Traum

20 différents types de crédits financiers 

Aujourd’hui, un citoyen sur cinq fait recours à un crédit pour effectuer une opération financière. Dans la majeure partie des cas, ces subventions sont destinées au financement d’un projet d’acquisition de fournitures en tout genre (immeuble, voiture, mobilier, etc.). Dans la pratique, il existe une myriade de crédits financiers proposés par l’ensemble des établissements bancaires. Face à une telle multitude de subventions, il est généralement difficile de prendre la meilleure décision. Pour vous aider, nous vous exposons ici les 20 différents types de crédits financiers présents sur le marché.

1. Le crédit amortissable 

Le crédit amortissable est la forme de prêt financier la plus utilisée par les emprunteurs. Cette subvention est généralement accordée au débiteur pour l’acquisition d’un bien de consommation ou d’un immeuble. Elle s’inscrit dès lors dans le cadre des crédits de consommation et des prêts immobiliers. Le crédit amortissable a la particularité d’être attribué avec un intérêt fixe ou un taux variable.

Son fonctionnement stipule que le capital prêté sera amorti sur une période définie. Par conséquent, souscrire à ce prêt oblige l’emprunteur à payer à chaque échéance une partie du montant emprunté et une portion des intérêts dus. En terme technique, on parle de l’amortissement du capital. Faites confiance aux experts de Better Compared pour trouver la meilleure option financière adaptée à votre situation.

2. Le crédit à taux révisable 

Comme son nom l’indique, le crédit à taux révisable ou variable s’oppose d’emblée au prêt à taux fixe. Il s’agit d’une subvention financière octroyée dans le cadre d’une opération immobilière. Son pourcentage d’intérêt varie en fonction des fluctuations subies par l’indice de remboursement. Cette variabilité du taux impacte dès lors la période de recouvrement ou de la mensualité du crédit.

3. Le crédit modulable 

Le crédit modulable est la forme de prêt immobilier la plus courante. Les établissements bancaires proposent cette subvention à tous les emprunteurs, car elle présente une souplesse très intéressante dans le cadre du remboursement.

En principe, le prêt modulable est un crédit à pourcentage fixe dont les mensualités prévues dans la convention peuvent être ajustées à la hausse ou à la baisse. Cette particularité offre l’avantage de pallier aux différents imprévus auxquels le débiteur fait face pendant la période de la subvention.

4. Le crédit à remboursement de capital constant 

Le crédit à remboursement de capital constant est un type de prêt où l’emprunteur paye chaque mois, une partie égale du montant dû et une valeur fixe d’intérêt calculée sur le capital emprunté. Dès lors, on observe une diminution importante de la mensualité au fil de la durée du prêt. En dépit de cela, ce type de prêt n’est généralement pas accessible aux particuliers. En effet, le crédit à remboursement de capital constant est habituellement souscrit par les professionnels.

5. Le crédit à taux fixe et à échéance progressive 

Le crédit à taux fixe et à échéance progressive est également connu sous le nom de prêt progressif. Il s’agit d’une subvention dont la période de remboursement est augmentée chaque année. Ceci dans l’objectif de faciliter à l’emprunteur le paiement des intérêts. Par conséquent, le débiteur bénéficie des mensualités plus faibles au départ des amortissements. Cependant, le montant total remboursé sera plus onéreux comparé à un crédit à échéance constante.

6. Le crédit in fine 

Le crédit in fine est un type de prêt immobilier à taux fixe et non amortissable. Avec cette subvention, l’emprunteur a l’opportunité de séparer le règlement des intérêts et celui du montant emprunté. Plus précisément, avec le crédit in fine, le débiteur ne s’acquitte du capital dû qu’à la fin du contrat. Toutefois, il continuera pendant la durée du prêt à rembourser les intérêts de la transaction.

7. Le crédit relais 

Le crédit relais est une autre catégorie de prêt in fine. Il s’agit en effet d’une subvention immobilière octroyée à un particulier dans le cadre de l’achat d’un logement neuf. Plus clairement, il s’agit d’une avance qui lui permet de financier son projet tout en lui laissant la durée nécessaire pour vendre son ancienne propriété. En principe, la période du prêt relais est très courte. Elle oscille entre 1 et 2 ans.

