviter de faire face à ce type de contretemps, nous vous conseillons d’effectuer des vidanges à intervalles réguliers.

Une vidange comprend le nettoyage des tuyaux, le détartrage, l’identification des éléments en mauvais état et leur remplacement, etc. Une fois achevée, l’eau circule normalement et avec facilité. C’est une opération délicate et ne pouvant être réalisée que par un professionnel aguerri. Une fois en présence de ce spécialiste, vous pourrez lui poser toutes les questions que vous voulez, notamment sur la gestion de l’eau. Il a pour mission annexe de vous apporter une totale assistance alors n’hésitez pas.

Manger des aliments riches en eau

L’eau n’existe pas uniquement sous sa forme brute. Elle est également présente dans de nombreux aliments tels que :

  • la canne à sucre
  • la betterave
  • les pâtes
  • les pommes de terre
  • les oranges ; etc.

Cette réalité a une double implication. En premier lieu, lorsque nous mangeons ces aliments, nous buvons de l’eau. Les inclure dans notre alimentation réduira donc la quantité d’eau que nous utiliserons. Deuxièmement, lorsque nous gaspillons ces aliments, nous gaspillons également de l’eau. C’est donc une attitude dont l’impact est doublement négatif. Par conséquent, il est essentiel de limiter au maximum le gaspillage alimentaire.

Exclure les jeux impliquant le gaspillage de l’eau

En été, nous avons tendance à utiliser l’eau à tort et à travers. C’est logique considérant la température alentour. Cependant, il ne faut pas se laisser aller au gaspillage pour autant. Bombes à eau, pistolet à eau, combats de jets aux tuyaux d’arrosage, toutes ces activités semblent être très distrayantes. Néanmoins, elles représentent une utilisation inutile et superflue de l’eau.

Les pistolets à eau ont généralement un réservoir de 1,5 litre. Un adulte en bonne santé boit environ trois litres d’eau par jour. Ainsi, lors d’un duel, c’est la quantité d’eau nécessaire pour une personne que vous gaspillez. C’est encore pire dans le cas des bombes à eau. Lorsqu’elles éclatent, les bouts de caoutchouc se répandent un peu partout sur le sol. C’est une pollution flagrante de l’environnement.

Il existe des façons plus calmes de s’amuser en été. Vous pouvez opter pour une partie de jeux vidéos, de discussion entre amis, de jeux de société… les options ne manquent pas. Et si la chaleur devient intenable, vous pouvez toujours faire un tour à la piscine. C’est plus économique et tout aussi distrayant.

Apprendre à exploiter l’eau de pluie

Il existe une grande diversité de sources d’eau. Cependant, celle étant la plus simple d’accès est sans aucun doute la pluie. Il s’agit d’une quantité considérable d’eau tombant littéralement du ciel. Il n’y a donc aucune limitation liée à la localisation géographique ou au monopole existant. Une fois récoltée, vous pouvez l’utiliser pour à peu près tout.

L’eau de pluie n’est pas potable, sa consommation n’est donc pas envisageable. Cependant, elle peut être utilisée pour la mise en place d’un potager. La pluie deviendrait alors une source constante d’eau et l’arrosoir de mère Nature. Il est également possible d’accumuler l’eau de pluie afin de s’en servir comme substitut à la chasse des toilettes. La quantité d’eau potable gaspillée n’en sera que plus faible.

Maîtriser les techniques d’arrosage

Les plantes ont besoin d’eau pour se développer. Cependant, nous avons tendance à utiliser une quantité excessive d’eau lorsque nous arrosons. Voici quelques points à prendre en compte pour une technique d’arrosage plus efficace.

En premier lieu, le sol doit être meublé. Vous pouvez vous en charger à l’aide d’une houe. Une terre trop ferme n’absorbera pas correctement l’eau. Celle-ci ne parviendra donc pas aux racines et finira par s’écouler inutilement.

Ensuite, il est préférable d’arroser vos plantes le soir. En matinée, une partie de l’eau s’évapore en étant exposée aux rayons solaires. C’est un gaspillage flagrant et une entrave au développement de votre potager.

Par ailleurs, vous devez opter pour un arrosoir et non un tuyau. Les jets trop puissants risquent d’endommager la plante. Notons également que la multitude de trous présents au niveau de l’arrosoir facilite la distribution équitable de l’eau sur le sol.

