15 astuces pour déclencher l’accouchement

0
5

L’accouchement est une étape importante dans la vie d’une femme. Il demeure, en effet, le tremplin pour permettre au futur être humain de voir le jour. Enthousiasmé, impatient et soucieux de la sortie de votre bébé, comment pourriez-vous participer au déclenchement de l’accouchement ? Dissipez vos craintes, car, nous vous présentons 15 astuces pour déclencher l’accouchement.

15. Faites un bon massage

Les massages sont bien convenables pour vous permettre de déclencher un accouchement. Comment cela est-il possible ? En fait, ces derniers agissent sur l’utérus en le bougeant. Ces mouvements activent les contractions utérines. À leur tour, ces dernières obligent la descente du fœtus ainsi que la rupture et l’ouverture du col de l’utérus. Essayez de vous faire masser avec des huiles convenables comme l’huile d’olive.

14. Essayez de pleurer

Les pleurs ne sont pas toujours un acte de détresse et d’abattement. Ils permettent, loin de ce que l’on croit, de se soulager afin de libérer le stress. Pour déclencher un accouchement, les pleurs occasionnent le relâchement de votre tension corporelle. Ce qui agit sur les contractions musculaires afin de déclencher l’accouchement.

13. Travaillez votre psychologie

Il reste indéniable que nous sommes la résultante de tout ce qui se déroule dans nos pensées. Pensez un moment au déroulement de votre accouchement, l’arrivée du bébé et ce qui y est afférent. Cela va vous permettre de vous préparer psychologiquement au déroulement de l’accouchement. En plus de cela, le cerveau sera activé à occasionner le processus capable de mener à terme la sortie du fœtus.

12. Prenez des bains chauds

Avez-vous l’habitude de vous doucher avec l’eau froide ? Vous devez songer à introduire une modification dans cette routine. Sur ce, vous devez vous habituer à prendre un bain chaud par moment. Ce dernier vous donne une relaxation tout et une augmentation de votre tension musculaire. Ceci s’apparente à votre pression artérielle et corporelle quand vous faites une activité physique. Cette augmentation et l’activité musculaire vont participer à la dilatation du col de l’utérus. Prenez donc un bain chaud de façon régulière.

11. Prenez l’huile de ricin

Cette huile est capable de déclencher votre accouchement. Elle contient des substances qui déclenchent des contractions intestinales. Ces dernières agissent, en retour, sur l’utérus et déclenchent les contractions utérines. Cela provoque la sortie du fœtus avec la déstabilisation de col de l’utérus. Vous pouvez verser quelques gouttes de cette huile dans l’eau chaude pour boire, ou en laper. Vous pouvez également préparer avec cette dernière.

10. Caresser et stimuler vos mamelons

Si le fait de déclencher un accouchement paraît parfois ardu, il y a des moyens simples et efficaces de s’y prendre. Pour faciliter votre accouchement, il suffit juste de tirer et de stimuler vos mamelons pendant un bon moment. Les touches sensibles de ces parties de vos seins occasionnent la sécrétion d’une hormone appelée ocytocine. Cette dernière entre dans la circulation sanguine pour agir sur votre utérus. Ainsi donc s’activent les contractions utérines. Ces derniers favorisent la descente du fœtus. Pour avoir un effet satisfaisant, vous pouvez utiliser d’huile d’olive pour rendre vos doigts plus affectant. Utilisez si possible un tire-lait à la place de vos doigts.

9. Faites très souvent l’amour

Faire l’amour vous permet de satisfaire votre envie libidineuse tout en vous procurant autant de plaisirs et de sensation possibles. Mis à part ce côté notoire que nous connaissons tous de la chose, il reste aussi à noter un autre visage de cette action. Il s’agit de l’effet de cette action sur l’état de grossesse d’une femme. Comment cela peut-il accélérer l’accouchement ? En fait, au fin fond du déroulement d’un acte sexuel, l’intense plaisir mène à avoir l’orgasme. Ce dernier stimule à son tour la sécrétion d’une substance appelée prostaglandine. Cette substance agit sur les muscles utérins pour favoriser l’accouchement. Parallèlement, le sperme de l’homme versé dans l’appareil génital femelle permet de rendre mou et de dilater le col de l’utérus. Essayez donc de faire souvent l’amour avec votre conjoint tout en l’invitant à éjaculer à l’intérieur de votre organe.

8. Marchez ou faites de petites foulées

Il reste quotidien de voir des médecins conseiller, à juste titre, des activités sportives aux femmes en état de grossesse. Cela n’est d’ailleurs pas du tout anodin puisque le déplacement et les mouvements contribuent au déclenchement de l’accouchement. En effet, la marche ou les petites foulées entraînent les muscles dans un mouvement et un déplacement adéquats pour la sortie du bébé. Ils occasionnent une position dans laquelle ce dernier pourra bouger vers le bas. Là, il est capable d’exercer une pression sur le col de l’utérus de sa génitrice. Marchez pendant une demi-heure tous les matins et les soirs. Répétez le même geste pendant plusieurs jours, et privilégiez les endroits où il y a des montées. Ces derniers permettent d’avoir une posture d’inclinaison d’environ 45 °, ce qui est convenable.