8. Le crédit sur gage 

Le crédit sur gage est l’un des prêts financiers les plus traditionnels. Il est apparu en Chine avant d’être appliqué dans les autres nations du monde. Son fonctionnement est assez simple. La subvention financière est accordée à l’emprunteur en contrepartie d’un bien laissé en garantie. Pour être valable, la valeur de l’objet mis en gage doit être proportionnelle à la somme empruntée. Le crédit sur gage est habituellement octroyé par le Crédit Municipal.

9. Le prêt personnel

Le prêt personnel est un crédit de consommation dit « non affecté ». Plus clairement, il s’agit d’une subvention financière obtenue près d’une institution bancaire pour l’achat d’une multitude d’objets non précis. Dès lors, l’emprunteur n’est pas obligé de fournir un justificatif pour ses projets à financier.

Par exemple, le débiteur peut utiliser la somme empruntée pour effectuer un voyage, acquérir un véhicule, etc. Le crédit personnel est un prêt à taux fixe dont les modalités de paiement sont déterminées dès la conclusion du contrat. Par conséquent, le débiteur sait à l’avance la somme totale à rembourser.

10. Le crédit permanent revolving 

Le crédit permanent revolving est également connu sous la dénomination de prêt renouvelable. Il est généralement classé dans la catégorie des crédits à la consommation. Par conséquent, il est contracté pour assurer les besoins quotidiens de la famille. Sa particularité est qu’il permet au débiteur de posséder un capital réutilisable selon les amortissements déjà réalisés.

La somme empruntée dans le cadre d’un crédit renouvelable dépend habituellement des revenus du débiteur et de la somme des autres subventions financières contractées. Les modalités du contrat sont fixées par les parties. Même si dans la pratique, le crédit permanent revolving est souple, il est octroyé avec un pourcentage variable.

11. Le crédit affecté 

Contrairement au prêt personnel, le crédit affecté est une subvention financière destinée à l’acquisition d’un achat spécifique. Par conséquent, l’emprunteur est dans l’obligation de fournir quelques pièces justificatives du projet à réaliser.

Le capital emprunté doit donc impérativement être destiné à la réalisation du dessein. Dans le cas contraire, l’aide financier est automatiquement annulé. À noter que le crédit affecté entre dans la catégorie des prêts à la consommation.

12. Le crédit gratuit 

Comme son nom laisse entendre, le crédit gratuit est un prêt dont le taux d’intérêt est nul. Par conséquent, l’emprunteur n’aura qu’à rembourser le capital dû à l’établissement financier. Le crédit gratuit est classé dans la catégorie des subventions à la consommation. Généralement, il est proposé par les banques subventionnées par l’État.

13. Le crédit de location avec option d’achat (LOA)

Le crédit de location avec option d’achat est un prêt de consommation couramment utilisé pour l’acquisition d’une voiture ou d’une demeure neuve. Dans le cadre de cette subvention, l’institution financière loue le véhicule à l’emprunteur pour une durée déterminée.

Ce dernier s’engage en contrepartie à payer à chaque échéance un loyer préalablement défini dans le contrat. À la fin du temps imparti, le débiteur peut décider d’acheter la voiture ou le rendre à la banque. Généralement, la durée de la LOA est comprise entre 2 et 5 ans.

14. Le crédit-bail 

Le crédit-bail est un prêt financier à statut particulier. Plus précisément, il s’agit d’une subvention qui permet à l’emprunteur de financer l’achat d’un équipement sans passer par un apport. C’est l’une des solutions les plus efficaces pour un particulier ou une entreprise qui ne désire pas contracter un crédit bancaire. Généralement, ce prêt est accompagné d’une option d’achat à l’échéance du contrat.

15. Le Plan Épargne Logement (PEL)

Le Plan d’Épargne Logement est l’un des crédits immobiliers les plus prisés des particuliers. Il s’agit d’une subvention qui résulte d’un compte épargne ouvert par le débiteur pour une durée de 4 ans. Une fois le délai terminé, l’emprunteur a le droit d’utiliser son apport à toutes les fins. Mais dans la pratique, cette somme lui sert généralement de garantie pour souscrire à un crédit immobilier avec des mensualités très intéressantes.

16. Le Compte Épargne Logement (CEL)

Le Compte Épargne Logement est un crédit immobilier qui fonctionne de la même manière que le Plan Épargne Logement à quelques exceptions près. En effet, le CEL est comme le prêt cité plus haut, une subvention financière basée sur l’ensemble des apports contenus sur un compte ouvert auprès de la banque.

