5.2 C
Munich
jeudi, septembre 23, 2021

Chien qui éternue : causes et traitements

Conseil Lecture :

Emmanuelhttps://map24.com
Je rédige une bonne partie des articles de Map24. Je suis journaliste Freelance pour de nombreux quotidiens.

La présence du chien dans les bons et les mauvais moments ainsi que sa fidélité en font un compagnon par excellence. Si son éducation n’est pas chose facile, certaines situations peuvent vous alerter et vous inquiéter quant à la santé de votre animal.

Si l’éternuement peut paraître normal chez le chien comme chez l’homme, il est souvent le signe révélateur d’une pathologie cachée. Quelles sont donc les causes de ce mal et comment traiter votre animal ? Découvrez toutes les réponses à vos préoccupations ici.

Quelles sont les formes d’éternuement chez le chien ?

Connaître les différentes formes d’éternuement du chien est un élément basique pour mieux comprendre son mal et prendre la bonne décision. Dans l’ensemble, il en existe deux différents types : l’éternuement normal et l’éternuement inversé encore appelé « reverse sneezing ».

L’éternuement normal du chien

Comme chez l’homme, l’éternuement normal est un acte réflexe qui consiste en une expulsion brusque, violente, bruyante et involontaire d’air par le nez et la bouche. Ce mécanisme est provoqué par la contraction des muscles expirateurs et permet de dégager les voies respiratoires. Cette forme d’éternuement intervient généralement lorsqu’une particule de petite taille à l’image d’un grain de poussière ou de pollen, la fumée ou un parfum irrite la muqueuse nasale.

L’éternuement inversé

En ce qui concerne l’éternuement inversé, il consiste en une forme particulière propre au chien. Comme son nom l’indique, il consiste à éternuer à l’envers. Il survient au cours de la phase inspiratoire et se caractérise par une inspiration difficile par le nez alors que la bouche reste fermée. Ce mécanisme s’accompagne d’un bruit semblable à un grognement de cochon.

Une crise d’éternuements renversés peut survenir dans toutes les positions du chien : debout, assis ou couché. Il se cale alors sur ses pattes avant pour prendre appui puis allonge son cou tout en rentrant son ventre. La crise ne dure généralement que deux minutes au maximum, après lesquelles votre compagnon retrouve une respiration normale.

Quels sont les risques des éternuements inversés du chien ?

Dans la majorité des cas, ce phénomène est sans risque pour votre animal quand bien même vous avez l’impression qu’il s’étouffe. Il faut mentionner que l’éternuement inversé (ou reverse sneezing) peut s’observer chez tous les chiens, quand bien même il est plus fréquent chez les espèces brachycéphales ayant leur museau court et aplati. Ces crises s’observent également plus fréquemment lorsque votre animal est au repos ou à l’inverse juste après une période d’activité physique ou de jeu.

Quelles sont les causes de l’éternuement chez le chien ?

Quelle que soit sa forme, lorsque l’éternuement du chien est ponctuel ou espacé dans le temps sans que le chien présente d’autres symptômes, il n’est pas nécessaire de chercher à connaitre la cause du phénomène. Néanmoins, si les crises d’éternuements sont fréquentes ou accompagnées d’autres symptômes, une pathologie pourrait en être responsable. Il convient alors d’identifier celle-ci afin d’administrer le traitement approprié à votre animal.

Quelles sont les causes de l’éternuement normal du chien ?

Les causes de l’éternuement normal fréquent sont nombreuses et variées chez le chien. Lorsqu’un corps étranger se retrouve dans les cavités nasales de votre animal (en cas d’inhalation des débris végétaux lors d’une promenade par exemple), celui-ci se met à éternuer brusquement et violemment tout en se grattant la truffe.

S’il est possible qu’il parvienne à se libérer de son mal en expulsant ce corps par les éternuements, il peut arriver que la particule se coince dans les cavités nasales et provoque un écoulement sanguin. Si le corps étranger n’est pas vite retiré, ce jetage peut devenir mucopurulent. Les éternuements chez le chien peuvent également être causés par une allergie aux pollens. Dans ce cas, ils s’accompagnent d’un jetage liquide (séreux) et bilatéral (les deux narines coulent). On parle alors de rhinite allergique.

Les éternuements de votre animal peuvent aussi être causés par une infection par un champignon nommé Aspergillus. Outre les éternuements, vous remarquerez quelques signes cliniques. Il s’agit notamment :

  • d’un écoulement épais et purulent du nez (jetage nasal mucopurulent) ;
  • d’une dépigmentation de la narine ;
  • et d’un saignement du nez.

