5.2 C
Munich
jeudi, septembre 23, 2021

10 astuces naturelles pour purifier son intérieur 

Conseil Lecture :

Emmanuelhttps://map24.com
Je rédige une bonne partie des articles de Map24. Je suis journaliste Freelance pour de nombreux quotidiens.

La nouvelle du reconfinement annoncée dans certains États n’est pas pour plaire, mais elle aura pour objectif de contenir la troisième vague de la pandémie du Covid-19 qui frappe l’Europe. Si comme beaucoup vous rechignez à vous retrouver indéfiniment enfermés, nous vous proposons des conseils simples en l’occurrence l’usage des plantes pour détoxifier votre intérieur.

La Langue de Belle-Mère

Son nom est étrange cependant la langue de belle-mère est une plante à posséder lorsqu’on souhaite dépolluer son intérieur. Encore appelée « sansevière », la langue de belle-mère est une plante aussi bien décorative que dépolluante. De nombreuses études dont celles de la NASA ont démontré que cette plante est utile pour éliminer les toxines. Pour les jardiniers débutants qui peuvent d’ailleurs se rendre sur mycrazytouch.fr pour détecter les bons outils, la langue de belle-mère est une plante facile à entretenir. Elle a besoin de peu de soin et de peu de lumière. La langue de belle-mère est reconnue pour absorber le CO2 et relâcher l’oxygène.

La fleur de lune

Encore désignée sous le nom de « spathiphylum », la fleur de lune est une plante tropicale dont la capacité de détoxification est importante. Élevée dans de bonnes conditions, la fleur de lune a de jolies hampes florales blanches. Il faudra lui apporter beaucoup de lumière et débarasser constamment ses feuilles de la poussière. La fleur de lune aide à réduire le taux de toxines présent dans l’air est idéale donc pour purifier son intérieur. Nous vous conseillons de l’installer dans votre séjour.

Le lierre anglais

Il est un excellent purificateur d’air et convient parfaitement à votre intérieur. Il est reconnu pour éliminer le benzène qui est la toxine cancérigène présente dans les détergents, pesticides et surtout fumée de cigarette. Le lierre anglais vous débarrasse aussi du formaldéhyde. Très facile à entretenir, le lierre anglais est une plante grimpante qui va enlever l’air ambiant de la pièce à vivre. Elle doit pour son entretien rester humide, bénéficier d’un arrosage modéré et surtout rester à l’ombre. Vous pouvez vous procurer en lierre anglais chez un spécialiste des plantes ou acheter dans un magasin de jardinage les graines de lierre anglais.  

La fougère de Boston


Son nom scientifique est « nephrolepis exaltata ». C’est à la fois un humidificateur et un dépolluant. On dit qu’elle est parfaite pour éliminer le formaldéhyde. La fougère de Boston est une belle plante aux feuilles souples dentelées et qui est du plus bel effet lorsqu’elle est suspendue.

Cette plante adore l’humidité, c’est pourquoi nous recommandons de l’installer dans votre salle de bain. La fougère de Boston a des vertus assainissantes qui font d’elle l’une des meilleures plantes d’intérieur. Bien qu’elle démontre une certaine tolérance à la sécheresse et à la lumière partielle, la fougère de Boston préfère idéalement de la lumière vive ainsi qu’un sol humide.

La fougère de Boston est décorative et permet de détoxifier votre logement. Si vous désirez éviter toute sensation d’étouffement pendant le confinement, la fougère de Boston est la plante qu’il vous faut.

La plante-araignée

La plante-araignée est comme son nom l’indique à suspendre devant une fenêtre. Elle a pour principe d’attaquer les polluants toxiques comme les matériaux de construction ou encore les produits domestiques.

C’est une plante facile à entretenir et qui est très efficace pour éliminer le xylène et autre polluant toxique. Toutefois, la plante-araignée a besoin de lumière vive et survit dans les bonnes conditions.

On distingue diverses formes de plantes-araignées, dont le chlorophytum chevelu. Cette dernière est capable d’absorber le monoxyde de carbone, le benzène, le toluène, le xylène et le formaldéhyde. Son feuillage est mis en valeur quand elle est placée dans un pot suspendu. Elle s’entretient facilement, est résistante, et ne coûte pas cher.

Le chrysanthème

Plus fleur que plante, le chrysanthème est souvent présent à l’automne. Si on le retrouve en général à l’extérieur, le chrysanthème est adapté aussi à l’intérieur d’un logement. La plante purifie votre maison et surtout ajoute de la couleur à votre décor.

La plante fleurie sert à enlever le trichloréthylène et l’ammoniac. Toutefois, il requiert une luminosité partielle et beaucoup d’eau pour assurer son épanouissement. Par ailleurs, il ne fleurit qu’une fois l’an. Mais on peut très bien la conserver chez soi une fois sa floraison atteinte.

Très peu dispendieux, le chrysanthème se distingue en différentes couleurs et fleurs. Le chrysanthème peut se placer en bouquet à la cuisine ou dans votre salon. Soyez assuré que sa présence chassera tous les polluants qui vous inconfortent.

L’aloe vera

La renommée cosmétologique et nutritive de l’aloe vera n’est plus à démontrer. Néanmoins, les propriétés détoxifiantes de la plante sont tout aussi impressionnantes. Diffuseur de bienfaits, l’aloe vera est aussi facile à cultiver chez soi.

