98871474_s

4 avantages de l’aide médicale à mourir

L’aide médicale, c’est le raccourcissement de la vie. C’est un procédé qui donne le droit aux médecins d’user de médicaments pour provoquer la mort d’un patient. Il s’agit d’une décision généralement prise par le patient lui-même. Mais il y a certaines conditions que le patient doit respecter avant d’être éligible à ce projet. Il faut nécessairement que le patient donne son accord sans aucune pression quant à l’aide médicale à mourir. Il faut qu’il soit atteint d’une pathologie grave et non bénigne, et surtout, être en âge de prendre des décisions. Ensuite, un médecin est autorisé à lui administrer un médicament qui arrêtera définitivement son cœur. Cela peut paraître comme une mort brutale. Mais au fond, cette façon de mourir peut en valoir le coup.

1. L’aide médicale à mourir abrège la souffrance du patient

Il n’y a rien de mieux qu’une vie heureuse, paisible et sans souffrance. Mais cela n’est malheureusement pas sans fin. Cette vie que nous adorons tant peut quelques fois nous jouer des tours. Lorsqu’on se rend compte que ses jours sont comptés, et que ces moments de joie nous ont définitivement quittés pour laisser place à la souffrance et l’abîme, on a parfois plus d’autres solutions.

La souffrance peut être physique et morale. Et il faut parfois prendre en compte toute la douleur cachée derrière cette décision de raccourcir sa vie que beaucoup qualifieraient d’irrationnelle, d’insensée et parfois d’égoïste. Mais lorsqu’il n’y a plus de voix de sortie, et que la souffrance d’une maladie devient de plus en plus insupportable, la mort devient la seule alternative. Lorsque brusquement vous devenez inapte à cause d’un problème de santé, ce n’est pas toujours facile de vivre avec résignation. Alors, l’aide médicale à mourir quoi qu’on en dise, est une manière d’abréger la souffrance de ces personnes.

2. L’aide médicale à mourir abrège la souffrance des proches

Lorsqu’un membre de notre famille tombe malade, cela nous affecte. La souffrance que vit le patient nous atteint d’une manière ou d’une autre, surtout si on est dans l’incapacité de lui apporter de l’aide, et surtout lorsqu’on est conscient qu’il ne s’en sortira pas. C’est difficile de voir cette personne chaque jour sombrer sous nos yeux sans qu’on ne puisse faire quoi que ce soit.

Alors d’une manière ou d’une autre, l’aide médicale à mourir est également dans l’intérêt de la famille. En tant que proche, vous auriez certainement du mal à comprendre et à accepter cette décision, mais c’est une manière d’abréger vos souffrances, car son départ est déjà inévitable. Plus vite c’est fait, plus vite vous guérissez. D’un autre côté, vous ne serez plus spectateur de toute sa souffrance.

3. L’aide médicale à mourir permet au patient de décider de son sort

Selon la loi, une personne qui a 18 ans peut décider de recourir à l’aide médicale à mourir. Si la personne voit que la vie ne vaut plus la peine d’être vécue, ce projet lui permet de décider de son sort. C’est une sorte de liberté, car tout le monde n’a pas cette chance de pouvoir décider de sa mort. Il y a certaines personnes qui voudraient rallonger la vie, tandis que d’autres souhaiteraient plutôt partir tôt. L’aide médicale peut aider la deuxième catégorie de personnes à réaliser leur souhait. Mais attention, il est important de rappeler que le décisionnaire doit être atteint d’une maladie sévère.

4. L’aide médicale à mourir favorise la limitation des dépenses

Une personne souffrante, ça fait d’énormes dépenses. La situation est contraignante aussi bien pour le patient que ses proches. Entre les médicaments, les soins réguliers à l’hôpital, c’est parfois difficile de s’en sortir surtout si c’est une famille qui n’a pas assez de moyens. Le plus dur pour les proches qu’ils ne pourront pas arrêter les dépenses tant que la personne poursuit les soins, alors que son départ est inévitable. En prenant cette décision, le patient permet à ses proches de respirer un coup, et de garder leur économie pour quelque chose de meilleur.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Email
Commentaires