12.9 C
Munich
lundi, septembre 20, 2021

10 solutions contre les chiens fugueurs  

Conseil Lecture :

Emmanuelhttps://map24.com
Je rédige une bonne partie des articles de Map24. Je suis journaliste Freelance pour de nombreux quotidiens.

Diverses raisons peuvent traduire ou expliquer le comportement d’un chien fugueur. Peu importe ces dernières, cette attitude peut s’avérer particulièrement dangereuse pour votre animal de compagnie. Afin de lui éviter certains désagréments et de vous épargner tout le stress que cela représente, plusieurs solutions sont envisageables. Voici une liste de dix astuces et techniques qui vous permettront d’empêcher votre chien de fuguer. 

1. Utilisez un collier anti-fugue 

Chaque être humain est différent d’un autre par son comportement. Il en est de même pour les chiens. Il peut arriver que votre canin soit assez récalcitrant et prenne un malin plaisir à échapper à votre vigilance. Dans ce cas, l’une des solutions les plus judicieuses est d’utiliser un équipement adapté à la circonstance et de nombreux équipements pour chien semblent indiqués dans cette situation.  

L’un des plus efficaces contre un chien fugueur reste le collier anti-fugue. Dispositif discret et facile à utiliser, il vous permet de garder un œil sur votre animal en tout temps. Afin d’optimiser son usage, vous devez délimiter une zone dans laquelle il peut aller et venir sans crainte. Pour donner assez de liberté à votre chien, faites en sorte que ce périmètre ne soit pas trop restreint. Lorsque votre chien franchira celui-ci, le collier s’activera et le rappellera à l’ordre. 

L’un des avantages majeurs de cette technologie est qu’elle ne nécessite généralement pas un emploi prolongé. Ayant une faculté d’assimilation exceptionnelle, le chien finira par associer ses envies de fugue à l’activation du collier. Il finira donc par ne plus y céder.  


2. Optez pour un appareil de géolocalisation  

Dans le cas où vous préférez une solution plus douce et moins dissuasive, vous avez plusieurs options à votre disposition. L’une d’entre elles consiste à équiper votre animal de compagnie d’une puce électronique vous signalant sa position. Elle est la plupart du temps très petite et facile à dissimuler dans un collier.  

La puce est synchronisée avec une application mobile qui vous permet de suivre les moindres déplacements de votre canin. Si cette alternative n’empêche pas votre chien de s’échapper, elle vous permet de le retrouver très rapidement. Cela vous évite de vous faire du souci lorsque vous remarquez son absence de la maison. Vous pourrez ainsi connaître sa position exacte en quelques clics seulement.

Opter pour cette solution implique de la combiner à une autre consistant à faire comprendre à votre chien que son comportement est mauvais. Dans le cas contraire, vous ne résoudrez pas votre problème de chien fugueur.  

3. Éduquez convenablement votre chien  

Lorsque vous définissez très tôt à votre animal de compagnie où se trouvent les limites, ce dernier est moins enclin à les franchir. C’est la raison pour laquelle vous devez accorder une attention particulière à l’éducation de votre chien. Cela est d’autant plus important si vous l’avez depuis son bas âge. 

Afin d’éviter de faire des erreurs, n’hésitez pas à vous faire assister par des experts en éducation canine. Avec de la persévérance et de la répétition, vous pourrez inculquer quelques bonnes habitudes à votre chien. Pour éviter que ce dernier fugue, mettez l’accent sur le rappel dès qu’il sort de votre propriété par exemple. Si vous vous y prenez comme il faut, votre compagnon reviendra auprès de vous après un seul mot de votre part. 

Pour commencer, choisissez un mot simple pour signifier le rappel. Vous devez vous habituer à ne prononcer ce mot qu’une seule fois pour rappeler votre chien. Cela lui permet de mieux comprendre l’ordre. L’associer à des gestes peut aussi s’avérer utile. En outre, veillez à encourager votre chien dès qu’il revient vers vous. Vous lui signifiez ainsi qu’il a bien agi.

Afin d’éviter toute confusion dans son esprit, vous ne devez le récompenser qu’après son retour. Il associera ainsi le fait de rester dans la maison à une bonne action et à la récompense. Ce sont quelques gestes que vous devrez réitérer pour que votre chien ne fugue plus.