Avec ses feuilles pointues, l’aloe vera est l’une des plantes les plus utilisées pour la décoration intérieure. Très résistant et peu exigeant, l’aloe vera ne réclame qu’un seul arrosage par semaine et résiste même aux oublis. C’est la plante idéale pour ceux et celles qui n’ont pas la main verte. Sur https://www.quandarrosermaplante.com/ vous trouverez toutes les astuces pour entretenir une plante comme l’aloe vera. Elle se cultive en pot et supporte même le chauffage. Toutefois, des bains de lumière naturelle ne lui feront aucun mal.

Championne de la lutte antipollution d’intérieur, l’aloe vera purifie l’espace et le rend plus sain et respirable. On dit qu’un seul plant d’aloe vera est capable d’absorber presque tout le monoxyde de carbone d’une pièce, ainsi que la plupart des polluants comme le benzène, le toluène et les formaldéhydes, présents dans certains produits ménagers et qui peuvent être responsables de nombreux maux. 

Toujours dans le but de vous procurer une sensation unique de confort, l’aloe vera libère dans la nuit de l’oxygène.

Enfin, on ne saurait ignorer les propriétés de l’aloe vera à réduire les allergies et à limiter l’apparition des acariens.
On pourrait conclure aisément qu’avec tous ces avantages, l’aloe vera est la plante porte-bonheur par excellence de l’intérieur.

Le Ficus Elastica

On l’appelle aussi l’arbre à caoutchouc et c’est une plante d’intérieure très populaire. On pourrait penser par sa taille imposante, son excellente résistance et son apparence caoutchouteuse qu’il n’a aucune propriété dépolluante. Pourtant, c’est une plante purificatrice de l’air. C’est une plante d’intérieur que l’on retrouve souvent dans les maisons. Facile à entretenir et à bouturer, l’arbre à caoutchouc est peu gourmand en lumière et en chaleur et s’avère être un très bon dépolluant. Très efficace contre le formaldéhyde, le caoutchouc est une plante parfaite pour le bureau. L’arbre à caoutchouc dit être bien placé en raison de sa taille qui est imposante.

Le cactus

La dépollution de l’intérieur ne concerne pas uniquement les odeurs ou l’air. Elle a aussi trait aux ondes électromagnétiques qui rythment nos vies. C’est ici qu’intervient le cactus. Elle est utilisée pour capter les ondes électromagnétiques. Le cactus doit être placé dans les pièces contenant des appareils électroménagers tels que la cuisine, le salon, la salle à manger, le bureau et la chambre à coucher. Le cactus a besoin de beaucoup de lumière pour s’épanouir. Il faut donc le placer devant une fenêtre ou une importante source lumineuse naturelle.

Le cactus consomme peu d’eau, donc inutile de l’arroser tous les jours. La plante stocke l’eau pour éviter l’évaporation. Une humidification du terreau une fois par mois est largement suffisante en hiver. Et le reste de l’année, restez modéré.

L’anthurium

C’est une plante colorée qu’on appelle aussi langue-de-bœuf. Elle est capable d’absorber l’ammoniac que l’on retrouve dans certains produits d’entretien. Elle absorbe aussi le xylène et est assez gourmande en lumière si l’on souhaite prolonger sa floraison. La plante dépolluante n’apprécie pas vraiment les variations de température, habituée à la douceur du climat des forêts tropicales. Il se plaît dans les pièces humides comme la cuisine ou la salle de bains, où l’hygrométrie contribue à son développement. Il faudra pulvériser l’anthyrium régulièrement d’eau, mais réduire les arrosages en hiver permet par contre de stimuler la floraison.

Le gerbera

Le gerbera rappelle la marguerite. Il est même un incontournable des bouquets. Il est connu pour purifier l’air intérieur. Cette plante colorée assainira l’air de votre maison et vous débarrassera du benzène (peinture, encre, détergents, carburant, fumée de cigarette), du trichloréthylène, du formaldéhyde et du toluène. La plante a sa place dans les pièces où l’on fume régulièrement de la cigarette.

Le Gerbera est originaire d’Asie, d’Amérique du Sud et de Tasmanie. Économique, on trouve cette plante à moindre oût. Côté entretien, le gerbera ne requiert pas un soin extrême. Placez-le dans un endroit éclairé et arrosez-le régulièrement.

Vos plantes dépolluantes doivent être arrosées une fois par semaine. Un an après l’achat, il est fortement conseillé de les rempoter dans des pots plus grands d’un ou deux centimètres de diamètre. Attention, si le pot est trop gros, la plante peut ne plus pousser correctement.

Voici au final quelques plantes qui vous aideront à assainir votre intérieur. Connues pour leurs propriétés dépolluantes, ces plantes sont pour la plupart faciles à entretenir et ne nécessitent pas une grande expertise en jardinage. Outre l’usage de ces plantes, nous vous suggérons d’adopter les bons gestes à appliquer au quotidien pour limiter l’apparition des polluants dans votre maison.

Il est d’abord recommandé d’aérer toutes les pièces de la maison pendant au moins dix minutes chaque jour pour renouveler l’air. Ensuite, remplacez vos produits d’entretien nocifs par des méthodes plus naturelles, et favorisez le chiffon à poussière plutôt que des produits aux odeurs synthétisées pour dépoussiérer.

Par ailleurs, privilégiez l’aspirateur au balai avec lequel vous déplacez et soulevez la poussière au lieu de vous en débarrasser. Évitez absolument de fumer dans une pièce fermée.

Pour éviter d’être surexposé aux ondes électromagnétiques, orientez l’arrière de votre ordinateur contre un mur. Puis, préférez les peintures alkydes en émulsion, dites sans solvant, et aérez bien les pièces fraîchement peintes.

Plus de lecture :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -

Vous aimerez aussi :