Enfin, pour une meilleure rétention de l’eau, nous vous conseillons de recouvrir le sol de feuilles de paille. De cette façon, l’eau qui ne sera pas directement absorbée par les plantes à l’arrosage finira par l’être plus tard.

Sélectionner les engrais et désherbants de façon stricte

Les plantes ont besoin d’une attention particulière pour se développer. C’est pourquoi nous utilisons des engrais et des désherbants pour leur entretien. Cependant, sur le long terme, ce choix peut parfois se révéler être plus néfaste qu’autre chose.

Un grand nombre d’engrais et de désherbants contiennent des substances chimiques. Celles-ci augmentent considérablement l’efficacité des produits et favorisent la croissance des plantes. Malheureusement, après la pluie, l’eau de ruissellement transporte les résidus chimiques en direction des points d’eau, des rivières et des nappes phréatiques. S’ensuivent alors une augmentation considérable de la quantité d’eau polluée et une augmentation des dépenses dédiées à la détoxification.

Il est préférable d’opter pour des engrais et désherbants bio dégradables. Ils ne font courir aucun risque à mère Nature. De plus, leur efficacité ne fait aucun doute.

Utiliser efficacement l’équipement électroménager

L’équipement électroménager est un ensemble de machines censées vous faciliter la vie. Le lave-vaisselle s’occupe du nettoyage des assiettes et casseroles à votre place tandis que la machine à laver fait votre lessive. Dans le cadre de leurs fonctions, ces machines utilisent une quantité plus ou moins importante d’eau. Voici quelques astuces pour gérer leur consommation en eau plus efficacement.

Le lave-vaisselle est capable de nettoyer un nombre prédéfini d’ustensiles en une fois. La quantité d’eau devant être utilisée dans cette optique est préprogrammée. Elle ne changera pas, qu’importe le nombre d’assiettes placées à l’intérieur. En conclusion, il est bien plus efficace de tout laver en une fois.

C’est assez similaire avec la machine à laver. La faire tourner alors qu’elle n’est pas pleine revient à gaspiller de l’eau. Si vous estimez avoir besoin des habits en urgence, vous pouvez déroger à la règle une fois en passant. Mais faire du nettoyage différé une habitude finira par rendre les montants de vos factures en eau difficiles à croire.

Faire ses corvées à la main de temps en temps

La machine à laver, le lave-vaisselle et les autres commodités électroménagères restent des machines. Vous devez à tout prix éviter d’en dépendre. Laver vos habits à la main, faire la vaisselle de temps en temps, tondre la pelouse soi-même, toutes ces corvées ne prennent que peu de temps. De plus, les méthodes à main levée sont moins coûteuses en eau et en électricité que nos chers appareils électroménagers. Il serait par conséquent bénéfique de vous charger personnellement des corvées une fois en passant.

Balayer les alentours de sa maison

Les bords de votre maison sont probablement faits de ciment. Les nettoyer avec un arrosoir est non seulement peu efficace, mais cela vous fait perdre du temps et des litres d’eau. Armé de votre balai, il vous faudra quelques minutes pour rendre la devanture de votre maison nickel. C’est simple, rapide et beaucoup plus efficace.

Préférer l’eau du robinet à celle en plastique

Il n’y a pas de différence notable entre l’eau du robinet et celle vendue en plastique. Cependant, le processus de mise en bouteille rend la première option bien plus raisonnable.

Les bouteilles en plastique sont fabriquées de façon industrielle. Cela suppose la production de déchets et dans la majeure partie des cas leur mauvaise gestion. En outre, l’utilisation de l’eau est omniprésente dans le processus de moulage des bouteilles. Même si la quantité varie suivant divers facteurs (taille et forme du bidon, usine en charge de la production, etc.), nous parlons en moyenne d’un litre d’eau.

En conclusion, boire de l’eau en plastique revient à sacrifier environ un litre d’eau. Considérant le caractère indispensable de l’eau, ce n’est clairement pas un échange équivalent. Nous ne vous demandons pas d’arrêter d’utiliser ce type de contenant de façon définitive. Néanmoins, il est préférable d’en faire usage uniquement en cas de nécessité.