4. Faites construire une clôture 

En plus d’instaurer des limites à votre chien, vous pouvez les matérialiser physiquement. Cela aidera votre animal de compagnie à mieux visualiser le périmètre en dehors duquel il ne doit pas s’aventurer sans vous. Pour ce faire, rien de plus représentatif qu’une clôture. Elle devra être construite de manière à rendre les escapades de votre canin quasiment impossibles.

Si vous avez un grand chien, alors évitez les petites clôtures. Il pourrait passer par-dessus avec un peu de détermination. De la même manière, certains chiens arrivent à creuser des trous pour passer en dessous de la barrière. Afin d’éviter ce cas de figure, veillez à ce que votre clôture soit enterrée assez profondément

Cette solution vous met à l’abri des frayeurs et vous permet de canaliser rapidement les envies d’aventure impromptue de votre chien. Cependant, il est recommandé de ne pas baisser votre garde trop tôt. Vous ne devez pas oublier que votre chien peut faire preuve d’intelligence et de ruse. N’hésitez donc pas à vérifier régulièrement que votre animal n’abîme pas progressivement la clôture, plus particulièrement si elle est en bois.

5. Stérilisez et castrez votre chien  

L’instinct des chiens est puissant et parfois il peut vite reprendre le dessus. Les problèmes de fugue de votre animal sont peut-être liés au fait qu’il soit à la recherche d’un chien du sexe opposé. La période durant laquelle votre animal a tendance à s’échapper peut constituer une source de confirmation.

Si vous possédez un mâle, la démarche peut s’avérer compliquée étant donné qu’il sera en rut dès sa puberté. Pour les femelles, vous aurez moins de mal. Elles font face à leurs premières périodes de chaleur entre le cinquième et le huitième mois. Pour certaines races, vous devrez attendre le onzième ou le douzième mois. 

Une fois que vous avez confirmation de votre hypothèse, vous pouvez opter pour la stérilisation ou la castration. Cela limite l’attrait de votre animal pour le sexe opposé. Certains traitements hormonaux peuvent aussi s’avérer concluants. 

6. Nourrissez votre animal convenablement 

En devenant propriétaire d’un chien, vous acceptez les responsabilités qui vont avec. Il est donc de votre devoir de donner de l’amour à votre animal de compagnie et de veiller à ce qu’il ne manque de rien. Cela inclut des repas copieux, adaptés et réguliers pour celui-ci. 

Un chien affamé n’hésitera pas à faire tout son possible pour trouver de quoi se nourrir ailleurs. Si votre chien fugue en raison de rations insuffisantes, veillez à les augmenter en respectant ses besoins nutritionnels. Une autre astuce est de changer continuellement les heures des repas pendant une période. Le but est de désorienter votre chien fugueur. Vous l’obligerez ainsi à rester à la maison pour ne pas rater le prochain repas.

Afin de mettre toutes les chances de votre côté, pensez aussi à varier l’alimentation de votre compagnon à poil. Plutôt qu’un souci de rations, il peut s’agir d’un problème de monotonie. Il peut se lasser de manger la même chose tout le temps. Alterner nourriture sèche et repas humide est un choix judicieux. Si vous avez du temps, vous pouvez quelques fois lui faire vous-même la cuisine. Il n’aura plus aucune raison de chercher à s’échapper pour manger ailleurs.


7. Obligez votre animal à se dépenser  

Il y a de nombreux chiens qui ont beaucoup d’énergie à revendre et qui ne l’utilisent pas à bon escient. Votre animal en fait probablement partie s’il part à l’aventure à la moindre occasion. Pour l’amener à ne plus le faire, vous devez faire en sorte qu’il se dépense comme il faut. Faites beaucoup de sport et jouez assez avec lui.  

En fonction de sa race, vous pouvez être appelé à le faire quotidiennement. L’objectif est d’offrir une belle promenade à votre chien tout en le fatiguant suffisamment. Vous pouvez choisir de faire du vélo ou de la course. Votre animal ne se fera certainement pas prier pour vous suivre. 

Une autre manière de canaliser l’énergie de votre chien est de le conduire de temps à autre dans un parc pour chien. À cet endroit, tout ce que vous aurez à faire est de vous asseoir et d’attendre. Entouré de ses congénères, votre chien pourra se dégourdir les pattes à sa guise. 

