24 faits intéressants sur la ville de Québec

Partant de son drapeau qui a un pouvoir évocateur à multiples histoires, le Québec dispose de tout un charme séduisant. Une ville unique qui est aujourd’hui reconnue comme le berceau de l’Amérique du Nord français. Les faits québécois sont intéressants à étudier, surtout parce que le Québec a réussi à combiner sa propre culture et la culture canadienne. C’est la plus grande province du Canada en matière de superficie, il s’étend sur la partie orientale du pays et longe jusqu’à la baie d’Ungava. Découvrez la ville du Québec à travers 24 faits intéressants. 

1- Le camp de concentration sous l’oasis de paix

Le visage du Québec n’a pas été défiguré comme celui de certains pays européens suite aux deux guerres mondiales qui ont secoué le 20e siècle. Il y a néanmoins des cicatrices de guerre, notamment celles laissées par les camps de concentration. La présence des camps de concentration au Québec est méconnue, tant les mémoires sont marquées par l’image classique des camps d’autres pays. Les camps de concentration du Québec sont très différents.

C’est moins connu de tous, mais il y a eu plusieurs camps de concentration qui ont été construits au Québec, dont un à Beauport et l’autre à Spirit Lake. Ces camps n’ont pas servi à exterminer des hommes, cependant ils ont été utilisés pour emprisonner plus de 35 000 prisonniers étrangers.

2- Un bunker à Valcartier

Toujours sur le thème de la guerre, on trouve à Valcartier un bunker, réplique d’un abri nucléaire qui a été construit pour abriter les responsables pendant la guerre froide. Il est équipé pour permettre de garder la liaison avec le monde extérieur afin de continuer à prendre des décisions stratégiques. Il a été construit pour abriter jusqu’à 400 personnes.

Seuls les employés de l’État vraiment essentiels, quelques militaires et des politiciens importants en cas de catastrophes peuvent franchir les lourdes portes métalliques. Bien sûr, le chef du gouvernement et le représentant de la reine du Canada peuvent avoir accès au laissez-passer. Mais tous devraient abandonner derrière eux femmes, maris, enfants et amis.

3- De la prison à la culture

C’est au Morrin Centre que l’on trouve la première prison de la ville, dont la visite peut se faire avec ou sans guide. Au sol, les graffitis laissés par les anciens prisonniers ont été conservés, tout comme l’anneau qui servait à pendre les prisonniers. Les fragments de bouteille de cognac présents dans la vitrine représentaient le trafic qui se produisait la nuit si les gardiens n’étaient pas attentifs. Aujourd’hui, il abrite aussi la « Literary and Historical Society of Québec », la plus ancienne société savante encore existante au Canada et sa magnifique bibliothèque ouverte en 1868.

4- Au Québec, une rue avec son histoire

Ce qu’il faut savoir au Canada et principalement au Québec à propos des noms de rues est qu’ils sont pratiquement identiques. Que l’on soit à Québec, à Montréal, à Ottawa ou encore à Rimouski, on retrouve toujours une rue ou une avenue Cartier, Champlain ou encore Laurier. Mais pourquoi retrouve-t-on une telle similitude ? Il faut tout d’abord comprendre que le Québec est une ville avec une histoire particulière certes, mais très courte. Tous ces noms relèvent d’hommes et de femmes célèbres qui ont contribué à sa civilisation et à son évolution.

5- L’hôtel de glace

Fait entièrement de neige et de glace, l’hôtel de glace est la seule en Amérique. Construit avec 2 300 blocs de glace et 15 000 tonnes de neige, l’hôtel de glace est le seul hôtel du genre en Amérique. Chaque hiver, une nouvelle thématique inspire les plans. Avec des décors impressionnants et architecturaux, cette œuvre éphémère est reconstruite chaque année avec 400 tonnes de glace et 12 000 tonnes de neige. Comme l’hôtel de glace se réinvente chaque année avec une nouvelle thématique et un nouveau plan d’architecture, vous êtes certains de voir de nouvelles sculptures et prouesses architecturales chaque année.

