Comment devenir opticien et combien ça gagne 

0
187

L’opticien est le seul professionnel habileté à concevoir et à vendre des articles de correction et de protection de la vue : verres correcteurs, lentilles de contact, lunettes solaires, accessoires, etc. Il se charge aussi de conseiller et d’aider ses clients à choisir la monture la plus adaptée, conformément aux prescriptions de l’ophtalmologue.

Le métier d’opticien ne connaît pas de crises parce que de nombreuses régions souffrent de pénuries. Par ailleurs, les salaires proposés sont au-dessus de la moyenne générale. Comment devient-on opticien ? Quelles sont les perspectives d’évolution ? Combien gagne ce professionnel ? On vous dit tout.

Quelles formations pour devenir un opticien ?

Le métier d’opticien est accessible avec le diplôme du CAP option monteur en optique ou celui du Baccalauréat professionnel optique-lunetterie. Le premier permet d’exercer en qualité de monteur de lunettes tandis que le second permet de devenir monteur-vendeur (collaborateur ou assistant d’opticien). Ce dernier ne peut cependant pas ouvrir sa boutique.

Pour devenir opticien, il faut impérativement posséder un BTS opticien. Ce diplôme se prépare en deux ans. Le diplômé peut alors exercer à son propre compte ou ouvrir une boutique. L’admission au programme universitaire du BTS opticien est ultra-sélective. Elle se fait uniquement sur étude de dossier et entretien. De plus, il faut détenir de préférence un baccalauréat optique-lunetterie, un baccalauréat technologique (STL, STI2D ou STMG) ou encore un baccalauréat général (S ou ES).

Devenir opticien par voie d’alternance

On peut aussi devenir opticien en suivant une formation en alternance. Il s’agit d’un processus d’apprentissage qui associe formation diplômante et expérience en entreprise. Ce type de formation présente plusieurs avantages pour l’apprenti. On peut citer entre autres :

  • la gratuité de la formation ;
  • la possibilité d’appliquer les connaissances théoriques directement sur des cas pratiques en atelier ;
  • la rémunération pendant la durée de la formation ;
  • les avantages de la sécurité sociale du régime général des salariés ;
  • l’insertion professionnelle immédiate et beaucoup plus facile, etc.

L’apprenti passe en fin de formation un BTS opticien lunetier en apprentissage. La durée de la formation ou du contrat d’apprentissage est généralement de deux ans. Elle s’adresse uniquement aux jeunes de 16 à 29 ans. La rémunération est fonction de l’âge de ces derniers.

Devenir opticien par voie de validation des acquis de l’expérience

Un salarié non diplômé du BTS ou une personne qui a appris le métier sur le tas et qui possède plus de cinq années d’expérience avérées dans un magasin spécialisé peut devenir opticien par voie de validation des acquis de l’expérience (VAE). On estime qu’il maîtrise déjà toutes les facettes du métier d’opticien et qu’il est en mesure de faire carrière.

S’il désire ouvrir sa propre boutique, il devra détenir le diplôme de BTS opticien. Il lui est recommandé de suivre des cours du soir pour réussir au test. Les formations se réalisent dans les universités, les écoles d’ingénieurs, les centres de formation accrédités, etc.

Quelles sont les principales professions de l’optique ?

Les différentes formations préparent à un ensemble de métiers en relation avec l’ingénierie et le commerce. On peut citer : l’opticien-lunetier, le monteur en optique-lunetterie, le technicien supérieur en optique instrumentale, le technicien supérieur en photonique, l’ingénieur en optique industrielle, etc.

Quelles sont les qualités et compétences nécessaires pour devenir opticien ?

Pour devenir opticien ou envisager une formation en la matière, il faut en premier lieu être passionné par le secteur de la vue et de l’optique. Ensuite, l’aspirant doit être patient et avoir le sens du contact, car il sera amené à traiter avec des clients parfois difficiles à gérer. Il doit être extrêmement méticuleux, minutieux et faire preuve de dextérité dans ses gestes.

En effet, une bonne partie du temps de travail de l’opticien consiste à manipuler des objets délicats (verres et montures), à faire des montages et des assemblages. Celui qui désire devenir opticien doit posséder le sens de l’esthétique : il sera amené à conseiller le client selon les traits de son visage (forme du visage, couleur des yeux, couleurs des cheveux). Cette qualité lui permettra aussi de mieux agencer son commerce.

L’aspirant au métier doit se montrer pédagogue, car il devra faire des démonstrations, donner des explications, etc. En outre, il doit posséder des aptitudes dans l’aspect vente en commercial. Cela lui permettra de faire des recommandations pertinentes dans ses conseils, de gérer des stocks et des approvisionnements. Pour finir, il doit être autonome, organisé et posséder une bonne maîtrise de la langue française. Le critère de langue lui permettra de pouvoir promouvoir le domaine de l’optique et d’expliquer aux clients tout ce dont ils ont besoin. À défaut de posséder toutes ses qualités, l’aspirant à la profession d’opticien doit les développer.

