13.3 C
Munich
mardi, septembre 21, 2021

Les 15 plus grands stades du monde

Conseil Lecture :

Le monde a beaucoup d’amour pour le sport. Le besoin de grands et modernes stades pour accueillir les évènements sportifs est donc devenu évident. Ce qui donne lieu à des infrastructures gigantesques, les unes plus modernes que les autres. Ceci est une revue des 15 plus grands stades du monde. Leurs origines et comment ils ont pu se hisser à leurs rangs respectifs sont également détaillés ci-dessous.

1. Stade du 1er mai de Rungrado (Coré du nord), 150000 places

Construit sur une durée de 2,5 ans, ce stade nord-coréen peut abriter 150 000 spectateurs. Il s’agit en fait du plus grand au monde. Il fut inauguré le 1er mai qui précède le 13e festival mondial de la jeunesse estudiantine.

Sa particularité et ce qui le fait battre le record mondial d’ailleurs, c’est bien son toit qui s’étend sur 94 000 mètres carrés. À l’extérieur comme à l’intérieur de l’esplanade, des milliers de barres d’acier soutiennent les tôles sur une longueur de 40 à 60 mètres. L’ensemble de la structure fait 60 m de haut.

Cette toiture unique a été remarquée et récompensée du premier prix lors du Salon International des Inventions de Genève 1988. Avec une superficie totale de plus de 200 000 m², le stade propose de nombreuses installations, notamment des pistes d’athlétisme, des piscines et des salles couvertes, où les sportifs se préparent tout au long de l’année.

2. Stade Sardar Patel (Inde), 110 000 places

L’esplanade Sardar Patel est inaugurée en 1983 avec une capacité de 49 000 spectateurs. Mais il a subi des rénovations importantes en 2006. Ce qui mène sa capacité à 54 000 spectateurs. Cependant, le stade a été fermé en 2017 en vue d’une remarquable expansion. C’est la plus importante rénovation de son histoire. S’en est suivi une grande et nouvelle inauguration en février 2020.

L’esplanade propose aujourd’hui un club-house de 55 chambres, 76 loges d’entreprise, trois terrains d’entrainement modernes, 4 vestiaires, une académie de cricket, et une piscine olympique.

3. Stade du Michigan (USA), 109 801 places

Inauguré le 1er janvier 1927, ce joyau du football américain ne pouvait accueillir que 84 400 personnes au départ. Mais grâce à une série de rénovations dont la dernière date de 2010, le stade du Michigan peut accueillir aujourd’hui 109 miles huit cent une personnes.

Financé à titre privé par l’université du Michigan, le stade avait coûté 950 000 dollars à son ouverture. Mais la série de rénovations ayant succédé à son inauguration a porté le chiffre plus haut.

En effet, le plus grand réaménagement à ce jour a commencé en 2006. Deux pavillons, sur les côtés ouest et est du stade ont été construits, portant la capacité à près de 110 000.

4.Stade des castors (USA), 107 282 places

Ce stade était construit au départ avec des supports en bois. Mais il a plus tard été rénové avec la mise en place d’une structure en acier pouvant contenir 30 000 personnes. Suite à une autre série de rénovations, il dépassait déjà la barre des 100 000 places en 1980. Mais ce n’est qu’en 1984 que le stade a été doté de projecteurs.

5. Champ de Kyle (USA), 102 733 places

Au début du 20e siècle, l’Université agricole et mécanique du Texas n’envisageait même pas de construire son propre stade. Mais le professeur d’horticulture Edwin Jackson Kyle s’est opposé à cette politique et a utilisé certaines de ses zones agricoles pour créer un terrain de football.

Il a acheté une tribune couverte avec ses propres fonds (650 dollars) et a commandé des gradins en bois à ajouter. L’université a finalement accepté sa position et plus tard, le stade a été nommé Kyle.

Initialement estimé à 450 millions de dollars, le projet s’est finalement avéré plus coûteux.

