5.2 C
Munich
jeudi, septembre 23, 2021

Conjonctivite chez le chien : Symptômes, traitements et durée

Conseil Lecture :

Emmanuelhttps://map24.com
Je rédige une bonne partie des articles de Map24. Je suis journaliste Freelance pour de nombreux quotidiens.

Au même titre que les humains, les animaux peuvent également souffrir de conjonctivite. Le chien fait partie des animaux les plus touchés par cette affection oculaire. Pour éviter des complications, il est essentiel de diagnostiquer au plus vite cette pathologie chez votre animal de compagnie afin d’y opposer le traitement adéquat. Qu’est-ce que la conjonctivite canine ? Comment se manifeste-t-elle ? Quels sont ses symptômes et ses moyens de traitement ? Voici les réponses à toutes ces interrogations.

La conjonctivite canine : qu’est-ce que c’est réellement ?

Au niveau de l’œil, on retrouve une membrane muqueuse transparente appelée conjonctive. Cette membrane recouvre à la fois la partie antérieure du tissu oculaire, l’intérieur et les bords des paupières. Lorsque cette membrane est infectée ou subit une agression d’un élément extérieur, il se produit une inflammation et elle devient rouge : on parle alors de conjonctivite.

Cette maladie oculaire aussi connue sous le nom de syndrome de l’œil rose peut affecter les chiens à n’importe quels moment et âge. Lorsque l’inflammation ne concerne qu’un œil, on dit qu’elle est unilatérale. Mais quand les deux sont atteints, on dit qu’elle est bilatérale.

Si la conjonctivite canine est la plupart du temps peu grave, elle peut aussi être accompagnée d’autres infections. Elle peut alors cacher des problèmes de santé plus inquiétants. Maladie assez courante chez les canins, il est rare de trouver un chien qui ne l’a jamais connue.  

Naturellement, les chiens sont des animaux qui sont sensibles aux agressions extérieures. Mais pour des raisons liées à l’hérédité, certaines races de chiens sont plus exposées que d’autres à la conjonctivite. Parmi ces races, on peut citer le caniche et le cocker. À ces deux races, on peut ajouter les pékinois et les carlins. Pour ces derniers, c’est la formation de leur crâne qui les expose aux maladies. Ainsi, lorsque ces races de chiens reniflent, les corps étrangers ont beaucoup de facilité à pénétrer dans leurs yeux, occasionnant des maladies comme la conjonctivite.

Conjonctivite chez le chien : types, causes et symptômes

Plusieurs facteurs peuvent être à la base de la conjonctivite chez un chien et à chaque facteur correspond généralement un type de conjonctivite. Par analogie, des symptômes spécifiques sont connus pour chaque type de conjonctivite.

La conjonctivite allergique

Elle est causée par une réaction allergique à des éléments tels que le pollen, les acariens ou la poussière. Ce type de conjonctivite est bilatéral, mais pas contagieux. On la reconnait aux yeux rouges et larmoyants du chien.

La conjonctivite infectieuse

Elle est causée par un virus ou une bactérie. Elle est contagieuse et peut être bilatérale ou unilatérale. Quelle que soit la source de l’infection, on remarque que les yeux du chien sont rouges, irrités avec écoulement de pus. Ces symptômes ne sont pas exclusifs. Ils peuvent aussi annoncer des maladies plus graves comme les cancers ou la maladie de Carré.

C’est pourquoi lorsqu’un chien souffre de cette forme de conjonctivite, il faut vite consulter le vétérinaire. Cela permet d’établir au plus vite un diagnostic. Dans le cas contraire, le virus ou la bactérie peut se développer davantage et occasionner d’autres problèmes plus graves.

La conjonctivite peut aussi être causée par la présence d’un corps étranger dans l’œil du chien. Cela peut arriver lorsque le chien se promène ou quand il joue. Il peut s’agir de poussière, de brin d’herbe ou de grain de sable. La présence d’un de ces éléments provoque chez le chien des irritations. Lorsque cela arrive, le chien prend l’habitude de se gratter l’œil afin d’enlever l’élément gênant. Pour reconnaître cette forme de conjonctivite, il faut voir si l’œil de l’animal rougit et est larmoyant.

