12.9 C
Munich
lundi, septembre 20, 2021

Quels sont les symptômes de l’ulcère à l’estomac ?

Conseil Lecture :

L’ulcère est une maladie chronique qui touche toute sorte d’individus. Bien que les adultes soient ceux qui en souffrent souvent, Il affecte de plus en plus les plus jeunes. Selon la localisation, on en distingue deux types dont l’ulcère à l’estomac ou ulcère gastrique. C’est l’une des formes les plus dangereuses. Il est donc impérieux de savoir identifier ses symptômes afin d’éviter les complications.

Les différents symptômes

L’ulcère à l’estomac commence à se développer déjà après quelques semaines. Le symptôme le plus fréquent est la douleur atroce que l’individu ressent au niveau de l’abdomen. Cette douleur fait souvent penser à une brûlure et le pire c’est qu’elle est persistante. Ce qui la rend désagréable. On l’appelle également épigastralgie et elle apparait dans les 2 à 3 heures après les repas.

Il se manifeste également par des envies impérieuses de manger. En effet, l’ingestion d’aliment permet de calmer la douleur pendant un court laps de temps. Ainsi, la douleur peut être accentuée soit par certains aliments ou par l’absence de nourriture.

La faim douloureuse est calmée par la prise d’aliments surtout alcalins ou antiacides avec un intervalle libre de une à trois heures. La douleur reprend en général après deux heures pour un ulcère gastrique. Néanmoins, il arrive que les personnes âgées ne ressentent aucune douleur.

La victime développe une sensation d’inconfort pendant la digestion appelée pyrosis, ainsi qu’une anorexie (perte d’appétit) avec amaigrissement. Il s’agit d’une maladie grave difficilement supportable pour tout le monde. Les victimes ont parfois l’impression de vivre un véritable enfer. Si des précautions ne sont pas très tôt prises afin de freiner la maladie, il pourrait y avoir des complications telles que :

·         Une hémorragie digestive ou saignement

Ces saignements sont habituellement trop faibles pour être ressentis. Cependant ils peuvent être suffisamment importants au point de plonger le malade dans un état de fatigue, de faiblesse ou de pâleur. Cela peut vite évoluer vers une anémie.

Dans certains cas, le sang apparait dans les selles avec une apparence goudronneuse, noire ou rouge ou dans les vomissements. Le sang devient noir sous l’influence des sucs digestifs. Il arrive que le premier symptôme de l’ulcère soit l’hémorragie. On remarque cela surtout chez les plus âgés. Avant de commencer à ressentir les douleurs, vous ferez face à des saignements.

·         Une perforation dans l’estomac

Elle survient très rarement. Mais elle peut être à l’origine d’une douleur très intense. La paroi du tube digestif commence progressivement à se perforer. La douleur ressentie est accrue et très tôt cela vire à une péritonite.

·         Une obstruction du tube digestif due aux lésions inflammatoires

Un ulcère peut obstruer le tube digestif qui provoquera ensuite des ballonnements, une plénitude après avoir mangé, des vomissements, des malaises ou une perte de poids

·         La survenue d’un cancer de l’estomac en cas de complications avec accélération du rythme cardiaque.

Un ulcère à l’estomac peut se cancériser. C’est d’ailleurs pour cela qu’en cas d’ulcère gastrique, les spécialistes recherchent la présence de cancer gastrique.

Les signes évoluent par périodes durant lesquels le malade souffre continuellement. La mortalité avoisine les 5%.

Comment le prévenir ?

Pour prévenir cette maladie, il faut tout simplement agir pour corriger les comportements qui sont à la base de son développement. Vous pouvez par exemple limiter la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens si vous en prenez. Ces anti-inflammatoires peuvent masquer la douleur des ulcères hémorragiques. Limitez la consommation d’alcool et de tabac. Évitez certains aliments si vous en souffrez déjà pour éviter de l’empirer. Cependant si vous notez la présence de ces signes, surtout les saignements, il faut consulter immédiatement un médecin. En effet négliger ces saignements pourrait s’avérer être fatal pour vous.

Signes observés lors du diagnostic

Il est souvent diagnostiqué après la manifestation de certains symptômes. L’examen médical révèle en général des traces de lésions dans la paroi de l’estomac ainsi que la présence de la bactérie responsable de cette maladie : l’helicobacter pylori. En cas d’ulcère perforé, on note la présence de l’air sous les coupoles diaphragmatiques. Certains antigènes se retrouvent également dans les selles et un caillot peut se former dans le sang.

Que faire en cas d’apparition des symptômes ?

Après l’examen médical destiné à confirmer si vos symptômes sont bien ceux de l’ulcère à l’estomac, il faut suivre les recommandations du médecin surtout si vous êtes déclaré malade. Vous devrez prendre des antiacides des antibiotiques et des antiulcéreux sur une période donnée. Ces médicaments auront pour effet de réduire les symptômes et d’éliminer la bactérie responsable. Il vaut mieux suivre le traitement jusqu’au bout et réaliser d’autres examens afin de voir l’évolution de la cicatrisation. Si l’ulcère n’est pas traité, vous en d’autres plaies apparaitront à coup sûr dans l’année qui suit.

En résumé, parmi les symptômes pouvant vous alarmer, on peut citer : les brûlures au niveau de l’abdomen, les malaises, les vomissements, les nausées, les ballonnements et les hémorragies. Si vous ne commencez pas très tôt un traitement, cela peut tourner au cauchemar et à ce stage vous êtes susceptibles de développer un cancer de l’estomac, une anémie ainsi que des perforations dans l’estomac.

Plus de lecture :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -

Vous aimerez aussi :