En effet, comptant seulement 33 000 places au départ, le stade s’est agrandi jusqu’à une capacité de 102 733 places aujourd’hui. Toutefois, il a encore de l’espace pour atteindre 110000 places à l’avenir.

6. Stade de Neyland (USA), 102 459 places

En regardant ce stade aujourd’hui, vous pourriez ne pas croire qu’il a commencé comme un modeste terrain de sport avec une seule grande tribune pour 3 200 personnes. Voilà à quoi il ressemblait après six mois de travaux en 1921.

Le bâtiment a été l’objet de plusieurs réaménagements notamment entre 2004-2010. Le projet en plusieurs phases n’a pas interféré avec les structures existantes. Mais les rénovations ont apporté des équipements complètement nouveaux et ont favorisé l’agrandissement du stade qui peut aujourd’hui accueillir 102 459 personnes.

7. Stade de l’Ohio (USA), 102 375 places

Le besoin d’un nouveau stade pour les Buckeyes a été reconnu dans les années 1910. Mais la vision architecturale de Howard Dwight Smith a été considérée comme beaucoup trop grande pour les besoins du football universitaire. Avec une capacité initiale de plus de 66 000 places, on craignait que ce nouveau stade prévu au nord de Columbus ne soit pas rentable.

La construction a duré un peu plus d’un an et était à l’époque la plus grande structure en béton coulé au monde. Le projet a fait appel à de nombreuses solutions pionnières comme le mur à lisier.

Dans les années 1920 et 30, il ne remplissait pas régulièrement sa capacité, comme on le craignait auparavant. Mais les années d’après-guerre ont montré qu’il y avait un potentiel beaucoup plus grand. Depuis les années 1940, il augmente sa capacité chaque décennie, atteignant 100 000 en 2001, après la plus grande rénovation à ce jour.

8. Stade du Tigre (USA), 102 320 places

Aujourd’hui, c’est l’un des stades les plus célèbres des États-Unis. Et cette image est complètement différente de ce qu’était le stade à ses débuts. En 1924, il n’y avait que deux tribunes de chaque côté du terrain pour une capacité totale de 12 000 places.

La première expansion a eu lieu de manière assez inattendue en 1930, lorsque le directeur sportif local a convaincu l’Université d’État de Luisiana de localiser les dortoirs des étudiants dans le stand. D’autres réaménagements s’en ont suivi jusqu’ en 2014, permettant au Tiger Stadium de dépasser la barre des 100 000 places.

9. Stade Bryant-Denny (USA), 101 821 places

Dans sa configuration initiale, le stade pouvait accueillir 12 000 personnes sur une seule terrasse incurvée le long du côté est. Mais comme les autres grands stades de cette sélection, il a connu plusieurs rénovations à but expansif.

Les expansions les plus récentes ont eu lieu entre 2006-2010, lorsque la cuvette des sièges était enfermée dans les ponts supérieurs. D’abord, un deuxième niveau a été ajouté à l’extrémité nord (2006), puis un similaire est arrivé dans le sud (2010), permettant au stade Bryant-Denny de dépasser la barre des 100 000 places.

10. Stade commémoratif du Texas (USA), 100 119 places

Deux tribunes pouvant accueillir 27 000 personnes et un terrain de football séparés par une piste d’athlétisme. C’est ce à quoi ressemblait le stade lors de son ouverture en 1924.

C’était l’un des meilleurs stades universitaires des États-Unis et il s’est déjà considérablement développé après deux ans. La rénovation du côté nord a permis au stade de franchir la barre des 40 000 spectateurs.

La mise à niveau la plus coûteuse à ce jour est d’une valeur de près de 150 millions de dollars. Elle a été réalisée entre 2007 et 2008, lorsque l’extrémité nord a reçu des sections supérieures avec de nombreuses installations d’entreprises. Ce stade est aujourd’hui l’un des plus grands aux USA avec une capacité de 100 119 places.