6- Un chemin de fer sous la ville 

Un autre fait intéressant sur la ville du Québec est qu’il y a un chemin de fer sous la ville dont plusieurs ignorent l’existence. Long de 1,6 km, il est situé sous la haute ville et les plaines d’Abraham à une profondeur d’environ 100 m dans le sol. Il a été construit pour relayer le nouveau secteur Anse-au-Foulon du port de Québec. Cependant, aujourd’hui, il est peu utilisé.

7- L’hymne national du Canada a vu le jour au Québec

Depuis très longtemps, le besoin d’un chant national pour le pays se faisait sentir. L’un des premiers essais intitulé « Sol canadien, terre chérie » parole d’Isidore Bédard écrite en 1829 fut sans lendemain certain. Il a fallu attendre jusqu’en 1880 dans la ville du Québec, le jour de la convention coïncidant avec la fête de la Saint-Jean-Baptiste.

Lors de cette convention qui avait réuni des délégations du Canada et des États-Unis, la nécessité d’un chant de ralliement s’est posée. Puis à cette occasion pour la première fois les paroles d’Adolphe-Basile Routier intitulée « Ô Canada » ont été interprétées. C’est cette chanson qui est devenue officiellement l’hymne national du Canada un siècle plus tard.

8- Le château de Frontenac

Le château de Frontenac, une icône mondialement reconnue pour être l’hôtel le plus photographié au monde. C’est à William Van Horne que l’on doit la construction du château Frontenac. Ce dernier désirait encourager les voyageurs de luxe et faire du futur hôtel une escale de choix des voyageurs.

Ce qui a finalement marché, car de nombreuses personnalités ont fait du château Frontenac leur résidence préférée pour la durée de leur séjour à Québec. De la reine Elizabeth II à Céline Dion, en passant par la princesse Grace Kelly de Monaco, Leonardo DiCaprio, Sir Paul McCartney et de Charlie Chaplin, les célébrités ont souvent fait de cet établissement leur pied-à-terre privilégié au Québec.

9- La porte sainte

Située à l’intérieur de la basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec, la porte sainte de Québec est l’une des 7 portes saintes dans le monde. Mais la seule à être située à l’extérieur du continent européen. Les portes saintes symbolisent les passages ou même le passé qu’il faut laisser derrière soi pour faire face au futur. 

10- La citadelle du Québec

Cette forteresse britannique en forme étoilée est la plus importante, construite en Amérique. La forteresse du vieux Québec est un lieu historique national et perché sur le cap Diamant. Elle témoigne de plus de 300 ans d’histoires avec des bâtisses datant de la Nouvelle-France. Surnommée le « Gibraltar d’Amérique », sa forme étoilée est caractéristique des fortifications à la Vauban.

11- Le pont du Québec

Chef-d’œuvre d’ingénierie, le pont du Québec possède une travée suspendue mesurant 549 m entre les deux piliers principaux. Ce qui en fait le pont de types cantilever le plus long au monde dépassant le célèbre pont du Firth of Forth en Écosse de 28 m.

Le 29 août 1907, un bruit se fit entendre à des kilomètres à la ronde. Alors que la partie sud du pont s’écroulait sur la rive et dans les eaux du fleuve causant la mort de 75 ouvriers. Suite à cet incident, le gouvernement canadien a pris en charge la reprise des travaux.

9 ans après le premier effondrement, on procède à la levée de la travée centrale devant plus de 100 000 personnes rassemblées pour célébrer ce grand jour. C’est accompagné d’un épouvantable craquement que l’on assiste au deuxième effondrement de la travée centrale. Cette fois-ci, 13 personnes ont perdu la vie. Ce pont est une preuve du rayonnement international du génie civil.

12- Le Carnaval du Québec

La tradition de fêter de la fin janvier jusqu’à la mi-février date de la colonisation de l’Amérique du Nord. Le travail des champs étant impossible, les habitants avaient l’habitude de se réunir et de fêter. Au Québec, le premier grand carnaval d’hiver a vu le jour en 1894. Une population souvent éprouvée par les rigueurs hivernales a mis alors sur pied une fête des neiges. Ceci afin de réchauffer les cœurs et d’attirer les touristes et capitaux étrangers à la ville de Québec.