Pour que l’emprunteur puisse accéder aux offres de l’institution financière, le compte doit avoir une durée d’activité de 18 mois et générer des bénéfices. Ce crédit est généralement octroyé par la banque dans laquelle le débiteur a ouvert son compte. Même s’il est également un prêt préférentiel, le Compte Épargne Logement est généralement accompagné d’un taux variable et est généralement octroyé pour 2 et 15 ans.

17. Le prêt conventionné 

Le prêt conventionné est un crédit financier permettant à un particulier de financer un projet immobilier. Il peut s’agit d’un achat de propriété ou d’une rénovation. La particularité de cette subvention est qu’elle est entièrement octroyée à l’emprunteur sans aucune exigence de ressources. Les frais de notaires sont également très faibles comparés aux autres crédits immobiliers.

En plus, elle permet au débiteur de profiter du programme d’Aides Personnalisées au Logement (APL). Par conséquent, les mensualités du crédit sont assez réduites. Dans la pratique, l’attribution du prêt conventionné est entièrement l’apanage des institutions bancaires subventionnées par l’État. L’échéance du prêt conventionné est généralement comprise entre 5 et 35 ans.

18. Le prêt à taux zéro (PTZ) 

Le prêt à taux zéro ou PTZ est l’un des crédits immobiliers les plus utilisés par les particuliers. Il s’agit d’une subvention de l’État permettant à l’emprunteur de financer l’achat ou la construction de son logement principal. Pour être éligible à ce dispositif, il faut appartenir à une catégorie d’assiettes financières soigneusement établie par les pouvoirs publics.

Par ailleurs, le privilège d’attribution de ce crédit est réservé à une poignée d’institutions financières subventionnée par l’État. Plus important encore, la valeur du prêt accordé varie largement en fonction de la commune de l’emprunteur. Toutes les modalités de la prévention sont préétablies par l’organisme prêteur. La durée du crédit est comprise entre 20 et 25 ans.

19. Le prêt d’accession sociale (PAS) 

Le prêt d’accession sociale ou PAS est un dispositif destiné à faciliter l’accès au logement aux foyers les plus modestes. Il s’inscrit dès lors dans la même catégorie que le CEL, le PTZ et le prêt conventionné. Mais sa particularité est qu’il regroupe toutes les modalités des deux derniers dispositifs. À noter qu’il est :

  • octroyé essentiellement par les institutions financières subventionnées par l’État ;
  • destiné au financement de l’acquisition ou de la construction d’un logement principal ;
  • accordé sans aucune forme d’apports personnels ;
  • un financement partiel qui ne prend en charge qu’une partie des dépenses ;

Toutefois, le PAS ne prend pas en charge les frais de notaire. Il faut également préciser qu’elle est attribuée en fonction des revenus mensuels du foyer et de la localisation de cette dernière. La durée de validité d’un prêt d’accession sociale est comprise entre 5 et 25 ans.

20. Les crédits en ligne 

Les crédits ont toujours été une option très avantageuse pour financer un projet pour lequel l’on ne possède pas le budget de financement nécessaire. Au fils des années et des innovations, les modalités d’acquisition ont évolué. Et aujourd’hui, on assiste à l’apparition des crédits en ligne.

Il s’agit des offres de prêts classiques et particuliers qui peuvent être souscrites dans les banques dématérialisées. De nos jours, ils sont devenus omniprésents sur le marché financier et connaissent un succès exceptionnel. Pour cause, ils sont faciles à trouver et peuvent être négociés depuis n’importe quel emplacement.

Le formalisme n’est pas assez contraignant et offre plus de souplesse aux particuliers. Mieux encore, ils sont adaptés à tous les profils d’emprunteur et concernent aussi bien les achats de consommation que l’acquisition d’un bien immobilier.

Somme toute, il existe une multitude de crédits financiers sur le marché. Ils concernent généralement des achats de consommation ou des acquisitions immobiliers. Les critères d’obtention de ces subventions diffèrent largement d’un dispositif à une autre.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Email
Commentaires
Camping

Les meilleurs campings de France

Les vacances sont une période propice à l’épanouissement, surtout pour ceux qui adorent passer du temps ensemble. À cet effet, les français sont particulièrement friands