Quelle évolution de carrière pour un opticien ?

L’opticien débute généralement comme salarié au sein d’un magasin. Il a alors la possibilité d’évoluer vers un poste de manager au sein d’une enseigne de plus grande envergure. Après plusieurs années d’expérience, il peut envisager de se lancer à son compte et d’ouvrir son propre magasin. Un opticien peut en parallèle de l’exercice de sa profession devenir consultant en mode, car les lunettes sont de véritables accessoires de mode. Il lui est possible de continuer ses études pour se spécialiser dans l’un des domaines ci-après : la contactologie, l’optométrie, la basse vision, le management et le commerce, etc.

Les formations pour devenir opticien spécialisé

Les formations de niveau Bac+3 sont :

  • la licence professionnelle des métiers de la vision, de l’optique et de la lunetterie ;
  • la licence en gestion des organisations, option responsable de magasin d’optique ;
  • le Bachelor des sciences de la vision, manager en optique ;
  • la maîtrise des sciences et techniques de l’optométrie ;
  • le CQP opti-vision, etc.

Les formations de niveau Bac+5 sont :

  • le MBA option stratégies commerciales et marketing optique et santé ;
  • le master optique ;
  • le master spécialisé en optique.

Combien gagne un opticien ?

Le salaire de l’opticien varie en fonction de son expérience. La rémunération du débutant oscille généralement entre 1 300 et 1 700 € net par mois. À ce montant peuvent s’ajouter des primes de rendement. Il existe près de 11 000 points de vente recensés en France. Plus de la moitié des citoyens souffrent de problèmes de vue. Le débutant ne devrait avoir aucune difficulté à s’insérer.

Avec de l’expérience, il peut toucher jusqu’à 2 500 € net par mois. Toutefois, il faut savoir qu’il existe des différences de traitement salarial entre un monteur-vendeur, un opticien lunetier et un opticien spécialisé. Le premier gagne moins que le deuxième qui lui aussi gagne moins que le troisième. Cet écart s’explique par la différence de compétences exigées pour exercer chacun de ses postes.

Le métier d’opticien est plus avantageux pour celui qui est à son compte et qui possède sa boutique. Dans le cas d’espèce, il peut gagner environ 5 000 € net par mois, soit deux à trois fois les montants ci-dessus cités. Les facteurs suivants influent sur sa capacité à atteindre ce chiffre d’affaires mensuel : la situation géographique, la réputation et visibilité du magasin, l’expérience du professionnel. Face à la forte concurrence des géants du secteur, il devient de plus en plus difficile pour les indépendants d’exister. La solution pour certains d’entre eux est d’ouvrir un établissement franchisé.

En quoi consiste le métier d’opticien ?

Le métier d’opticien consiste à guider la clientèle dans l’achat d’une aide visuelle tout en répondant aux attentes de cette dernière. L’opticien commence par examiner la prescription médicale puis finit par des tests d’acuité visuelle (centrage des yeux, analyse visuelle, etc.). Certains magasins disposent de laboratoire in situ pour faire les analyses nécessaires. De concert avec le client, il détermine si celui-ci a besoin de paires de lunette ou de lentille de contact. En dehors de la fonction de conseil, il commande les verres et procède au montage en atelier. Il s’assure que le résultat est conforme aux besoins du client. Il s’occupe également du service après-vente (réparation de verres abîmés, branches cassées, etc.).

L’opticien est aussi un gestionnaire : il s’entretient avec les fournisseurs, avec les représentants de marques, gère les stocks, analyse le chiffre d’affaires, etc. L’opticien est avant tout un professionnel de la santé, le complémentaire de l’ophtalmologue. Le métier n’a pas d’horaires de travail fixe.

Où exerce un opticien ?

L’opticien reçoit ses clients en magasin pour les conseils et les prises de mesures concernant la vision. Il prépare ensuite les commandes en atelier (montage, meule, polit, ajuste les verres, etc.). Il partage donc son temps entre son point de vente et son atelier. Dans les petits magasins, il peut se faire assister par un monteur-vendeur en optique. Dans les grandes enseignes ou dans les chaînes, le besoin en personnel est plus important. L’opticien travaille aussi avec ses fournisseurs.

Le métier d’opticien est à la fois commercial, médical et technique. Pour devenir un opticien, il faut obligatoirement posséder un diplôme de BTS opticien. Le professionnel de la vue à la possibilité de faire évoluer sa carrière en se spécialisant. Sa rémunération dépend du nombre d’années d’expérience qu’il possède et du poste qu’il occupe. Voilà, vous savez maintenant tout du métier d’opticien.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here