Afin d’éviter que cet aspect de la personnalité de votre canin soit contraignant pour vous, il est recommandé de faire attention à la race avant d’adopter. Certaines races sont plus naturellement constituées pour des quotidiens mouvementés. Vous devez choisir votre chien en fonction de votre mode de vie pour qu’il n’ait pas à en souffrir.

8. Offrez-lui un environnement adapté et stimulant

Faire en sorte que votre chien puisse rester occupé et diverti même en votre absence peut vous aider à éliminer son côté fugueur. Pour y arriver, renseignez-vous sur ce dont votre chien a besoin pour être stimulé psychologiquement et de la meilleure des façons. 

En règle générale, les chiens ont une attirance particulière pour les jouets. Un tour au magasin pour en choisir quelques-uns pour lui devrait contribuer à régler votre problème. Pour aller plus loin, vous pouvez opter pour les jouets qui distribuent des friandises. Ces derniers peuvent occuper l’esprit de votre chien pendant des heures. Il y en a de diverses sortes donc vous pouvez choisir celui qui convient le plus à votre animal. 

Si vous avez de l’espace à disposition, mettez-le à profit. Installez quelques dispositifs intéressants pour votre animal. Il peut s’agir d’un parcours ou encore d’une piscine pour chien. En tant qu’excellent nageur, il pourrait ne plus avoir envie de la quitter. L’objectif est de faire en sorte que votre chien ne s’ennuie pas, même s’il est tout seul. Si pour lui la maison est un vaste terrain de jeu où il dispose de tout, il sera même difficile de l’en faire sortir.

9. Évitez de laisser votre chien trop longtemps sans surveillance 

Chez certains chiens, l’envie de fuguer est renforcée par le fait qu’ils sont conscients que leurs maîtres ne les voient pas. Si tel est le cas de votre animal, une méthode de surveillance efficace pourrait vous débarrasser de votre souci de chien fugueur. Il vous faut donc garder un œil sur votre chien pour faire en sorte que son envie de fuguer n’en reste qu’une. Votre animal de compagnie étant un être doté d’intelligence et particulièrement rusé, il pourrait vous jouer des tours.

Vous devez donc faire preuve d’attention pour éviter de vous faire avoir. De même, vous pouvez détourner son attention en jouant avec lui. Même si cela est momentané, son envie de fugue le quittera. Si vous ne pouvez pas surveiller votre chien de façon permanente, déléguez cette tâche à un proche de confiance. Si vous vous organisez de sorte à vous relayer pour la surveillance, votre chien n’aura plus l’occasion de fuguer. Veillez toutefois à ce que ces moments de surveillance soient agréables pour lui.


10. Apprenez à votre animal à être indépendant 

Lorsque vous avez l’habitude de passer pratiquement toute la journée hors de chez vous, il y a certaines choses auxquelles vous devez faire attention. L’une d’entre elles concerne le comportement de votre chien en votre absence. Si ce dernier manifeste une grande anxiété quand vous n’êtes pas là, cela pourrait être la cause de ses fugues.

Afin de l’aider à mieux supporter l’angoisse de la séparation, vous devrez adopter des habitudes précises. Le processus risque d’être long si vous ne les avez pas initiées dès son jeune âge. En premier lieu, arrêtez de surprotéger votre chien. Vous alimentez ainsi sa dépendance à votre égard et vous vous assurez qu’il soit désorienté sans vous. Veillez plutôt à lui donner l’attention nécessaire sans pour autant exagérer. Une manière simple de vous limiter est d’attendre que votre chien vienne vers vous. Vous avez alors l’assurance qu’il a besoin de vous à ce moment précis.

Ensuite, habituez votre chien à rester seul. Vous devez commencer cette démarche dès que vous le prenez avec vous. Aménagez-lui son espace et veillez à ce qu’il ne vienne pas s’incruster dans le vôtre. Même si cela sera difficile pour vous, gardez à l’esprit que c’est avant tout pour son bien. Il ne doit pas avoir de mal à dormir ou à jouer seul.

Enfin, faites preuve de fermeté avec votre animal. Il s’agit probablement de la partie la plus compliquée du processus. Il usera de tous les moyens en sa possession pour vous faire céder. Ce sera à vous de rester fort pour vous deux.

Ces solutions n’aboutissent pas forcément toutes à des résultats positifs sur tous les chiens. Chaque animal étant différent et unique, c’est à vous de trouver la méthode qui convient le mieux à votre canin pour son bien-être et son épanouissement.

Plus de lecture :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -

Vous aimerez aussi :