Le carnaval du Québec est un évènement hivernal très prisé et le plus important carnaval d’hiver au monde. Des centaines de milliers de personnes viennent d’un peu partout pour participer aux nombreuses activités. Ces activités se déroulent principalement à l’extérieur, sous la gouverne de Bonhomme Carnaval, le roi de la fête.

13- Une superficie de 22 % de plans d’eau

Il n’y a pas que le drapeau du Québec qui soit bleu. De nombreux plans d’eau doux, des multitudes de rivières et le fleuve Saint-Laurent couvrent une superficie représentant 22 %. Soit 1 667 712 km² des territoires de toute la ville du Québec. Notons que le Québec compte environ 15 000 cours d’eau comportant une désignation officielle, dont 12 094 ruisseaux et 3 134 rivières. La province détient 2 % des eaux douces de la planète.

14- Un lac à 34 lettres

Avez-vous déjà entendu des histoires de pêche sur le lac Kaachiskamichischeuwachisinaanuuch ? Eh bien, ce n’était pas faux. Le Québec a un répertoire toponymique fort curieux qui attire l’attention. Au total, sur les 26 lettres de l’alphabet français, une dizaine dans la toponymie québécoise sert à identifier des lacs. Le territoire de la Baie-James comprend le plan d’eau qui porte le plus long nom de la province : le lac Kaachiskamichischeuwachisinaanuuch.

15- La plus grande municipalité du monde

Si le gouvernement local d’Eeyou Istchee Baie-James était un pays, sa superficie serait plus grande que celle de 156 pays. De ce fait, il constitue la plus grande municipalité au monde. Occupant tout un plan au nord du Québec, le territoire municipal d’Eeyou Istchee Baie-James s’étend sur près de 335 818 km². La municipalité est tellement vaste et ne contient que 2 638 habitants en 2021. L’organisation d’une réunion de conseil municipal coûterait environ 27 000 $ en frais de déplacement et de traduction en langues pour les élus locaux. Car, la municipalité regroupe des populations qui parlent l’anglais, le français et le cri.

16- La baie des Ha ! Ha !

Située dans le Bas-Saint-Laurent, Saint-Louis-du-Ha ! Ha ! est la seule municipalité au monde à compter deux points d’exclamation dans son nom.La première fois que l’on voit ce toponyme en se promenant dans les villes de Saguenay, on se dit qu’il doit s’agir d’une erreur. Ou du moins, que ce nom ne se rencontre assurément nulle part ailleurs dans le monde : une baie des Ha ! Ha !

17- Je me souviens

« Je me souviens » est la devise du Québec. Gravée dans la pierre de l’hôtel du parlement du Québec, cette courte phrase est sujette à plusieurs interprétations. Quant à son sens exact, sachant qu’elle a trait à l’histoire du peuple québécois. On retrouve la devise sur toutes les plaques d’immatriculation québécoises, ce qui lui confère une forte visibilité.

C’est à l’architecte de l’hôtel du parlement du Québec, Eugène-Étienne Taché, qu’on doit cette devise. En 1883, il fait graver cette phrase sur la façade de l’édifice sous les armoiries du Québec. Un mémoire s’adressant au sous-ministre des travaux publics suggère que Taché invitait ainsi les Québécois à garder en mémoire les héros de leur histoire.

18- Le génie québécois

La créativité québécoise est à l’origine de nombreuses inventions. Parmi celles-ci, il faut noter le beurre d’arachide par un pharmacien du 19e siècle. La livraison gratuite de mets préparés par les propriétaires de la première rôtisserie Saint-Hubert en 1951 et le combiné téléphonique par un horloger du Québec en 1878. Puis la souffleuse à neige par Arthur Sicard en 1925.