7. Asseyez-vous sur un ballon de grossesse

De petites actions amusantes et salutaires pour l’état de votre futur enfant sont bien appréciables. Ce ballon, comme l’indique son nom, vous permet d’augurer un terme de grossesse satisfaisant. Il vous permet de faire certains exercices musculaires. Avec sa constitution de rebondissements, cet objet occasionne des mouvements de haut en bas intensifs. Ce faisant, vous soumettez vos muscles utérins à un mouvement qui l’oblige à activer les contractions. Pour y parvenir, achetez un ballon de grossesse et placez-le dans un lieu adéquat et sécurisant. Au lever du lit, asseyez-vous là-dessus, puis écartez vos jambes en commençant le mouvement rebondissant. Répétez le geste trois fois dans chaque journée. Ces derniers font propulser le bébé vers là-bas pour faciliter l’accouchement.

6. Évitez de vous incliner en arrière quand vous êtes assis

Quand vous avez passé une journée chargée ou vous êtes totalement épuisé, vous êtes tenté de vous vautrer pour vous soulager. Cependant, vous devez essayer de ne pas céder à cette envie qui reste indélicate et inconfortable à votre fœtus. Sauver la vie de votre rejeton ou voir tout s’écrouler à cause d’une posture fatale ? Songez-y beaucoup. Cette dernière met votre bébé dans un état qui ne contribue nullement aux contractions utérines et à l’amincissement du col de l’utérus. De même, cette position occasionne aux muscles abdominaux de se rapprocher. Ce qui crée un écart entre la tête du fœtus et le col de l’utérus. Il est donc préférable de vous allonger ou de rester debout, au lieu de vous incliner en arrière.

5. Prenez l’habitude de vous mettre à quatre pattes

La posture ou la position que vous adoptez dans votre quotidien est un point agissant sur votre accouchement. Cette dernière peut, d’un côté, affecter l’état du fœtus, de façon positive ou négative. Il vous revient donc de bien veiller à quoi faire pour le bien-être de votre ange et le vôtre. Vous mettre à quatre pattes reste une position idéale et efficace pour vous permettre de favoriser la sortie de votre enfant.

En effet, en étant dans cette posture, la tête de votre bébé se trouve directement sur votre col de l’utérus. Ce contact direct permet au bébé d’exercer une pression sur l’utérus en augmentant les contractions. La fragilisation et l’amincissement de l’utérus délivrent votre bébé. Vous mettre à quatre pattes pendant une dizaine de minutes trois fois par jour vous aidera de façon optimale.

4. Prenez des feuilles de framboise rouge

Les feuilles de framboise sont l’une des plantes capables de vous apporter le salut au terme de votre état de grossesse. Elles contiennent des substances chimiques qui peuvent agir sur l’utérus et sur le cycle menstruel. Connues pour leurs vertus de soulager des règles douloureuses, les feuilles de framboise participent activement à la délivrance du futur bébé. En effet, leur consommation permet une tonification de votre utérus et leur permet de se contracter. L’amplification des muscles utérins est le socle du déclenchement de l’accouchement. Cherchez ces feuilles pour faire une infusion ou une tisane. Rincez-les pour les chauffer avec de l’eau. Puis, buvez la tisane ou faites une infusion en vous couvrant la tête.

3. Prenez des aliments riches en fibres

Votre alimentation est un facteur très déterminant quand vous êtes en état de grossesse. Quoi manger pour accélérer les choses ou quoi éviter ? Cette question vous titille l’esprit. Pour vite déclencher l’accouchement, prenez l’habitude de prendre des aliments qui sont concentrés en fibres. Les fibres participent à l’élimination et l’expulsion des graisses qui encombrent votre organisme. Notez toutefois que ces dernières vous évitent la constipation et l’encombrement de votre rectum. Or, quand ce dernier est rempli, le fœtus aura un espace très restreint, ce qui réduira ses chances de descendre pour amplifier les rythmes utérins. Les dattes, l’orange ou la pomme pourraient bien vous aider.

2. Mangez la réglisse

La réglisse est une plante aux vertus médicinales qui aide et améliore la santé humaine. Reconnue pour son efficacité, cette plante notoire reste l’un des socles de la médecine traditionnelle. Aux racines sucrées, cette dernière combat la constipation, les troubles digestifs, et favorise votre accouchement. Mais de quelle manière ? Avec son effet laxatif, elle entraîne des crampes intestinales. Ces crampes, en retour, agissent de façon conséquente sur les muscles utérins. Il en résulte alors les contractions utérines. Prenez la réglisse contenant moins de sucres et consommez-la crue ou préparez une tisane avec cette dernière. Vous pouvez également en trouver sous forme de pilule.

1. Mangez de l’ananas

L’ananas est un fruit sucré concentré en ester avec une quantité non négligeable de sucres. Sa constitution regorge une substance active et efficace qui est susceptible de faire accélérer le déclenchement d’un accouchement. Il s’agit, en fait, de la bromélaïne que contient ce fruit. Cette substance participe au mûrissement du col de l’utérus, et amplifie également les secousses pour l’arrivée du nouveau-né. Pour vous y prendre, vous pouvez prendre l’ananas comme votre dessert au terme de dîner. Le jus d’ananas, l’ananas séché sont également susceptibles de vous apporter une nette satisfaction. De grâce, il est prohibé de consommé l’ananas dans les trois premiers mois de votre grossesse afin d’éviter une probable fausse couche.