L’infection peut, elle-même, être la conséquence d’une pathologie dentaire comme un abcès au niveau d’une racine dentaire. Les éternuements s’accompagnent alors d’un jetage épais et purulent par une seule narine.

Si votre chien est atteint d’une tumeur localisée dans les cavités nasales, l’éternuement peut constituer une manifestation de son mal. L’un des cas les plus fréquents ici est celui du carcinome épidermoïde qui touche généralement les chiens âgés dont l’âge varie entre 8 et 10 ans. Lorsque votre animal est atteint de ce type de tumeur, les éternuements s’accompagnent d’un jetage contenant du sang, de bruits respiratoires, d’une déformation de la face et d’une mauvaise haleine.

Ainsi, vous devez faire très attention aux signes que présente votre compagnon afin de pouvoir identifier l’origine de son problème plus facilement. Dans le meilleur des cas, l’idéal est de vous rapprocher d’un spécialiste, un vétérinaire, qui saura mieux reconnaître la cause de l’éternuement et recommander les soins appropriés.

Quelles sont les causes de l’éternuement inversé ?

Comme mentionné plus haut, une crise passagère d’éternuement inversé n’est pas un problème pour votre animal. Néanmoins, vous devez vous inquiéter lorsque celles-ci deviennent fréquentes et rapprochées. Plusieurs éléments peuvent en être la cause. Dans le cas général, il peut s’agir d’une affection du sinus ou de la présence d’un corps étranger dans le nasopharynx. Dans certains cas rares, il peut s’agir de la présence de parasites, plus précisément des acariens des cavités nasales du chien (Pneumonyssoides caninum), dans le nasopharynx.

Quels sont les cas alarmants d’éternuement pour votre chien ?

Chez les chiens comme chez l’homme, l’éternuement est un phénomène assez fréquent en raison de la poussière et du pollen contenu dans l’environnement. Il n’est donc pas nécessaire de se tourner vers un vétérinaire lorsque votre compagnon éternue une fois. Toutefois, vous devez faire attention pour identifier s’il le fait ou non de manière continue.

Si vous remarquez que l’éternuement arrive de manière continue ou que votre animal présente fréquemment des crises d’éternuements, vous devez alors vous inquiéter pour lui et en prendre bien soin. Dans le cas où ce phénomène s’accompagnerait d’autres symptômes tels que la toux, le saignement de la (des) narine(s), un écoulement nasal, des difficultés respiratoires, la fièvre ou la perte d’appétit, vous devez impérativement faire appel à votre vétérinaire.

Comment traiter l’éternuement du chien ?

Pour rappel, la première réaction à avoir lorsque vous remarquez que votre chien éternue fréquemment est de vous adresser à un vétérinaire. Prenez le soin de notifier à ce spécialiste tous les symptômes que vous avez remarqués. Cela l’aidera à mieux identifier la cause du mal de votre animal.

Quoi qu’il en soit, le vétérinaire posera un diagnostic complet après avoir réalisé un examen clinique du nez. Si cela s’avère nécessaire, il vous demandera de faire des examens complémentaires (biopsie, endoscopie, radiographie…), que l’agent responsable soit un corps étranger ou un allergène. Il vous proposera alors un traitement approprié selon la cause identifiée. Dans certains cas, un spray anal à base d’une solution saline devrait suffire à libérer les voies respiratoires de votre animal. Si l’éternuement est dû à une maladie infectieuse, le vétérinaire mettra en place un traitement antibiotique.

Dans le cas où il s’agirait d’une allergie, votre animal devra suivre un traitement antihistaminique. Le vétérinaire peut également vous recommander de supprimer l’allergène de l’environnement de votre animal. Pour le traitement de l’éternuement en cas de présence de corps étrangers ou de tumeurs dans les cavités nasales, une intervention chirurgicale sera réalisée sous anesthésie générale.

Outre les soins spécifiques apportés par le vétérinaire, vous devez bien hydrater votre animal pour faciliter son rétablissement. Vous pouvez également lui donner des compléments riches en vitamines pour renforcer son système immunitaire. Retenez bien que si les éternuements sont chroniques et non passagers, vous devez contacter votre vétérinaire. Plus vite vous le faites, plus vite un traitement sera mis en place et votre compagnon aura plus de chance de s’en remettre rapidement.

Ne commettez ni l’automédication ni l’erreur de donner des médicaments à usage humain à votre animal. Si ces produits peuvent ne pas du tout être efficaces dans le traitement de votre chien, ils pourraient également lui être toxiques. Faites donc preuve de bon sens.

Plus de lecture :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -

Vous aimerez aussi :