11. Terrain de cricket de Melbourne (Australie), 100 108 places

Le terrain était utilisé pour le sport depuis le début du XIXe siècle, mais le premier bâtiment y a été érigé en 1854. Il s’agissait d’un humble pavillon en bois qui est considéré comme le début du terrain de cricket de Melbourne. Il est devenu aujourd’hui le plus grand stade de cricket du monde.

Fait intéressant, le Terrain de cricket de Melbourne détient un record majeur depuis 1984 : six mâts de projecteurs massifs atteignant 85 mètres chacun. Il s’agit des plus hauts du monde. Bien qu’ils semblent proportionnels à la grande échelle du stade, chaque mât est aussi haut qu’un immeuble de 27 étages.

12. Camp Nou ( Espagne), 99 354 places

Pour Barcelone, c’est déjà le 7 ème stade de l’histoire. Ce n’est donc pas étonnant qu’il s’appelle Camp Nou (nouveau stade). La construction a débuté en 1954 et a duré trois ans. Trois, c’est aussi le nombre d’architectes à l’origine du projet.

Dès le début, le Camp Nou était un bâtiment d’une taille impressionnante. La capacité initiale de 90 000 a été encore augmentée à environ 110 000 en 1978 et de nouveau à près de 120 000 avant la Coupe du monde 1982.

Cependant, plus tard, les règles de sécurité de la FIFA, de l’UEFA et de la FA nationale ont induit une diminution de la capacité de site. Actuellement, les tribunes peuvent accueillir jusqu’à 99 354 spectateurs.

13. Stade FNB (Afrique du Sud), 94 700 places

C’est le plus grand stade d’Afrique du Sud et il a été construit en 1989 entre Soweto et Johannesburg. Lors de son ouverture, il pouvait contenir plus de 80 000 personnes. Mais il a été entièrement reconstruit entre 2006-2009, pour accueillir la Coupe du monde 2010. Le projet de rénovation a coûté 3,3 milliards de ZAR (environ 440 millions de dollars) et le résultat est impressionnant.

Le stade, en plus d’accueillir de nombreux évènements sportifs et de divertissement, a un lien particulier avec Nelson Mandela. C’est là qu’il a pris la parole pour la première fois après sa libération et qu’il a fait sa dernière apparition publique en 2010. C’est également là que ses cérémonies commémoratives ont eu lieu en 2013.

14. Memorial Coliseum (USA), 93 607 places

En 1923, lors de son ouverture, le stade accueillait environ 75 000 personnes. Cependant, lorsque Los Angeles a obtenu le droit d’organiser les Jeux olympiques de 1932, la première et la seule grande expansion à ce jour a eu lieu. Les stands sont donc passés à 79 rangées, et la capacité est désormais de 93 607 places.

Au fil des décennies, il a subi de nombreux changements, mais la plupart d’entre eux n’étaient pas structurellement importants. L’équipement, les systèmes et diverses caractéristiques ont été modifiés, rénovés ou repeints, mais le stade conserve presque parfaitement sa forme de 1932 à ce jour.

15. Stade de Stanford (USA), 92 746 places

Comme dans de nombreux cas, le catalyseur de la construction d’un nouveau stade était la rivalité locale. Et s’en est le cas avec celui-ci. Sa configuration initiale était similaire à de nombreux autres stades avec des tribunes des deux côtés du terrain. La capacité s’élevait à environ 30 000.

La première expansion a eu lieu en 1949, déjà après la mort de Stanford. La tribune principale au sud a vu 6 000 sièges ajoutés. En 1967, une expansion beaucoup plus importante a eu lieu, ajoutant de ponts supérieurs des deux côtés. D’autres rénovations ont suivi et ont porté la capacité de l’esplanade à 92746 à nos jours.

Plus de lecture :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -

Vous aimerez aussi :