Nettoyer sa voiture à la main

Après une longue journée de conduite, votre voiture doit être dans un sale état. Déterminé à lui refaire une beauté, vous vous êtes armé de votre tuyau d’arrosage et êtes prêt pour un grand nettoyage. Malheureusement, vous allez devoir procéder autrement.

Utiliser le tuyau d’arrosage est inefficace pour de nombreuses raisons. Vous dépensez une quantité excessive d’eau potable et mouillez l’ensemble du garage. Il faudra donc effectuer un double nettoyage au final.

C’est beaucoup plus efficace d’opter pour une éponge, un savon et un seau d’eau. La quantité d’eau utilisée est minimale et le nettoyage peut se faire sans éclaboussures. En outre, cela vous amène à observer votre véhicule dans les moindres détails. C’est un excellent moyen de détecter les potentielles fuites et rayures.

Éviter de gaspiller l’eau utilisée pour la piscine

Lors d’une journée ensoleillée, il n’y a rien de mieux que de se prélasser dans la piscine. Cependant, même durant ces moments de détente, il est important d’éviter de gaspiller l’eau. Voici quelques astuces pour vous aider à y parvenir.

La piscine est exposée au soleil. Ainsi, l’eau qu’elle contient s’évapore continuellement et il faut sans cesse en compléter. Pour éviter ce renouvellement superflu, vous pouvez placer une bâche solaire au-dessus de la piscine lorsqu’elle n’est pas utilisée. Cela empêchera également les déchets de remplir la piscine et réduira la quantité de travail au moment du nettoyage.

Lorsque la piscine est trop pleine, elle déborde au moindre petit plongeon. C’est plutôt spectaculaire, mais cela reste du gaspillage d’eau. En plus, les personnes marchant au bord de la piscine courent le risque de glisser et de se faire mal. C’est pourquoi vous devez laisser entre 15 et 20 cm de marge au moment du remplissage de la piscine.

Gérer convenablement ses déchets

Les déchets ménagers sont un véritable fléau pour l’environnement. C’est d’autant plus vrai lorsqu’ils sont gérés sans aucune parcimonie. En effet, le fait de jeter un mégot de cigarette dans les égouts ou une canette dans un bassin pollue une quantité considérable d’eau. Il faudra alors mettre en place tout un système de traitement des déchets simplement pour deux ou trois saletés.

La gestion de vos déchets ménagers doit se faire de façon consciente et organisée. Il est important de trier les déchets bio dégradables de ceux qui ne le sont pas. Vous devez comprendre que réaliser de tels efforts au quotidien aide à lutter contre le gaspillage de l’eau sur le long terme.

Prendre soin de ses vêtements

Non, vous ne vous êtes pas trompé d’article. Gérer convenablement ses vêtements permet d’économiser l’eau pour deux raisons.

La première est liée à la production. Pour produire un jean en coton, il faut dépenser près de 10 000 litres d’eau. Cette quantité serait probablement suffisante pour que vous puissiez vous abreuver plusieurs années. Considérant toute l’eau investie, vous avez l’obligation de prendre soin de vos tenues.

La seconde concerne l’entretien de vos vêtements. Une tenue mal entretenue a besoin de plus de temps et d’eau pour être propre. Cela signifie une augmentation continue de la quantité d’eau potable utilisée. Il s’agit d’un gaspillage superflu des ressources.

Il est impossible de porter les mêmes tenues indéfiniment. Mais même après être devenus inutiles pour vous, elles peuvent servir à autrui. La meilleure option est la vente en ligne. Vous pouvez également choisir de faire quelques dons aux défavorisés. Cela ne vous coûte rien de faire preuve de charité et de bienveillance.

Apprendre à tirer parti des eaux usées

Dans l’esprit collectif, l’eau usée est labellisée comme étant inutile. Cependant, il est possible d’en faire usage. En effet, les eaux créent une forte pression en s’écoulant. Ainsi, en s’équipant d’engins appropriés, il est possible de s’en servir pour produire de l’électricité.

Cette idée est parfaite pour les chefs d’entreprise et autres consommateurs d’électricité à grande échelle. Pouvoir produire soi-même du courant électrique vous rend totalement autonome. Certes, le processus est coûteux. Mais les bénéfices réalisables à long terme sont énormes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here