La kérato-conjonctivite ou syndrome de l’œil sec

Elle est provoquée par l’inflammation des glandes lacrymales de la cornée. Elle entraîne une diminution de la production de larmes au niveau de l’œil. Cette diminution cause une irritation au niveau de l’œil ainsi que l’endommagement de la cornée. Elle est courante et peut être signe de maladies plus graves.

La conjonctivite traumatique

Il s’agit d’une autre forme de cette maladie. Elle est due à un traumatisme occasionné par un coup, un choc ou un projectile reçu au niveau de l’œil. Lorsque c’est le cas, il faut vite se rendre chez le vétérinaire. La prise en charge rapide de l’œil touché peut éviter la survenue d’autres problèmes comme l’ulcère de la cornée.

Cette forme de conjonctivite peut se répéter, surtout si le chien en est à l’origine. Ainsi, en cas d’anomalies comme l’ectropion (enroulement de sa paupière vers l’extérieur) ou l’entropion (un enroulement de sa paupière vers l’intérieur de l’œil), il y a risque de Kérato-conjonctivite.

Aussi, lorsqu’il y a distichiasis (les cils sont en contact avec la surface de l’œil) ou trichiasis (les cils sont plutôt en contact avec l’intérieur du globe oculaire), il y a aussi risque de kérato-conjonctivite.

Conjonctivite canine : diagnostic, traitements et durée

Avant tout traitement, il est nécessaire de réagir au plus vite lorsque les symptômes indiquant que le chien souffre de conjonctivite apparaissent. Le premier réflexe à avoir est alors d’aller en consultation chez un vétérinaire. Ce dernier procédera à des examens ophtalmologiques et cliniques complets. Cela permettra de déterminer le type de conjonctivite dont souffre le chien et de choisir le traitement qui est approprié.

Le diagnostic de la conjonctivite

Au cours des examens menés par le vétérinaire, les yeux du chien sont observés à distance pour vérifier si l’œil sort de son orbite ou si l’œil rentre dans l’orbite. Il est aussi vérifié si la taille de l’œil est augmentée ou pas. Ensuite, des tests sont réalisés. On distingue par exemple le test à la fluorescéine qui est un colorant verdâtre. Avec ce test, le vétérinaire peut savoir si la cornée est impactée ou pas et estimer l’état des canaux lacrymaux. Le professionnel peut également recourir au test de Schrimer dont le but est de vérifier si le chien souffre d’un œil sec. Pour le savoir, c’est la quantité de larmes du chien qui est mesurée. 

À l’aide d’outils comme le tonomètre, le vétérinaire va mesurer la pression intraoculaire. Si cette pression est augmentée, alors il y a un glaucome qui s’avère dangereux pour le chien. Cela peut lui faire perdre l’œil affecté. À l’aide d’une lampe et d’un ophtalmoscope, l’œil du chien peut être observé beaucoup plus en détail. Une fois que le diagnostic du vétérinaire est établi, on peut procéder au traitement de la conjonctivite. Il faut faire preuve de rigueur et d’application dans le suivi du traitement.

Les traitements possibles en cas de conjonctivite

S’il s’agit d’une simple irritation de la paupière à cause de la poussière ou d’un élément similaire, il n’y a pas d’inquiétude à se faire. Le traitement de ces cas est très simple. Il suffit de faire un nettoyage quotidien au niveau des yeux de votre chien. Il faut procéder avec délicatesse et précaution afin que le corps étranger soit retiré de manière complète. Ce nettoyage peut être fait avec du sérum physiologique et de la gaze stérile. Il est aussi possible de fournir ou de mélanger des anti-inflammatoires à la nourriture du chien.