19- Le coucher du soleil à Kamouraska

Kamouraska est le nom du village réputé mondialement pour ses couchers de soleil. Il est aussi reconnu comme étant l’un des principaux lieux de villégiature au Canada. À cause de la splendeur de ses paysages et la bonne réputation des eaux salées de l’estuaire du fleuve Saint-Laurent. Le territoire kamouraskois regroupe 17 municipalités qui s’étendent du littoral à perte de vue.

Mais ce sont celles qui bordent le fleuve Saint-Laurent qui offrent le plus beau spectacle le soir venu. Selon les géographes, les couchers de soleil de Kamouraska seraient les plus beaux au monde après ceux d’Hawaï. Une fois sur les rives du fleuve Saint-Laurent, il est conseillé d’enlever les chaussures et de marcher pieds nus dans le sable pour savourer pleinement ce moment.

20- Un grand incendie a détruit le centre-ville

En 1908, un grand incendie a détruit le centre-ville soit plus de 800 logements, maisons et bâtiments. Des sources inconnues, l’incendie aurait été allumé par 2 jeunes garçons voulant récupérer leur balle disparue dans un sombre hangar. L’un d’eux a craqué une allumette pour s’éclairer et, malheureusement, celle-ci serait tombée par accident dans un tas de foin, allumant ainsi l’incendie.

Heureusement, il n’y a eu aucun mort et quelques bâtiments auraient réussi à échapper aux flammes, dont le superbe manoir Boucher de Niverville. Ce manoir Boucher de Niverville est aujourd’hui qualifié de plus ancien bâtiment de la ville.

21- Au Québec, tout le monde déménage le même jour

Le 1er juillet, pour la plupart des Canadiens, c’est la fête du Canada, mais pour les Québécois, c’est le « Jour du déménagement ». Le jour du déménagement au Québec est une tradition bien pratiquée qui remonte à l’époque où la province imposait des conditions fixes pour les baux de logement. Si la date du déménagement au Québec a longtemps été fixée au 1er mai, elle est désormais passée au 1er juillet. Au cœur de ce phénomène social au Québec, une grande majorité des baux résidentiels prend fin à la même date, celle du 1er juillet. Cette particularité occasionne plusieurs déménagements de résidence qui se coordonnent la même journée.

22- Le festival québécois du jazz

Le Festival de jazz du Québec est un festival annuel qui apaiserait votre âme. Ce festival permet au public de découvrir de nouveaux artistes et de profiter de la belle musique jazz que le Québec a à offrir. Le festival accueille les amateurs dans la salle enchanteresse dans les plus beaux restaurants à travers la vieille ville. Il est rapidement devenu un des meilleurs festivals de jazz au monde.

23- La chute Montmorency

La chute Montmorency est une chute d’eau située à l’embouchure de la rivière Montmorency, où celle-ci se déverse par le rivage en falaise dans le fleuve Saint-Laurent, vis-à-vis de l’extrémité ouest de l’île d’Orléans. Elle est administrativement partagée entre la ville du Québec et la municipalité de Boischatel. La chute d’une hauteur de 83 m est la plus haute de la province du Québec et dépasse de 30 m les chutes du Niagara.

24- La ville gourmande

Le Québec fait partie du réseau des villes gourmandes avec plus de 13 900 restaurants. Chaque région de la province propose une cuisine qui reflète aussi ses particularités géographiques. Le Québec est un heureux mélange de cuisines traditionnelles riches et réconfortantes. Il possède une spécialité gastronomique sur le pouce en version fastfood ou gonflée aux saveurs locales. Ainsi, l’abondance des lacs, rivières et forêts fait des gibiers et des poissons d’eau douce des mets de choix. Le Québec maritime est, quant à lui, réputé pour les mollusques et crustacés, alors que le sud-ouest de la province est une région de prédilection pour la production fruitière et la viticulture.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Email
Commentaires

Qu’est-ce que la sénologie ?

Dans le but de pouvoir cerner plus profondément les différentes parties du corps humain, les sciences en général et la médecine en particulier se sont

Top 16 des cadeaux pour la Saint-Valentin

La Saint-Valentin est une fête propice pour célébrer l’amour dans un couple chaque année. Cependant, trouver le cadeau parfait pour l’être aimé peut s’avérer difficile