Pour l’utilisation de la gaze pour le nettoyage des yeux du chien, il faut éviter d’y combiner de l’infusion de camomille. Cela peut entraîner des problèmes au chien. Il ne faut pas non plus utiliser de manière trop répétée le sérum physiologique. Son emploi doit se faire en tenant compte des instructions du vétérinaire. Lorsque le chien se gratte l’œil soufrant de manière excessive, il est recommandé de lui placer un collier approprié. Avec celui élisabéthain, il est possible d’empêcher le chien d’endommager ses yeux ou des ulcères en essayant de se soulager.

On peut aussi utiliser du collyre pour le traitement des conjonctivites simples. Pour son utilisation, il faut mettre plusieurs fois par jour une goutte de ce produit dans le cul-de-sac conjonctival. Les collyres ne sont pas conservables au-delà de 15 jours. Après traitement, il n’est donc pas conseillé de les utiliser. L’utilisation de pommade peut s’avérer utile. Dans ce cas, il faut l’appliquer directement sur la cornée. Il faut éviter de toucher l’œil avec l’embout. Par contre, si la conjonctivite de l’animal est due à une infection, le vétérinaire va prescrire un traitement fait d’antibiotique au chien.

Lorsqu’il s’agit de cas d’infections fongiques, il faut utiliser des produits fongicides adaptés. Lorsque l’on est en présence d’infection parasitaire comme la thélaziose, il faut que les paupières soient nettoyées avec soin. Une fois que cela est fait, le vétérinaire va y mettre un traitement antiparasitaire. Les chiots ne sont pas épargnés par la conjonctivite. Lorsqu’ils souffrent de conjonctivite aiguë, il faut la traiter avec une pommade ophtalmique. Lorsqu’ils atteignent 2 ou 3 ans, cette forme de conjonctivite disparaît. Le recours à la chirurgie n’est pas à écarter.

On peut avoir recours à la chirurgie pour certaines anomalies de la cornée. Lorsque les paupières ne sont pas bien alignées et qu’elles causent des symptômes de la conjonctivite, on peut aussi faire opérer l’œil. Hormis ces éventualités citées plus haut et en cas de mauvaise position des cils par rapport au globe oculaire, il est possible d’en faire une correction avec la chirurgie ou par un traitement au laser.

La durée des traitements de la conjonctivite canine

La plupart de ces traitements n’ont pas de durée fixe, car le temps du traitement est fonction du type de conjonctivite dont souffre l’animal. S’il s’agit d’une conjonctivite causée par une allergie ou un corps étranger, 24 h peuvent suffire pour qu’il guérisse.

Mais si le chien souffre d’une conjonctivite virale, le traitement peut durer des jours en fonction de l’agent pathogène. Quel que soit le traitement, il doit être suivi correctement et sans interruption.

Les moyens de prévention de la conjonctivite chez le chien

Il n’est pas évident de contrôler tous les éléments qui peuvent provoquer une conjonctivite chez un chien. Néanmoins, en observant certaines règles, il est possible de rendre difficile la contraction de cette maladie.

D’abord, il faut veiller à ce que le chien ait une bonne hygiène de vie. Dans la pratique, il faut veiller à offrir une alimentation saine et équilibrée à votre animal. Il est également essentiel qu’il prenne ses vaccins de façon régulière. Cela renforce son système immunitaire et réduit sa vulnérabilité face à certaines maladies, dont la conjonctivite.

Ensuite, il est recommandé de nettoyer les yeux de l’animal après chaque promenade. Cela permet de détecter les irritations et corps étrangers qui peuvent s’avérer nocifs pour l’animal. Il faut aussi maintenir la maison propre en prenant soin de nettoyer la niche, le tapis et les autres éléments avec lesquels le chien est fréquemment en contact. Cela permet d’éliminer en grande partie les allergènes tels que le pollen et l’herbe.

Pour les chiens qui ont des poils longs, surtout au niveau du visage, il faut les couper régulièrement. Enfin, il ne faut pas oublier de consulter souvent un vétérinaire. Il pourra aisément détecter tout problème au niveau du chien.

Plus de lecture :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -

Vous aimerez aussi :